Les éditos de l'année 2022/2023



L'édito de Didier

Tous les fans de bonne musique connaissent Arte et Arte Concert, franchement ils assurent pour retransmettre de sacrés bons concerts, tous styles confondus. Merci à eux. Mais peut-être que les fans que vous êtes, connaissent moins les podcast d’Arte, tous regroupés dans un seul site Arte Radio que je recommande. Je suis par exemple tombé par hasard, sur un reportage audio de 20mn, retraçant le passage de Trust à Fleury-Mérogis en janvier 1980. Le reportage est réalisé par Richard Gaitet et il retrace l’organisation de cet évènement, une première à l’époque, monté d’une main de maître par Franck Balandier, un jeune éducateur pénitentiaire, fan de bonne musique et malheureusement décédé il y pile deux ans. Encore un exemple que quand la passion vous tient…

L'édito de Bane du 8 JANVIER

BONNE ANNÉE À TOUS ! Ouais, ça y est, nous voilà en 2023. Puisse cette nouvelle année être emplie de beaux concerts et de bons disques... et de bonnes résolutions, mince ! Alors, qu'avez-vous prévu, vous ? Perdre du poids, arrêter de fumer, vous mettre au sport, arrêter de dire du mal du dernier Slipknot, vous remettre à la batterie (Lars, c'est pour toi) ?
Les tops 5 2022 de toute l'équipe des Portes arrivent bientôt, ne vous en faites pas. Cela dit, pour patienter, n'hésitez pas à nous communiquer les vôtres dans le forum des lecteurs ! Et puisque vous y êtes, pourquoi pas discuter aussi des sorties de l'année qui vous enthousiasment le plus !
Toute l'équipe des Portes vous renouvelle donc ses meilleurs vœux pour 2023, n'oubliez pas de bien vous amuser parce qu'au final, 'y a que ça qui compte !

L'édito de Didier du 23 DECEMBRE

Fidèles lecteurs d’AuxPortesDuMetal.com, toute l’équipe des chroniqueurs se joint à moi pour vous souhaiter un Joyeux Noël, plein de cadeaux-de-metal et de bonnes choses à manger et à boire. Après avoir profité de ces moments privilégiés avec vos familles et vos amis, pourquoi ne pas aussi réfléchir à vos top/flop de 2022 et venir en discuter avec nous sur le forum ? En attendant, bonne lecture et rendez-vous en 2023 !

L'édito de Jean-Mich'Hell du 7 DECEMBRE

L’adage : « Y'en a un peu plus je vous l'mets quand même ? » est en train de prendre tout son sens en ce moment… En effet, les groupes les plus influents de la planète Metal se mettent de plus en plus à l’organisation de festival. Après Ozzy et Slipknot, Metallica, qui a fait tout un tas d’annonces que vous connaissez déjà, propose cette formule au stade de France l’année prochaine avec une affiche restreinte mais des tarifs qui lorgnent plus vers les prix d'un, voire même plusieurs, billets pour le Hellfest que de l’entrée pour un concert chez Paulette. Il faudra un beau budget pour aller voir le plus grand groupe du monde, deux fois de suite avec deux premières parties par soir. Après la tendance « One Night With… », on double la mise et le prix de l’entrée. Ben oui, le prix de l’essence, de l’électricité tout ça, on va pas faire le déplacement pour rien, et jouer à la bougie non plus…

L'édito de Jean-Mich'Hell du 22 NOVEMBRE

Aaahhh la technologie, les réseaux sociaux, la réalité virtuelle, que l’on aime ou que l’on déteste, on ne peut nier qu’elle a bouleversé nos habitudes de vie… Et bien soyez prêts pour la musique live sans live ! La Ozzfest 2022 a eu lieu dans Decentraland (Le Metaverse de Facebook) du 10 au 13 novembre dernier, avec une affiche surprenante puisque se sont enchaînés Megadeth, Black Label Society, Skid Row ou encore Motörhead, oui oui… Et le résultat est juste à vomir, des avatars ou des vidéos qui remplace le ou les artistes, puisque Ozzy ou Lemmy apparaissent en bouilli de pixel dans un environnement vide et sans intérêt. Après les hologrammes, les mecs déguisés comme l’ex chanteur mort pour le remplacer (Coucou Static-X !!!) et toutes ces formules-là, il me semble que la démocratisation de notre mouvement musical n’a pas apporté que de bonnes choses, et que tous ces faiseurs de billets ont juste oublié le sens du mot live ! Et zut, j’ai revomi…

L'édito de Didier du 8 NOVEMBRE

On respire dans le Sud-Est: le festival l’Antre du Lion, aura bien lieu en 2023, après deux années noires annulées, Julien et son équipe reviennent et viennent d’annoncer le programme des 21 et 22 janvier 2023 avec à l’affiche du 21, les groupes: AggressorCommon Enemies, Vetha, Dirty Black Summer, Drop Your Pants et Leipzig. Le festival continue de faire la part belle au groupes régionaux, d’offrir un concept super sympa sur le thème d’une fête médiévale avec des combats en armure, du lancer de tomahawk, le tout accompagné de bonnes bières artisanales et de galettes bretonnes. Alors réservez votre week-end du 21/22 janvier, préparez vos tenues médiévales et programmez vos GPS, c’est à Gattières, France.

L'édito de Didier du 26 OCTOBRE

Mesdames et Messieurs l'heure est grave. Le Ready For Prog? Festival appelle au secours ! En effet malgré un plateau hyper relevé composé de 8 groupes venus des 4 coins du monde (Tunisie, Liban, Suède, Italie, Allemagne et France) tous issus de la scène metal prog haut de gamme, le festival du mal à boucler le budget de sa quatrième édition. C’est le seul festival metal prog en France (à Bruguières pas loin de Toulouse) et l’affiche étant ce qu'elle est (Myrath, Seventh Wonder, Scar Symmetry, Klone, Kingcrow, Turbulence, Art Against Agony et Wyvern) il serait inconcevable que cette édition soit la dernière. Alors je sais que c’est les vacances des gosses, que les temps sont durs, mais si tu veux que ce style musical reste représenté en France, si tu veux entendre tout ce petit monde, regroupé sur une énorme soirée, prend ton billet et ramène ta fraise !

L'édito de Didier du 10 OCTOBRE

Je suis tombé sur le rapport annuel 2021 de la RIAA (Recording Industry Association of America) la puissante association américaine qui est assez représentative de l’état du “music business” mondial. La part du streaming continue d’être largement majoritaire avec 83% des revenus (12,5 milliards de dollar quand même !) contre 11% pour le “physique”. Par contre j'ai été très surpris par le détail des chiffres des supports physiques. D’abord, les vinyles continuent leur progression pour la quinzième année consécutive. Ils représentent 63% des business physique et quand même 7% du revenu total de l’industrie musicale (pompe à fric !). Mais ma plus grande surprise a été de constater que le CD était reparti à la hausse, avec 21% d’augmentation en 2021. Il était en chute libre depuis 2004, soit 17 années consécutives de dégringolade ! C’est aussi la première fois depuis 1996 que les revenus du vinyle ET du CD sont en hausse. Et je sais que c’est un peu grâce à nous autres, fans de metal. Alors merci qui ?

L'édito de Jean-Mich'Hell du 26 SEPTEMBRE

Comme vous allez pouvoir le constater dans cette mise à jour avec l’album de Andy Gillion Arcade Metal, la geekerie et le Metal font souvent bon ménage. Vous avez d’ailleurs peut-être eu l’occasion d’utiliser vos petits doigts boudinés sur des jeux comme Guitar Hero, Rock Band ou encore Double Kick Hero… Eh bien vous allez pouvoir vous en remettre une couche avec Metal: Hellsinger. Le principe est très simple, plus vous dézinguez de vilains et plus le titre se dévoile. Vous débutez avec la batterie plus la basse et si vous êtes bien en rythme et un bon tireur (sans jeux de mots hein !) la guitare et le chant viennent se rajouter. A la baguette, on retrouve Mikael Stanne, chanteur de Dark Tranquility, qui assure les compositions et les growls. Un jeu qui va faire du bruit !

L'édito de Bane du 14 SEPTEMBRE

Au printemps dernier, le monde du rock a perdu un de ses grands batteurs. En effet, le talentueux et sympathique Taylor Hawkins, surtout connu avec les Foo Fighters, est décédé... La semaine dernière, les Foos et toute une bande de potes ont organisé un concert, en hommage à leur ami. Et fallait voir un peu l'affiche de dingue : les Foo Fighters, Josh Homme, John Paul Jones de Led Zep, Queen, Alex Lifeson et Geddy Lee de Rush, Brian Johnson, Lars Ulrich, Wolfgang Van Halen, Justin Hawkins de The Darkness, Paul McCartney, Chrissie Hynde... Tout ça dans ce bon vieux stade de Wembley blindé, et pour des heures de musique et d'émotions, du plaisir pur et des larmes, forcément. Un hommage incroyable, pour un type incroyable. Regardez donc les vidéos, vous allez prendre votre pied !

L'édito de Jean-Mich'Hell du 31 AOUT

AAhhh le mois de septembre et sa sempiternelle rentrée, pour certains c’est la déprime et d’autres la joie… Chacun apprécie à sa manière ce rituel de début d’année scolaire… Mais si tu as besoin d’un petit remontant, j’ai quelques adresses pour toi ! Tout d’abord samedi prochain 4 septembre, à l'Opéra de Nice (si, si), la soirée Metal Up The Opera (une première) accueillera Les Tambours du Bronx, Heart Attack et Unchained, ensuite le 10 septembre, la première édition du Spread Of Rage, un festival Hardcore du côté de Saint Jean D’Angély (17), avec entre autres : Beyond The Styx, Under The Conflicts, ou encore HappyFist… Et troisième couche le 17 septembre prochain, le Vars Attack (16) a une affiche plus Death, puisque l’on y retrouve entre autres Impureza, Iron Flesh, ou encore Born Criminal ! Trois belles dates pour retrouver le sourire et avoir les oreilles bien propres ! On se voit là-bas !

L'édito de Didier du 16 AOUT

Nous connaissons tous cette douce sensation d’extase en écoutant certains de nos morceaux préférés, celle qui fait parfois monter les larmes aux yeux, celle qu’on nomme aussi frisson, ou plus souvent, entre nous: avoir les poils. Et bien sachez que des neuro-scientifiques ont travaillé sur le sujet et dans cet article (en anglais), outre le fait que la langue français semble la seule à avoir le terme approprié de “frisson” pour décrire le phénomène, on apprend que ces savants le nomme aussi une “piloerection” ou un “skin orgasm”. Avoir un “orgasme de peau” c’est beaucoup plus sympa, je trouve que “d’avoir les poils”, non ? Pensez-y dans vos prochains dîners mondains.

Les chercheurs ont aussi proposé une playlist Spotify de 715 titres pour vous faire plaisir. Beaucoup (trop) de musique classique, très (trop) peu de rock ou metal et même quand il y en a (Tool, Dream Theater, Anathema, …) c’est pas les titres que j’aurais choisi moi-même. Une fois n’est pas coutume, les goûts et les couleurs…

L'édito de Blaster of Muppets du 10 AOUT

Nous sommes heureux et fiers de vous présenter la seconde partie de notre spéciale Hellfest ! Alors certes, elle n'arrive pas extrêmement tôt mais vous devrez nous pardonner... c'est beaucoup de plaisir évidemment mais aussi pas mal de travail tout cela (et, accessoirement, certains d'entre nous ont pris des vacances). Pour ce second weekend, nous avons pu prendre nos propres photos, tout est fait maison ! Le valeureux Philippe a dû couvrir le jeudi seul, Blaster et Stéphane n'étant arrivés à Clisson pour lui prêter main forte que le vendredi en fin de journée. Allez, assez de bavardages : c'est parti pour 39 live reports (presque) tous illustrés et quelques interviews en passant. Nous vous souhaitons autant de plaisir à parcourir cette édition que nous en avons pris à la faire. C'est parti pour le récit de ce weekend riche en émotions !

L'édito de Jean-Mich'Hell du 31 JUILLET

La voici, la voilà notre mise à jour spécial Hellfest part 1 avec, certes un bon mois depuis la fin de l’événement mais, pour un peu plus de soixante-dix live reports et quelques interviews ça valait le coup de patienter ! Vous avez de quoi lire pendant vos vacances maintenant ! Et comme le mot solidarité n’est pas un vain mot dans la bouche des Metalleux, nous avons eu une précieux coup de main de la part de certains photographes pour illustrer l’ensemble. Un grand, un énorme merci à Elise Diederich, Eva « Girlsnnantes », Vincent Michon, Philippe Albertini, Julien Geffroy et Grégory Massart, et si vous aimez leur travail vous les trouverez facilement sur les réseaux sociaux !

L'édito de Bane du 26 JUILLET

Débats houleux chez les metalleux ! Le "retour" de Pantera ? Oui, aussi, mais ce n'est pas de ça dont j'ai envie de parler présentement. Parce qu'il y a quelques semaines, sur Netflix, la nouvelle saison de Stranger Things culminait par une reprise de Master of Puppets de qui-vous-savez, à la gratte, jouée par Eddie, nouveau personnage bien hardos des années 80. Forcément, les néophytes se sont rués sur le morceau, faisant une jolie pub à Metallica qui, Lars n'étant pas né de la dernière pluie, a accueilli tout le monde dans la grande famille. Mais certains metalleux un peu trop fermés s'insurgent : pas de ça chez nous, ils y connaissent que dalle, qu'ils retournent écouter d'la pop, nan mais. Pour ma part, je suis très content que la série traite notre musique avec respect. Et je suis très content de me dire que de nouvelles personnes vont peut-être découvrir le Metal grâce à cela. Pas d'inquiétude, ceux qui ne sont pas faits pour lui ne vont pas rester longtemps, juste le temps que la mode s’essouffle. Mais les vrais resteront. Réfléchissez, amis lecteurs, n'avez-vous jamais découvert un groupe via un média qualifiable de "grand public" ? Quoi qu'il en soit, si vous venez de découvrir le Metal sur Netflix, bienvenue ici !

L'édito de Jean-Mich'Hell du 5 JUILLET

Oyé Oyé brave gens, l'équipe d'Aux Portes du Metal a besoin de vous ! Notre petite équipe vous proposera bientôt son retour sur le Hellfest, mais notre verve se sentira bien seul car cette année, un seul de nos photographes a pu être présent. Et nous n'avons manifestement pas assez de photos pour faire vivre notre article. Nous recherchons donc des personnes susceptibles de contribuer à l'illustration de notre live report à venir. Si vous êtes intéressé, merci de prendre contact avec nous sur l'adresse photos@auxportesdumetal.com

Merci par avance pour votre aide !

L'édito de Jean-Mich'Hell du 15 JUIN

Ce week-end c’est le retour du Hellfest ! Enfin ! Après deux années compliquées pour tout le monde du spectacle vivant, voilà la grand-messe du Metal à nouveau prête à nous faire vivre l’enfer sur terre. La programmation aura beaucoup bougé, jusqu’à il y a quelques jours encore, mais la quantité est incroyable car sur les deux éditions, en sept jours, ce sont prés de 350 groupes qui vont se produire, et pas des moindres, Gojira, Gun’s and Roses, Ghost, Mastodon (…) et avec en point d’orgue Metallica ! Nous serons bien entendu sur place pour couvrir ce qui sera cette année tout simplement le plus grand festival de Metal du monde ! See you in Hell !

L'édito de Didier du 1er JUIN

Je ne sais pas si vous suivez, comme moi, l’actualité du groupe Klone, mais les gars viennent de vivre un sacré grand moment de leur carrière. Ils viennent, en effet, de terminer une tournée US, en première partie de Pain Of Salvation, avec pas moins de 18 dates et, accrochez-vous, en commençant par le Cruise to The Edge, La Croisière s’amuse, version prog metal et en terminant par le ProgPower USA d’Atlanta. Et comme ça ne suffisait pas, voilà qu’au milieu de la tournée, Aldrick Guadagnino, est sollicité pour remplacer au pied levé, Christian Andreu, le guitariste de Gojira sur une dizaine de dates de leur tournée américaine. Au jeu des chaises musicales, donc, pendant que Christian pouponne, Aldrick bastonne chez Gojira pour la fin de leur tournée US, pendant ce temps chez Klone, Enzo Alfano, le bassiste, passe à la guitare et des bandes préenregistrées remplacent ses parties de basse. Belle démonstration de polyvalence et d’entre-aide made-in-France. Bravo.

L'édito de Jean-Mich'Hell du 15 MAI

La semaine dernière, je vous parlais du Vind’Hell Fest qui s’approche à grands pas et cette initiative est loin d’être la seule en ce moment. Il y a tellement de propositions de concerts et/ou de festivals, qu’il devient presque difficile de suivre l’ensemble de l’actualité. Mais la limite c’est que nous voyons également pas mal d’annulations, souvent faute de préventes. L’effet « libérateur » post-covid semble être l'une des raisons de cette multiplication de propositions, mais dans le contexte actuel (international, inflationniste…), est-ce qu’il y a de la place pour tout le monde ? Il faut non seulement avoir les moyens de pouvoir s'offrir un festival par weekend, parfois avec un long déplacement, mais il peut aussi y avoir des choix à faire entre plusieurs lieux… Attention à l’explosion de la bulle…

L'édito de Jean-Mich'Hell du 2 MAI

Alors que le grand Hellfest peaufine tant bien que mal sa programmation avec l'arrivée de Ghost comme invité de dernière minute, du côté de la Charente, se prépare le Vind’Hell Fest dans la petite bourgade de Vindelle ! (Tu as saisi le jeu de mot Kevin ?) Mais Késako que le Vind’Hell Fest ? Et bien c’est tout simplement une première pour quelques passionnés qui avaient tout simplement envie de se lancer dans la grande aventure festival. Ils sont sympas, propres sur eux et ont également du goût en termes de programmation puisqu’ils nous proposent quatre groupes d’une qualité évidente avec Breakdust (Thrash/Death Metal), Overcharger (Doom/Sludge Metal), The Soundroots (Hard Rock) et Trooper 666 (Tribute to Iron Maiden). T’es du coin ? Viens soutenir ! T’es plus loin ? Ben, prends ta caisse, et viens soutenir ! On se voit là-bas le 21 mai prochain ! Je serais facile à retrouver un t-shirt noir, des cheveux longs et une bière à la main ! Tu ne peux pas me rater !

L'édito de Didier du 18 AVRIL

Dans la catégorie, j’aurais dû arrêter avant qu’il ne soit trop tard, mais je n'ai pas su, voilà Bon Jovi qui vient de démarrer une nouvelle tournée US et qui se fait défoncer par la critique. Il faut dire que les vidéos que l’on peut trouver sur YouTube font vraiment saigner les oreilles. Il n’y est plus vocalement, ni dans la justesse, ni dans la puissance, c’est une véritable horreur, ça en est même dérangeant de le voir dans cet état, un peu comme de voir Phil Collins chanter assis. C’est encore la tournée de trop d’après cette analyse poussée. Savoir s'arrêter et éviter de décevoir ses fans semble être un art difficile à manier.

L'édito de Didier du 3 AVRIL

Après les rumeurs d’utilisation du metal lors "d’interrogatoires renforcés” à Guantanamo ou encore pour débusquer le dictateur Noriega de sa planque au Panama, ou excéder les talibans en Afghanistan au point de les faire sortir de leurs cachettes, voilà un article qui nous explique que le metal est aussi utilisé dans la guerre en Ukraine, comme technique pour perturber les communications de l’armée Russe. Pas certains que les artistes concernés apprécient mais bon. La musique adoucit les mœurs, nous dit-on…

L'édito de Didier du 20 MARS

Ben Barbaud et la Chocolaterie ? Où on apprend que le Hellfest a noué un partenariat avec l’ESAT Biocat de Gétigné (depuis plusieurs années déjà), pas loin de Clisson, un organisme qui accueille des adultes en situation de handicap. Leur pôle “métiers de bouche” inclut une section chocolaterie et celle-ci a ajouté à son catalogue… tada, roulements de double grosse caisse ! Des tablettes de chocolat estampillées Hellfest (bio et équitable, qui plus est). Après la bière et le Muscadet, manquait plus que le chocolat pour nos repas équilibrés. Mais ça n’est pas tout, bande de metalleux gourmands. En effet, parmi les 4000 tablettes mises en vente début mars, 2 tickets d’or ont été glissés. Ils donneront chacun accès au Hellfest pour 2 personnes lors de la journée du samedi 25 juin. Alors maintenant, voilà le lien, battez-vous !

L'édito de Didier du 6 MARS

Difficile de parler d’autre chose que de la guerre en Ukraine et encore plus difficile d’en parler dans un contexte musical. Alors, mes pensées vont aux groupes de metal que j’avais pu croiser au Motocultor Festival: Jinjer et Stoned Jesus. Loin de leurs préoccupations habituelles (albums, tournées, …), les voilà aujourd’hui plongés au cœur même de la tourmente, à tenter de protéger leurs proches. Il est triste de constater qu’au lieu de nous unir pour sauver la planète, nous en sommes encore à montrer nos muscles et savoir qui pisse le plus loin. “I’m the Mountain” chante Stoned Jesus, j’ai bien peur que ça ne suffise pas…

L'édito de Jean-Mich'Hell du 18 FEVRIER

Hey, hey l'ami, tu le vois le grand sourire qui orne nos tronches ? Non vraiment ? Regarde de plus près ! Parce que là, autant te dire que nous ne sommes pas peu fiers de te présenter notre troisième compilation d'indépendant ! Nous l'avons judicieusement appelé : « Les indés'pensables Vol. 3 ». Pas mal hein ? Tu ne le sais peut être pas encore, mais elle possède plusieurs avantages. Tout d'abord, vous y trouverez la crème de l'indépendant à la française, elle est gratuite, elle est éclectique, elle est téléchargeable, si bien que vous pouvez l'emmener partout sans être connecté ! Alors, t'attends quoi ? Tel le ménestrel chantant, vas répandre la bonne nouvelle, likes, partages, et transformes toi aussi en porte-parole de notre si belle scène ! C'est par ici.

L'édito de Jean-Mich'Hell du 3 FEVRIER

Notre traditionnel coup d’œil dans le rétroviseur musical a rendu son verdict ! Et globalement, comme en 2020, c’est dans les vieux pots que l’on fait la meilleure soupe ! Votre Top 3 est sans équivoque ! Gojira / Iron Maiden / Helloween ! Trois monstres sacrés aux trois premières places ! Pas de grosses surprises, mais des groupes mythiques qui arrivent encore à faire des émules, et ça c’est déjà remarquable. Retrouvez votre liste complète ICI.
Notre chouette petite équipe de bénévoles solidaires (non vraiment vous pouvez avoir des regrets de ne pas nous connaître) se joint à moi pour vous souhaiter une belle année 2022 (ah bon c’est trop tard ?) pleine de décibels, et de découvertes musicales jouissives ! Let's go 2022!

L'édito de Didier du 23 JANVIER

Ce 7 janvier, ça faisait deux ans que Neil Peart, le batteur hors norme de Rush, a disparu à l’age de 67 ans mettant par la même occasion un terme aux 40 ans de carrière du groupe. Je voulais rendre un petit hommage à Neil et expliquer pourquoi il est hors norme. D’abord Neil n’est pas surnommé “The Professor” pour rien, jetez un œil à sa page Wikipedia (https://en.wikipedia.org/wiki/Neil_Peart), la section Awards and Honours est éloquente. Juste pour en extraire la quintessence, Neil a été élu par le magazine américain Modern Drummer meilleur batteur de rock en : 1980, 1981, 1982, 1983, 1984, 1985, 1986, 2006, 2008. Il n’était plus éligible ensuite car entré au Hall of Fame du magazine. Un grand batteur mais pas que. En effet, dans Rush c’est aussi lui qui assumait le rôle de parolier depuis le second album du groupe, Fly By Night en 1975. Il était aussi écrivain et narrait avec beaucoup de poésie ses longs voyages en solitaire, à moto à travers les USA. Hors norme vous dis-je…
PS: Rolling Stone Magazine avait sorti un article vraiment touchant sur Neil l’année dernière. A lire si vous maîtrisez la langue de Shakespeare.

L'édito de Jean-Mich'Hell du 12 JANVIER

Chers lecteurs,
Tout d'abord, merci d'avoir été encore cette année, nombreux à suivre notre modeste webzine.
L'année 2021 aura été, encore une fois, une année difficile pour le monde de l'art en général. Un des rares points positifs de cette période, c'est que les artistes ont eu du temps pour peaufiner leurs albums, et nous avons eu droit à quelques pépites. Mais maintenant c'est l'heure du choix ! Alors pour nous dire qui vous a fait vibrer cette année, il suffit de cliquer ci-dessous:  
https://tinyurl.com/Sondage-lecteurs-2021

Les éditos de l'année
Les éditos de 2021
Les éditos de 2020
Les éditos de 2019
Les éditos de 2018
Les éditos de 2017
Les éditos de 2016
Les éditos de 2015
Les éditos de 2014
Les anciens éditos