Artiste/Groupe:

Misty Route

CD:

Without A Trace

Date de sortie:

Novembre 2023

Label:

Bitume Prods

Style:

Metal alternatif

Chroniqueur:

KABET

Note:

15/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Misty Route c’est avant tout un combo tout droit venu de Grèce et formé en 2019, et ce Without a Trace et bien j’ai bien failli passer à côté moi ! En effet il est sorti en décembre 2021 mais est surtout passé sous les radars de beaucoup de magazines, radio et autres télés la preuve je n’en ai pris connaissance qu’il y a très peu. Faute avouée, faute à moitié pardonnée comme le dirait ma grand-mère, cet album de Misty Route n’était sorti qu’en version digitale, et je n’aurais jamais pu mettre les mimines dessus chez mon disquaire, ce qui relance le débat qui ne sera pas traité ici : pour ou contre la musique digital au profit du support physique. Au final, et après deux ans de réflexion ils sortent enfin cette performance en physique et c’est pour le coup une super nouvelle.
Donc nos amis hellènes, emmenés par Lefteris Saatsakis au chant et à la guitare, dont nous allons parler juste après, accompagné de Geroge Armando Konomi à la basse, qui aura aussi droit à son petit laïus un peu plus loin, et de Kostas Bacopoulos à la batterie forment un power trio de metal alternatif sur lequel il serait vraiment dommage de ne pas s’arrêter quelques instants. Après une écoute de l’album je reviens sur notre ami Lefteris dont la voix est soit le sosie vocal de James Hetfield, soit il force le trait au maximum pour lui ressembler. C’est très déroutant et surprenant et on s’imagine avec un album des Mets période Load. La comparaison est malheureusement indéniable, et je dis malheureusement car être comparé à Metallica peut-être très compliqué si l’album n’est pas au niveau. J’en ai même été à comparer le solo de guitare de Ride Alone avec un certain…Kirk Hammett, aie aie… Cet opus est construit assez bizarrement jusqu’à Lost in a Fairytale, ce que j’appellerais une « décroissance métal », les titres allant d’un tempo assez bourrin jusqu’à une ballade, chaque morceau étant de moins en moins speed. Que l’on se rassure, ça repart bien fort sur Till Down, Compass et Odyssey, et ça rassure, ça réveille un peu les neurones pour nous remettre sur les rails, la cheminée de la loco crachant bien fort son charbon.

 


Je reviens au début de l’album, qui après une intro qui pour une fois est assez bien fignolée et flippante, part à donf sur Faceless et Sweet Revenge. Les constructions se font sur une base de rythmes et de tempo différents, alternant le gros son et les moments plus calmes, c’est musicalement clair et super agréable à écouter. La basse de George Armando est sacrément bien mixée et mise en avant à merveille, notamment sur Ride Alone qui résume à lui seul tout le talent de Misty Route entre changement de rythmes, riffs acérés et comme expliquée ci-dessus une ligne de basse qui tient le tout d’une main de maitre, une réussite de la première à la dernière seconde. Avec Lost in a Fairytale, Misty Route tente la compo ballade, loin d’être nécessaire, mais formidablement réussie, cette dernière nous transporte en vol direct de la Grèce vers un désert américain californien ou texan, et lorgne un peu vers un Mama Said de….non je ne les citerais plus pour ne pas faire d’ombre supplémentaire à notre combo hellène. Ce titre marque la fin de la « décroissance métal » du tempo des huit premiers morceaux, une ballade magnifique qui met en avant tout le talent du groupe.
Dire qu’il ait fallu attendre presque deux années pour redécouvrir cet album tout en ayant bien en tête que j’aurais pu passer complètement à travers s’ils n’avaient pas eu la bonne idée de la sortir en version physique, Misty Route mérite d’avoir un peu de lumière sur son très bon travail, même si la comparaison avec Metallica période Load risque de leur coller longtemps à la peau. En même temps et pour un groupe de métal, être comparé aux patrons c’est flatteur non ?

Tracklisting de Without A Trace :

01. Intro
02. Faceless
03. Sweet Revenge
04. To The Last Breath
05. The Stage
06. Ride Alone
07. For You
08. Lost In A Fairytale
09. Till Dawn
10. Compass
11. Odyssey

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !