Artiste/Groupe:

Herman Frank

CD:

Two For A Lie

Date de sortie:

Mai 2021

Label:

AFM Records

Style:

Heavy Metal

Chroniqueur:

Blaster Of Muppets

Note:

14/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Herman Frank, le fameux guitariste allemand (Accept, Victory, Panzer) que j’aime bien... sans jamais trouver ses albums géniaux. C’est la quatrième fois que je chronique un de ses disques, je ne suis jamais bouleversé par ses réalisations (les notes oscillent entre 13 et 14) mais j’y reviens quand même à chaque fois. Rien ne m’y oblige, je sais à l’avance comment ça va sonner, pas de surprise en perspective... mais la garantie de passer un moment agréable (à défaut d’inoubliable) en compagnie d’un album de metal teuton classique, efficace et bardé de gros riffs réjouissants. Pour cette cinquième réalisation, on retrouve aux côtés d’Herman le chanteur Rick Altzi (Masterplan, fidèle au poste depuis Right In The Guts paru en 2012), le bassiste Michael Müller (Jaded Heart) et on accueille deux nouveaux venus : le guitariste Mike Pesin (Victory) et le batteur Kevin Kott (Almanac, Masterplan, At Vance). 

Pour être tout à fait honnête, je ne pensais vraiment pas chroniquer Two For A Lie. Son prédécesseur (Fight The Fear) était le disque d’Herman Frank qui m’avait le moins plu. Il était sympa mais le charme de la découverte faite quelques années plus tôt s’était estompé, la formule n’avait pas évolué et l’opus en question - avec ses quatorze pistes et sa durée excédant largement l’heure - était trop long (défaut récurrent chez Frank). Et puis, finalement, j’ai entendu deux extraits sympas qui m’ont donné envie d’en écouter un peu plus... et me voilà à écrire ces quelques lignes pour partager avec vous un petit compte rendu. Bon, le verdict n’aura rien de surprenant, ce nouvel opus est globalement dans la lignée des précédents. Pourquoi cette chronique alors ? Parce qu’il est tout de même un (léger) cran au-dessus de Fight The Fear et m’a donc apporté un petit plus de plaisir que je ne l’avais imaginé.

Two For A Lie, pourquoi c’est bien ? Parce que c’est bien heavy, que ça fonce dans le tas sans détour, sans fioritures, et que les riffs décochés par Mr. Frank sont sacrément efficaces (et parleront aux fans d’Accept, Judas Priest ou Primal Fear). Le gars est quand même un expert en la matière (quand tu as bossé chez Accept, la science du gros riff carré n’a plus de secret pour toi). Parce que le son tabasse bien aussi (avec de superbes guitares et une section rythmique légère comme un tank). Parce qu’il n’y a pas de ballade inutile ou de morceaux réellement inférieurs à leurs voisins... on est face à quelque chose d’homogène. Et parce qu’ENFIN, Herman s’est montré plus sélectif en rendant une copie concise (dix pistes, quarante-trois minutes) ! L’effort est à souligner et porte ses fruits : c’est indéniable, ce cru 2021 passe bien mieux que celui de 2019.

Mais Two For A Lie, pourquoi c’est pas génial ? Pour les mêmes raisons qu’avant. C’est bien mais ça reste trop classique pour véritablement ou profondément émouvoir. C’est bien foutu et homogène - comme dit ci-dessus - mais un peu trop homogène justement. Davantage de diversité dans le propos, les tempos, les mélodies proposées (ou le chant éraillé d’Altzi qui manque lui aussi de variété) ne ferait pas de mal et rendrait l’ensemble plus mémorable. Parce que s’il n’y a pas de mauvais morceaux à déplorer, il n’y a pas non plus d’énormes bombes qui nous font crier "waouh, qu’est-ce qui vient de me tomber dessus ?!". Cela dit, je vais de suite nuancer cette dernière phrase en reconnaissant que certains petits brûlots speedés se dégustent avec plaisir (Teutonic Order est d’une efficacité incontestable, Hate et Hail The New Kings font mouche également et quelques mélodies sont plutôt bien trouvées comme sur le final d’Open Your Mind avec ses chœurs mélodiques entêtants... on n’est pas loin d’un très bon Accept sur ce coup-là). A la fin du voyage, on n’a pas forcément tout retenu mais quelques pistes sont ressorties du lot et l’ensemble s’est montré divertissant et entrainant. Le job ? Globalement bien fait avec force et professionnalisme. Certes, les surprises brillent par leur absence (on se doutait de ce que Frank allait nous servir et c’est exactement ce que l’on a eu) mais la fougue est au rendez-vous, les guitares nous régalent et le niveau est un poil au-dessus de ce qu’il a été sur d’autres albums du monsieur. Rien de révolutionnaire ou grandiose mais un disque qui fera plaisir aux férus de metal traditionnel allemand à la Accept ou aux fans du monsieur.

Tracklist de Two For A Lie :

01. Teutonic Order
02. Venom
03. Hate
04. Eye Of The Storm
05. Liar
06. Hail The New Kings
07. Just A Second To Lose
08. Danger
09. Stand Up And Fight
10. Open Your Mind

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !