Artiste/Groupe:

The Raging Project

CD:

Future Days

Date de sortie:

Février 2024

Label:

Autoproduction

Style:

Avant Garde Metal

Chroniqueur:

fabulous

Note:

17/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Quand Ivan Jacquin sort un album, il ne fait pas les choses à moitié. Preuve en est son autre projet très ambitieux Foreign et sa pléthore d’invités dont nous vous avons vanté les mérites par deux fois dans nos pages et dont nous attendons impatiemment le 3eme volet. Ou encore pour Psychanoïa et son album Unreal Seas , également à la tête de Amonia, c’est pour son autre projet The Raging Project que nous sommes là. 

Et là aussi nous avons à faire à un album très ambitieux, copieusement garni de plus d’une heure de musique. Et là aussi, Ivan a su s’entourer de nombreux musiciens invités à élever encore un peu plus haut le niveau de cet album composé par l’artiste qui, en plus d’être au chant sur la plupart des titres, est également aux keyboards et aussi à la bass synth sur certains titres. Vous voulez le détail des invités et sur quels morceaux ils jouent ? Et bien achetez le CD, tous les crédits sont dedans !
Bravo à Markus Teske qui a mixé et masterisé l’album au Bazement studio, il a fourni un excellent boulot et a réussi à sortir un excellent son à cet album où tous les instruments sont parfaitement audibles. Pour bien s’en rendre compte, il suffit d’écouter un titre du premier EP, puis son pendant version 2024 (les 5 titres du premier EP sont présents sur cet album, remasterisé et réinterprété), le son était déjà très bon sur l’EP, mais la différence avec l’album est vraiment flagrante. 
Rentrons plus en détail dans cette œuvre musicale, après un Warning faisant office d’intro, la première claque arrive déjà avec Rage ! Un morceau qui porte bien son nom et qui n’en manque pas, de rage. 
Démarrant pourtant calmement avec un son aussi original qu’agréable, rapidement ça s’emballe et la voix d’Ivan se fait hargneuse comme rarement, avant qu’une nouvelle accalmie apparaisse et c’est là qu’on pense à Faith No More. Le même sens de la mélodie accompagnée d’un synthé, la même folie. La fin du morceau lâche complètement les chevaux, jouissif.
Don’t Want est quant à lui plus axé metal prog avec une jolie voix féminine, celle de Ingrid Denis. Le refrain reste en tête, un morceau à la fois complexe, riche en instrus mais aussi bien efficace. 
Le début de Colère fait penser à Howard, dans ce morceau Ivan s’essaye avec réussite au chant en français. 
 

La variété de ce disque se fait une nouvelle fois ressentir sur I Wanna Dance, très new wave années 80, proche d’un Depeche Mode. Nouveau morceau, nouvelle ambiance : Ambient. Là, on retrouve l’univers de Devin Townsend dans ce morceau, la façon dont le morceau est composé. D’abord calme, faisant la part belle au synthé avant que les guitares prennent le relais sur la deuxième partie du morceau. Puis on retrouve la jolie voix pure d’Ingrid Denis sur la fin du titre. 

Variété dans les compos ne veut pas dire que ça part dans tous les sens sans aucun rapport, au contraire, ici il y a un vrai fil conducteur. Cette diversité et la richesse des compos et des instruments permet de transformer cet album, gros pavé de 1 heure 10 minutes de musique qui aurait pu être indigeste s’il était non maîtrisé, mais on se retrouve ici avec un succulent plat à déguster avec tous nos sens et les oreilles bien ouvertes pour en déceler toutes les subtilités. 
De l’excellent boulot et une belle réussite musicale, rajoutons à cela un superbe artwork crée par Jeannick Valleur
Il ne manque finalement qu’une chose à cet album : une sortie en double vinyle. 

Tracklist Future Days :
01.Warning
02.Rage !
03.Don’t Want 
04.Colère 
05.Even If I Bleed
06.I Wanna Dance 
07.Ambient
08.Turn 
09.On Earth 
10.Procession 
11.Wrath (Bonus track, Colère english version)
12.Même Si Je Saigne (Bonus track, Even If I Bleed french version)

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !