Artiste/Groupe:

Mind Your Head !!

CD:

Hail To Stupidity

Date de sortie:

Mai 2021

Label:

Indépendant

Style:

Hardcore-Punk-Grind

Chroniqueur:

JeanMichHell

Note:

14/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Vous savez que dans la rédaction d’Aux Portes du Metal, nous sommes attachés aux productions indépendantes, notre compilation annuelle Les Indés’pensables en est la preuve. Et puis des fois, on a la chance d’avoir des nouvelles des productions qui succèdent à une première démo. Avec au départ, pas forcément beaucoup de moyens, ni de prétentions mais avec de l’envie et du savoir-faire.

En janvier 2019, je vous avais présenté le one-man-band Mind Your Head !!, l’histoire d’un mec, Chris D. qui sortait un premier quatre titres Look At This Mess. Un EP bricolait chez lui avec de forts accents Convergiens. Et bien l’animal est de retour, sorti de sa cage avec un premier album Hail To Stupidity. Il est composé de quatorze titres, dont deux reprises, pour environ une demi-heure de musique. Rien que ce constat me fait dire que le style a certainement évolué. Du coup, mange-disque et action !


Et de l’action il va y en avoir sur cet album ! Dickhead Vs Fuckface ouvre le bal sensiblement là où il s’était arrêté. Ce titre, qui oscille entre Punk et Death, a des relents du gang de Boston. Ce n’est pas le seul titre d’ailleurs, que ce soit It’s Gonna Hurt, Sorry For The Smell ou bien encore Wrong Turn, il reste de belles bribes du “Bullshitcore” (sobriquet que Chris avait donné au style de sa démo). On navigue donc en terrain connu.

Mais pour le reste, il y a changement de programme ! Dans l’ensemble, le sentiment qui domine c’est une volonté, un besoin, de tendre vers des compostions plus dures. Le format est plus court déjà. Pas mal de titres tournent autour de la minute, Sometimes A Beautiful Lie Is Better Than A Ugly Truth... And Sometimes Not ne fait même pas quarante secondes, le Grind pointe clairement le bout de son nez. Spank Me ou Gutless se rapproche aussi de cette tendance sous ce style musical mais aussi sous forme de Punk sur vitaminé. Pas mal de compositions sont plus frontales et vont droit au but.

Autre changement de taille, le chant de Chris s’est lui aussi passablement durci. Il hurle plus et sa voix peut par instant se rapprocher de ce bon vieux Barney de Napalm Death. C’est agressif à souhait et l’effet sur la voix rajoute à cet attentat sonore ! Toutes ces orientations cumulées, ainsi que la reprise de Lowpoint, me fait de plus en plus penser que Chris a déjà bien usité les productions du quatuor de Meriden.  

Est-ce qu’en radicalisant le propos, les compositions s’en sortent mieux ? Personnellement, je ne trouve pas forcément, et j’ai même tendance à penser que cette orientation standardise un brin les compositions. Et puis soyons honnêtes, ça va être compliqué de mettre une tannée à Napalm Death sur son propre terrain !

A priori, Chris avait besoin d’expier cette année 2020 tellement particulière, et comme je le comprends… La production, masterisée par Brad Boatright (Converge, Nails…) reste à tendance « garage », fait maison, et colle complétement au propos du disque. Globalement plus musclé que la démo, Hail To Stupidity est plus proche de la scène Hardcore-Punk-Grind que son prédécesseur. Cet album a des qualités évidentes, et plaira aux amateurs de musique direct et sans concession. Et en plus il est disponible sur Bandcamp alors n’hésitez pas à jeter une oreille !

Tracklist de Hail To Stupidity:

01. Dickhead Vs Fuckface
02. Gutless
03. Spank Me
04. It’s Gonna Hurt
05. Sometimes A Beautiful Lie Is Better Than A Ugly Truth... And Sometimes Not
06. Like Worms In Concrete
07. Sorry For The Smell
08. From The Bearpit With Love
09. A Lesson In Failure
10. Wrong Turn
11. I Believe In Unicorn
12. You’re Dead Meat
13. Crucificados Pelo Sistema (Ratos De Porao cover)
14. Lowpoint (Napalm Death cover)

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !