Artiste/Groupe:

Psychework

CD:

Spark Of Hope

Date de sortie:

Septembre 2023

Label:

Ranka Kustannus

Style:

Heavy Metal

Chroniqueur:

KABET

Note:

14/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

C’est après une longue pause de cinq années marquée par le Covid que Psychework revient avec ce nouvel album Spark Of Hope sur la label finlandais Ranka Kustannus pour nous offrir du bon heavy metal augmenté de claviers également de bonne facture. Le groupe s’articule autour d’Antony Parviainen aux chant, J-V Hintikka et Juha Takanen aux guitares, Otto Närhi aux claviers, Konsta Vehkala à la batterie et enfin Ville Koskinen à la basse. C’est le quatrième album de ce combo qui nous vient, une fois n’est pas coutume, d’un pays riche en production et groupe metal, la Finlande et il faut reconnaitre que la production de ce dernier est très propre pour nous offrir du très beau son. D’entrée il on remarque le chant très singulier surtout lorsque Antony Parviainen part dans les aigus, on retrouve la tessiture vocale d’un Bruce Dickinson et la comparaison, bien que flatteuse est assez difficile à oublier à l’écoute. Avec des titres comme Shape Of A Ghost, River Runs Red, Interstellar ou encore C.O.T.S. Psychework tente de jouer dans la cour des grands avec réussite, les titres sont bien heavy et joués avec panache, solis sympas et présence de claviers juste ce qu’il faut, ponts réussis et refrains efficaces pour des titres plutôt bien construits. Ils auraient pu jouer la facilité en proposant que des titres du même acabit et faire un album correct, mais non, notre combo finlandais sort des sentiers battus sur Damage All Done, sorte de ballade aux deux chants clair et tentative d’un growl sans trop l’être, tempo lourd et omniprésence de la guitare qui font mouche, un superbe titre. Sur Kiova ils vont chercher du côté instrumentaux traditionnels et tutoyer une inspiration façon Serenity ou Powerwolf par moment, et même si ça singe un peu les groupes précités, le titre passe tout seul. Là où le groupe prend tout le monde à contre pied c’est sur Viipuri en clôture de ce Spark of Hope, une chanson qui risque de mettre pas mal d’auditeurs sur le c… et qui mérite qu’on s’y arrête un moment. Après une intro piano voix toute en retenue et magnifiquement jouée, le groupe tente des sonorités heavy doom du plus bel effet pour enchainer sur un solo de gratte à tomber et toujours bien intégré au morceau. Le titre monte gentiment en puissance pour retomber sur un solo de piano qui s’achève après plus de sept minutes sur un bruitage de vagues qui parachève l’album tout en douceur, mais nous ramène gentiment à la réalité qu’on aimerait bien y retourner tel un paquet d’ourson à la guimauve.

Malheureusement il est pour le moment compliquer d’assouvir cette faim en allant les voir sur scène à moins de faire le déplacement en Finlande, le groupe ne tâtonne de la scène que dans son pays et ne s’est pas encore exporté, espérons que ce troisième album les aide à franchir les frontières.

En attendant de les voir sur scène, voici l’écoute de Spark Of Hope:

 

Tracklisting de Spark Of Hope :

01. Shape Of A Ghost
02. River Runs Red
03. Kiova
04. Interstellar
05. Damage All Done
06. C.O.T.S.
07. Out Of The Darkness
08. Viipuri

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !