Artiste/Groupe:

Silver R.I.S.C

CD:

Knot Over

Date de sortie:

Décembre 2023

Label:

No Remorse Records

Style:

Hard Rock

Chroniqueur:

KABET

Note:

18/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Chers amis lecteurs il est des histoires tellement hors normes qu’il est toujours agréable à raconter. Celle de Silver R.I.S.C est tellement singulière qu’il est grand temps de mettre de la lumière sur ce groupe et leur nouvel album Knot Over. Silver R.I.S.C est un combo grec qui s’est formé en 1989 et a sorti un album Anything She Does en 1993 passé totalement inaperçu par chez nous, sauf peut-être pour quelques fans de metal grec sur cette période. Et depuis ? Et bien plus rien ma p’tite dame  jusqu’en 2019 ! 30 Ans sans entendre parler ne serait-ce qu’un seul instant de Silver R.I.S.C et pourtant les membres ne se sont pas tournés les pouces pour autant. Le chanteur et guitariste Dimitris Gasparatos s’est imposé comme un gratteux de renom en son pays, devenu professeur de guitare et acteur reconnu ; Spiros Fousekis est devenu économiste (oui oui vous avez bien lu chers lecteurs !) ; Tony V. aux futs et D.M. à la basse sont quand à eux devenus des musiciens de scène et de studio recherchés du côté des athéniens. Le quatuor s’est retrouvé en 2019 et la mayonnaise est remontée, et à l’écoute de Knot Over c’est peu de le dire, même s’ils ont mis quatre ans pour finaliser les neuf titres de cet opus. On ne peut pas dire qu’ils sont sur une vitesse de guépard, mais plus sur celle d’un escargot, et c’est bien dommage pour nos esgourdes je vais y revenir juste après car il est grand temps de parler de cet album.


Je ne vais pas y aller par quatre chemins et je sais que je vais décevoir tout ceux qui sont pendus à cette missive digne d’un roman policier, cette galette est juste une pure merveille ! Silver R.I.S.C propose un hard rock un brin stoner sur les bords, des sons old school tout en étant bien ancrée dans son époque. Tout est placé où il faut, c’est très pro (en même temps 35 ans d’existence, excusez du peu) et tout fonctionne. D’entrée avec Anna et Cry No More ça balance du lourd, des riffs agressifs et de bons solis, on dirait même par moment du Iron Maiden. Ça part sur les chapeaux de roue, whoua super les gars. Avec Nothing For Me on change complètement de registre avec une ballade soutenue par une ligne de cordes classiques larmoyante et des arpèges de guitares acoustiques qui mettent en avant le chant de Dimitris qui est aussi râpeux qu’une langue de chat pour une superbe sad song. Sur Evil Waves, les gros riffs repartent tambour battant accompagnés par une grosse ligne de basse et une sacrée mélodie entrainante. Le morceau offre même un p*tain de solo de basse suivi par un solo de gratte qui décoiffent tous les deux. L’enchainement avec Bad Person, titre complètement old School dans ses sonorités et son tempo qui nous renvoi direct dans les années 70, et parfait. Silver R.I.S.C clôture son album par Trapped Under The Ice, épopée musical dont la longue intro un brin flippante se prolonge par des arpèges de guitares acoustique et la voie toujours aussi râpeuse de Dimitris pour finir en apothéose sur un autre soli de gratte sorti de nulle part pour une fin de Knot Over qu’on est pas près d’oublier.
A ce stade je pose la question : mais pourquoi avoir attendu aussi longtemps pour nous proposer un tel album ? Je suis partagé entre la chance de pouvoir l’écouter en boucle et la déception de me dire que Silver R.I.S.C aurait pu en sortir une bonne dizaine voir plus, mais je ne vais pas bouder mon plaisir car cet album c’est Byzance du début à la fin, quant à les voir sur scène rien n’est moins sur par chez nous, rien n’est prévu pour le moment, dommage.

Tracklisting de Knot Over :

01. Anna
02. Cry No More
03. Nothing For Me
04. The Sinner
05. Evil Waves
06. Bad Person
07. She Smiles To The Rainbow
08. Wasted Tears
09. Trapped Under The Ice

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !