Artiste/Groupe:

Faith No More

CD:

King For A Day ... Fool For A Lifetime

Date de sortie:

1995

Label:

Slash / Reprise

Style:

Inimitable

Chroniqueur:

ced12

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Je ne peux que commencer cette chronique en comptant chronologiquement ma découverte de ce disque. Jeune ado un peu à la ramasse, je découvre par un enregistrement nocturne sur Canal + (point d’ambiguïté, le film c’était Last Action Hero ;-)) via magnétoscope programmé un peu tôt des clips vidéos diffusés en pleine nuit et je tombe sur la doublette Monster Magnet puis Faith No More et le morceau Digging The Grave. Je me rends bien compte de l’évolution de notre monde mais voilà, à l’époque c’était par ce biais-là que je découvrais cette musique qui m’anime encore (encore merci Tonton Zegut). Pour en revenir à mon sujet, Digging The Grave fut une belle baffe administrée, titre péchu, ultra dynamique, bien agencé et ce chant impressionnant de rage. Et que dire de ce break de batterie avec une ligne mélodique juste dingue à la relance . Magistral. Je réussis à capter l’info du nom du groupe et du disque et hop direction le bon vieux magasin de CD et me voilà en possession de King For A Day …  Fool For A Lifetime. Disque immédiatement inséré dans la chaîne-hifi et là … douche froide !! Qu’est-ce que c’est que ce truc ? Et une ballade commerciale, des mid-tempos ambiancées, des intros au synthé une versatilité générale déstabilisante pour un disque hyper complexe à appréhender. Alors ok, je retrouvais ce Digging The Grave toujours démentiel mais pour le reste, j’étais tout simplement perdu. Bien sûr, je ne connaissais pas Faith No More, son style caractéristique, cette capacité à partir dans tous les sens ce que j’ai fini par mieux appréhender. Mais à l’époque, découvert ainsi de manière abrupte, ce fut trop, moi jā€™avais été plutôt branché par le Offspring période Smash, hautement fun mais plus basique. 

 

 

C’est que ce King For A Day … s’inscrit dans une période compliquée pour le groupe. Faith No More avait cartonné avec la doublette The Real Thing - Angel Dust qui avait permis au groupe de se payer un joli carton commercial avec une offre musicale originale et bien dans son époque où la fusion des styles était à la mode (merci RATM) sans omettre de mentionner l’éternel Epic, joyau inégalé du combo. Sauf qu’à l’époque, le succès était souvent équivalent à problèmes internes chez un groupe. Et Faith No More allait connaître son lot. Départ du guitariste Jim Martin, addictions et dépressions chez le fantastique Roddy Bottum affecté par le décès de son ami Kurt Cobain, recrutement du guitariste Trey Spruance avec qui le relationnel semble avoir été compliqué avec Gould notamment, bref ça n’allait pas bien fort chez FNM. L’enregistrement eut lieu dans l’Etat de New York loin de la Californie si chère aux musiciens. Allongement des sessions, accident de voiture pendant ledit enregistrement, addictions diverses et variées, non clairement Faith No More semblait en pleine crise existentielle. L’album fut diversement reçu mais présente son lot de sacrés bons titres. On y trouve de très bonnes pistes (Ricochet, King For A Day) et le disque accumule les bons moments, bien porté par un Mike Patton au chant toujours aussi versatile mais performant dans tous les registres de la ballade tranquille au rock plus énervé. Le succès commercial fut moindre mais l’album est bon, résiste bien au temps et offre une paradoxale cohérence dans un ensemble hautement varié et qualitatif d’un bout à l’autre. On passera l’étrange délire régressif de Cuckoo For Caca, qui ressemble à une private-joke loin de la classe du combo et notamment d’Evidence, d’une redoutable élégance aux lignes de synthés somptueuses, d’une beauté sidérantes et d’une ambiance groovy en mode piano bar. Un bijou. J’étais juste trop jeune, et surtout non préparé, pour appréhender un tel patchwork artistique. Et dire que Mike Patton semble avoir proposé des œuvres encore plus barrées !

Groupe décidément à part, Faith No More offrait là un bon disque composé dans des circonstances compliquées et montrant par-là une qualité certaine. Pas évident à aborder et absorber, Faith No More reste symptomatique d’un époque qui avec le recul paraît bien torturé et s’être quelque peu cherché. Reste des musiciens surdoués, créatifs. 

 

 

Tracklist de King For A Day ... Fool For A Lifetime :

01. Get Out
02. Ricochet
03. Evidence
04. The Gentle Art Of Making enemies
05. Star A.D.
06. Cuckoo For Caca
07. Caralho Voador
08. Ugly In The Morning
09. Digging The Grave
10. Take This Bottle
11. King For A Day
12. What A Day
13. The Last To Know
14. Just A Man
 

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !