Mordbrand

Artiste/Groupe

Mordbrand

CD

Imago

Date de sortie

Mai 2014

Label

Doomentia Records/Deathgasm Records

Style

Swedeath

Chroniqueur

Azagtoth

Note Azagtoth

14/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

C H R O N I Q U E

Mordbrand est un second couteau très sympatoche de swedeath tout à fait classique. Mené depuis le début par des membres de God Macabre, le groupe sévit dans l’underground depuis cinq ans, avec deux splits (respectivement avec Evoke et Bombs Of Hades) et trois EP, d’une qualité constante bien que ne sortant pas forcément du lot.

Je les suis depuis quelque temps et étais conséquemment curieux de voir ce que le groupe pourrait donner sur un album complet. Et voici la réponse : Imago sorti chez Doomentia et Deathgasm, illustré en couverture par Juanjo Castellano une fois de plus.

La formule est bien entendu la même : du death suédois à l’ancienne et à la production assez organique, avec ce son de guitare particulier qui permet d’identifier immédiatement le style au même titre que le d-beat en continu.
Passé ces stéréotypes, il y a vraiment du bon, voire du très bon sur ce skeud : un riffing classique mais assez brillant, il faut le dire, une grande efficacité tout le long du disque et quelques nouvelles idées intéressantes, comme le clavier sur le premier morceau (inédit chez eux jusqu’ici) ou l’interlude éponyme de l’album aux colorations doomy.
Les thèmes abordés sont eux aussi récurrents en swedeath, mais c’est tout à fait assorti à l’ambiance de mort créée par la musique.

A noter qu'il y a deux invités pour les solos de gratte : Eric Cutler d' Autopsy et CC DeKill de Gravehill.

Mordbrand reste fidèle à lui-même et n’a pas cédé à la tentation de donner dans le prog/psyché floydien tellement à la mode ou à se doter d’une production propre qui lui siérait bien mal.
Le choix de la constance non évolutive s’avère payant, c’est un album intéressant sur lequel tout swedeathster devrait se pencher que nous avons là.
Maintenant, je me demande si la nouvelle mouture de God Macabre sonnera pareil ; le risque de doublon existe. Mais ne nous alarmons pas trop vite, profitons de cette dernière offrande et jetons-nous sur la réédition de The Winterlong qui sort bientôt.

 

Tracklist d’Imago  :

01. Revelate
02. Join Them In Thralldom
03. That Which Crawls
04. Their Name Are Myriads
05. Hoarding The Grotesque
06. Bastion Of Blood
07. The Spawning (Born Of Rot)
08. Imago
09. Severe The Limbs That Grace

 

Venez donc discuter de cette chronique, sur notre forum !