Artiste/Groupe:

The Pineapple Thief

CD:

Your Wilderness

Date de sortie:

Octobre 2016

Label:

Kscope

Style:

Prog Rock Emotionnel

Chroniqueur:

ced12

Note:

18/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Août 2016 c’est la seconde naissance d’un groupe qui n’en était pas vraiment un. Oui The Pineapple Thief était alors un projet solo de Bruce Soord, producteur - mixeur surdoué et se faisant plaisir avec "son" groupe. Le disque Magnolia avait marqué quelques esprits, avec une dynamique pop rock classieuse. Oui mais faute de tournées associées, cela restait un plaisir d’afficionados, d’ultras fans du garçon. Et puis en 2016, Bruce Soord prit la décision de faire appel au batteur-phénomène Gavin Harrison, batteur studio et musicien live pour Crimson Glory et Porcupine Tree. Choix artistique cohérent et ambitieux au vu du talent du sieur mais petit risque aussi de perpétuer une comparaison récurrente avec le groupe de Steve Wilson

Sauf qu’avec Your Wilderness, Bruce Soord, comme repoussé dans ses retranchements par le pédigrée de son nouvel acolyte, nous sort le grand jeu avec des compositions d’une qualité inouïe. Oui je l’affirme, Your Wilderness contient parmi les meilleurs titres de rock progressif toutes époques confondues. Besoin de preuve ? Je ne vais pas aller chercher bien loin avec l’ouverture In Exile, sa rythmique de batterie délicieuse au groove juste dingue et le final magistralement rock avec des guitares déchainées, hyper véloces. La formule va devenir rituelle (et parfois trop prévisible) avec souvent un démarrage en douceur, une mise en place progressive avant des finals explosifs. No Man’s Land, Tear You Up sont fabuleuses, avec encore des mélodies incroyables, une atmosphère rêveuse teintée de nostalgie dans un ascenseur émotionnel digne des meilleures montagnes russes. La qualité de composition est ici d’un niveau paroxystique j’y reviens mais il y a de sacrées pépites qui continuent de truffer les setlists du groupe. La qualité de la production est aussi remarquable mais ça ce n’est pas une surprise vu les compétences du garçon.

Côté qualités des compositions, ça ne faiblit pas après ce merveilleux début. Take Your Shot dégage un feeling incroyable, le titre marche à fond. Il y a une atmosphère presque mélancolique qui va très bien au combo avec notamment des lignes vocales excellentes et une voix de Bruce Soord que je trouve très attachante. Le niveau technique général est stupéfiant et on sent que le recrutement de Gavin Harrison a généré une émulation remarquable. Et on va retrouver un titre juste exceptionnel, un joyau de rock progressif avec une dimension post-rock très réussie. The Final Thing On My Mind parachève une œuvre rock majeure en offrant dix minutes étourdissantes alternant différentes atmosphères pour un résultat envoûtant, notamment le break central en apesanteur. 

C’est proprement hallucinant le niveau de progression artistique proposée par The Pineapple Thief avec Your Wilderness. Ce n’est pas une longue maturation / amélioration continue mais une véritable révélation permise à mon sens par la grâce d’un musicien exceptionnel venu réveiller un potentiel créatif hors normes avec Bruce Soord enfin dispo pour faire tourner un groupe, un vrai. Comme si ce recrutement était la pièce manquante dans le puzzle The Pineapple Thief qui semble d’un coup avoir trouvé sa recette, sa formule et c’est un régal. Un authentique pur joyau de rock prog rêveur idéal pour voyager à l’instar d’un très bel artwork, hymne à la sauvagerie de l’Ouest américain. S’en est suivi une tournée non moins incroyable (avec de tels titres dans la besace c’était du velours) et The Pineapple Thief maintient depuis un niveau de qualité époustouflant (ainsi qu’un excellent volume de sorties). Your Wilderness un des plus grands disques de rock progressif, des musiciens d’exception, un groupe inspiré et depuis en ordre de marche. Un bien beau cas d’école d’un groupe très bien construit. The Pineapple Thief, LE must du rock et du progressif depuis une petite dizaine d’années.  

Tracklist de Your Wilderness :

01. In Exile
02. No Man’s Land
03. Tear You Up
04. That Shore
05. Take Your Shot
06. Fend for Yourself
07. The Final Thing on My Mind
08. Where We Stood

 

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !