Artiste/Groupe:

Metalite

CD:

A Virtual World

Date de sortie:

Mars 2021

Label:

AFM Records

Style:

Metal Moderne

Chroniqueur:

florentc

Note:

11/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Dans la famille des groupes "à la mode", je demande Metalite. En effet, le groupe Suédois semble porté par une certaine mode, celle des groupes jouant une musique moderno electro pop (coucou Amaranthe). A Virtual World est donc le troisième album en peu de temps puisque le groupe a été fondé en 2015.

Que dire sur cet album franchement pas renversant ? Dès le titre d’ouverture nous sommes plongés dans l’univers du groupe. Gros effets électro type dance ou trance, avant un refrain, avouons-le tout de même, qui fait son petit effet. Le groupe semble avoir la science du refrain qui envoie, mais déjà sur un titre on a compris que tout le reste de l’album allait suivre le même schéma. Concrètement il faut entendre par là un style de produit ultra formaté et surproduit en studio avec des effets sur la voix de la chanteuse sans arrêt. Du pur Amaranthe like, à la différence qu’ici, seule une chanteuse est présente. C’est clair que les aficionados de ce dernier seront aux anges tellement ça respire la copie carbone. Et en effet, à l’écoute de l’album en entier, Le groupe s’appuie clairement sur le succès d’Amaranthe en fournissant le même menu : musique très facile d’accès, on mise tout sur le visuel et la chanteuse, des effets électro et basta.

Alors attention, A Virtual World est très entraînant (A Virtual World et Beyond the Horizon en sont de bons exemples), ce qui en fait un album parfait sous la douche, mais ça n’ira pas beaucoup plus loin. Metalite c’est du copier / coller d’un titre à un autre, sans une once d’originalité, c’est convenu au possible mais c’est ce que le groupe recherche très certainement. Efficacité maximum en un minimum de temps. Et pour avoir jeté une oreille sur les deux premiers opus de la formation, on reste ancré dans la même dynamique. Il en résulte une désagréable impression que ce genre d’album n’est pas composé par unique passion de la musique mais plutôt en fonction du sens du vent (et donc des ventes, ou de nombre de streams comme on dit malheureusement de plus en plus...). Certainement que la cible du groupe se situe entre l’adolescence et le jeune adulte, mais passé ces âges, pas certain qu’on arrive à se passionner pour ce groupe. C’est à la musique ce qu’est le fast-food à la gastronomie. Il faut pas trop en abuser, un petit plaisir coupable de temps en temps mais pas plus.

Tracklist de A Virtual World :

01. A Virtual World
02. Cloud Connected
03. Talisman
04. Beyond the Horizon
05. Peacekeepers
06. The Vampire Song
07. We’re Like the Fire
08. Artificial Intelligence
09. Alone
10. Running
11. Synchronized

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !