Voices Of Destiny

Artiste/Groupe

Voices Of Destiny

CD

From The Ashes

Date de sortie

Février 2010

Style

Metal Symphonique

Chroniqueur

Ostianne

Note Ostianne

12/20

Site Officiel Artiste

Myspace Artiste

Acheter sur Amazon.fr

C H R O N I Q U E

Voices of Destiny sort son premier opus en février 2010, six ans après sa création. From The Ashes est un album de metal symphonique comme les allemands savent faire, avec comme souvent dans le milieu, une jeune femme au chant et un homme qui s'occupe des growls.

Dès le premier morceau Ray of Hope, on entend un metal lourd, rapide et des orchestrations symphoniques qui sont aussi épiques. Un bon mélange, un bon metal agréable à écouter. Il est évident que ce n'est pas marqué par l'originalité, mais un titre comme IceCold nous emporte dans son voyage épique et il est agréable de se laisser transporter ou encore le second morceau, un véritable titre symphonique. De bonnes guitares flirtant parfois avec un côté gothic, un clavier qui fait bien son boulot, une rythmique agréable, on a ici des morceaux puissants, loin d'être décevants pour le genre dans lequel évolue Voices of Destiny. Apathy est un autre titre qui sort son épingle du jeu, un morceau sur lequel on peut entendre toute la douceur des compos du combo, mais aussi sa force, le tout était bien maîtrisé et ne donnant aucunement l'impression que le rendu soit brouillon. Cependant, le problème que l'on rencontre, c'est que bien que le sujet soit maitrisé, il lui manque de l'intérêt. Et ça, il faut le dire, ça ne pardonne pas. L'album s'écoute, mais d'une oreille distraite. Et ce n'est pas forcément grâce au chant que l'attention tient tout au long de From The Ashes.

Effectivement, Maike Holzmann a une voix très particulière et rien ne garantit que l'on adhère à son chant. J'avoue que sa voix m'a parfois fait penser à celle d'Helena Bonham Carter dans Sweeney Todd. Il est agréable et dérangeant à la fois et laisse l'auditeur assez confus sur ce que l'on entend. Si les passages hauts et doux voire calmes sont réussis, il est vrai que ses interventions sur les passages épiques sont surprenantes et qu'il est difficile de se faire un véritable avis sur ce que nous offre la demoiselle. Le fait qu'elle double souvent sa voix est assez particulier aussi, car si l'une voix peut être belle et agréable à l'oreille, il n'en est pas forcément de même pour la seconde. Quant à son acolyte, Lucas Palme ses growls sont relativement communs, apportent un côté sombre à ce que fait Voices of Destiny. Pas un grand maître du genre, pas médiocre non plus. Il assure ses parties comme il faut, sans pour autant que la flamme soit vive.

Le problème avec cet album, c'est que si la plupart des morceaux pris un à un sont très sympathiques, lorsqu'on les écoute les uns à la suite des autres, l'ennui risque de pointer son nez. Alors oui, le côté metal est bien présent, les orchestrations sont bien menées, mais il manque vraiment quelque chose à cet album et on regrette parfois le manque de subtilité chez Maike Holzmann. C'est dommage, car From The Ashes aurait pu être un bon album. Espérons que sur scène ou la prochaine fois, Voices of Destiny soit plus convaincant !!