Artiste/Groupe:

Transatlantic

CD:

Bridge Across Forever

Date de sortie:

2001

Label:

Metal Blade

Style:

Rock Progressif

Chroniqueur:

ced12

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

A la fin des années 90, la scène progressive connut un réel regain d’intérêt populaire. La dynamique fut à mon sens pas mal impulsée par le charismatique et hyperactif Mike Portnoy (qui ne s’est pas calmé depuis, loin de là). Rapide retour en arrière : Dream Theater est rentré avec fracas dans la scène Metal avec le référentiel Images & Words. DT a un peu cherché sa voie avant de sortir l’exceptionnel Metropolis Part II – Scenes From A Memory. En parallèle, notre batteur a découvert les joies des projets parallèles avec Liquid Tension Experiment (dont on espère un aussi inattendu que très excitant come-back). Pas rassasié, il monta Transatlantic avec son compatriote californien – et autre musicien hyperactif notoire - Neal Morse (alors leader de Spock’s Beard qu’il quittera en 2002), le guitariste suédois Roine Stolt (The Flower Kings, référence rock progressif) et l’Anglais Pete Trawavas (Marillion, autre pointure progressive s’il en est). De ce line-up de rêve, on pouvait déjà déduire pas mal de choses : le nom du groupe faisant le lien entre les nationalités de ses musiciens. Mais aussi – et surtout – le talent délirant présent ici. En 2000, le premier effort SMPTe et notamment cette longue pièce All Of The Above permit au quatuor de se faire remarquer très positivement. Encore trop marqué selon certains par Neal Morse, c’est surtout avec ce Bridge Across Forever que Transatlantic va atteindre des sommets artistiques et créatifs.

Soixante-seize minutes de musique, deux longues pièces (qui se répondent sur certaines parties) en ouverture et clôture, une pièce plus jazzy (Suite Charlotte Pike) et le morceau éponyme placé en avant-dernière position : difficile pour moi de ne pas songer dans sa construction au légendaire Wish You Were Here de Pink Floyd. Magnanime, le groupe m’aide en ce sens avec (entre autres) la reprise proposée dans la version bonus de l’inoubliable Shine On You Crazy Diamond, titre fleuve sur lequel les membres de Transatlantic n’avaient pas hésité à dire la dette artistique qu’ils avaient envers ce morceau et plus globalement ce groupe (mais quel groupe / fan / musicien de progressif n’a pas été profondément et durablement marqué par le Floyd ?).

Quatre morceaux donc, mais surtout ce fameux Duel With The Devil, pièce de presque une demi-heure. Selon moi, le point de crête artistique de Transatlantic. Tout y est : parties instrumentales de haut vol, refrain émotionnel, mélodies magiques au synthé, chœurs magistraux qui viennent offrir un final en mode feu d’artifice. Aucun ennui dans ce morceau à tiroirs excellemment agencé. C’est du très grand Art. Suite Charlotte Pike est pensée plus légère avec son bœuf en ouverture, les musiciens qui s’arrêtent pour partir dans un « waza !!! » forcément daté depuis. La ballade Bridge Across Forever garantie 100% Neal Morse passe bien. Même si elle reste à des années-lumières d’un Wish You Were Here pour continuer dans ma comparaison. Globalement, nous sommes ici dans un rock prog plus léger pour ne pas dire plus positif. Moins profondément intense et torturé, mais question talent il y en a ici. Et des bonnes idées. Le groupe a précisé n’avoir pas fait un concept-album (ils y viendront ensuite) mais chaque morceau contient des parties qu’on retrouve dans d’autres. Malin, cohérent, ce Bridge Across Forever est définitivement un très grand disque de rock progressif.

Le groupe se « séparera » (pour ce que vaut ce terme pour un side-project) en 2002, Neal Morse partira en solo nous décrire (avec talent) ses croyances théologiques. Le groupe reviendra en 2009 avec Whirlwind puis Kaleidoscope en 2013. Pour moi, et malgré un talent encore au maximum, Transatlantic n’a toutefois pas réussi à retrouver le niveau de ces deux premiers disques. L’effet de surprise est passé aussi. Dans l’attente (impatiente) d’une suite.

Tracklist de Bridge Across Forever :

01. Duel With The Devil
 I. Motherless Children
 II. Walk Away
 III. Silence In The Night
 IV. You’re Not Alone
 V. Almost Home

02. Suite Charlotte Pike
 I. If She Runs
 II. Mr. Wonderful
 III. Lost And Found Pt.1
 IV. Temple OF The Gods
 V. Motherless CHildren / If She Runs (Reprise)

03. Bridge Across Forever

04. Stranger In Your Soul
 I. Sleeping Wide Awake
 II. Hanging In The Balance
 III. Lost And Found Pt.2
 IV. Awakening The Stranger
 V. Slide
 VI. Stranger In Your Soul

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !