Artiste/Groupe:

The Black Crowes

CD:

Shake Your Money Maker

Date de sortie:

1990

Label:

Def American

Style:

Rock Sudiste

Chroniqueur:

ced12

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Décidément, être frères dans le milieu du rock génère son lot de complications. On ne parlera pas ici des inénarrables frères Gallagher qui après un succès délirant avaient franchement pété les plombs avant de se mettre sur la gueule physiquement pour le dire sans détours. Les frangins Robinson ont monté The Black Crowes dans les années 80 s’inscrivant dans la directe tradition des Lynyrd Skynyrd ou autre The Allman Brothers Band où l’on peut voir que le rock sudiste se pratique en famille, de préférence entre frères. Chris au chant et Rich à la guitare sont à la manœuvre et ont tout composé. John Cease dont ce sera la seule contribution sur album avec The Black Crowes assure l’autre guitare quand le bassiste Johnny Colt et le batteur Steve Gorman s’occupent de la section rythmique. J’ai cité ces trois derniers musiciens dont la contribution est à saluer, même si ces derniers seront plus ou moins rapidement mis à l’écart, les deux co-leaders semblant avoir un caractère difficile qui donnera lieu par ailleurs (et bien plus tardivement) à d’incessantes séparations / reformations générant une image étrange de ce combo par ailleurs très doué. Difficile d’oublier la magnifique phrase de Chris (citée de mémoire) « je passe mon temps à m’embrouiller avec mes musiciens. Quitte à ce que ce soit compliqué, autant que ce soit avec mon frère ». Subtil mélange de fatalisme et de pragmatisme. 

A l’été 1989, alors que le grunge n’avait pas encore déferlé, The Black Crowes allait débarquer avec un premier disque peu adapté à son époque, mais qui allait se payer un joli carton dans une Amérique toujours aussi fan de rock sudiste. Et sur ce plan, The Black Crowes allait assurer avec un excellent disque, totalement adapté au genre et opérant dans une bien belle tradition initiée par des pionniers ayant défini le genre. Le démarrage sur Twice As Hard est excellent avec un riff de guitare poisseux ce qu’il faut, et un chanteur à la voix très marquante. L’auditeur est de suite dans l’ambiance, les grands moments affluent (Jealous Again, Hard To Handle), The Black Crowes rentraient dans la cour des grands et le groupe se verra offrir des premières parties prestigieuses des Rolling Stones aux Who. Bien soutenu par un MTV alors surpuissant, le parrainage d’un Jimmy Page alors influent, The Black Crowes allait se payer une belle décennie 1990 certes ternie par des problèmes relationnels déjà évoqués entre ses membres.

Chris allait aussi devenir un people en épousant la très belle Kate Hudson (l’actrice qui a joué dans le fabuleux Presque Célèbre à voir absolument pour tout fans de musique). La suite sera une succession de comebacks plus ou moins opérés pour de bonnes raisons. L’album Shake Your Money Maker a fait l’objet d’une réédition en 1998 avec trois titres bonus, dont une version acoustique de l’excellente She Talks To Angels. Une tournée anniversaire devait avoir lieu mais la crise sanitaire en a décidé autrement. En solo, Rich Robinson avait bien assuré avec The Magpie Salute mais là encore, et en dépit de très bonnes choses, le groupe n’a pas insisté. Un retour artistique est dans les tuyaux et même si le « sobre » vocaliste semble déjà parler de disque qui sauvera le rock, on jugera sur pièce un disque qui sera certainement scruté. Reste un disque référentiel, devenu un classique du rock sudiste aux qualités indéniables et qui passe bien l’épreuve du temps.

Tracklist de Shake Your Money Maker :

01. Twice As Hard 
02. Jealous again 
03. Sister Luck 
04. Could I’ve Been So Blind 
05. Seeing Things 
06. Hard to Handle 
07. Thick N’ Thin 
08. She Talks to Angels 
09. Struttin’ Blues 
10. Stare It Gold 

Bonus tracks (Réédition)

11. Don’t Wake Me 
12. She Talks to Angels (version acoustique)
13. Mercy, Sweet Moan -

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !