Artiste/Groupe:

Lunatic Soul

CD:

Through Shaded Woods

Date de sortie:

Novembre 2020

Label:

Kscope

Style:

Rock Progressif

Chroniqueur:

dominique

Note:

16/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Je l’ai dit dans ma récente chronique du live de Riverside Live in Tilburg, j’aime beaucoup le travail de Mariusz Duda. Même si son approche metal prog avec Riverside m’est apparue un peu décevante sur ses plus récents albums (faute peut-être au décès de Piotr Grudzinski), je reste un grand fan de son travail à la basse, de ses talents de compositeur, mais également (surtout ?) de ses qualités de chanteur. Quoi de mieux donc que son projet solo Lunatic Soul, pour juger au mieux de ses évolutions musicales. Le mois dernier, ce projet a livré son septième album, Through Shaded Woods. Sans parler de révolution, celui-ci souligne que Mariusz s’est aventuré dans une nouvelle expérience musicale, qui, il faut l’admettre, sied bien à l’ambiance Lunatic Soul.

Pour ce nouveau voyage, Mariusz nous guide dans un environnement moins électro que ceux précédemment explorés. Mystique, ethnique et nordique, Through Shaded Woods est un voyage initiatique, une sorte de retour à la terre musical. Dans sa version « normale », l’album comprend 6 titres pour une durée de 40 minutes. Pour notre part nous avons eu le plaisir de recevoir une version rallongée qui contient 3 titres bonus (!) qui permettent de voir encore plus le travail exploratoire de Mariusz (Vyraj est plus electrique, Hylophobia plus metal alors que le long Transition II est résolument expérimental, Mike Oldfieldien).

J’ai découvert en tout premier Navvie via sa vidéo. Il m’a semblé percevoir instinctivement le lien entre ce premier titre et les précédents albums. Parallèlement, le titre introduit l’auditeur à ce qui sera au centre des intérêts de l’album. Comme une transe initiatique, ce titre à l’atmosphère positive est un lien vers un passé médiéval probablement commun à beaucoup de civilisations. Pour Lunatic Soul, c’est aussi un lien avec l’autre monde, celui des morts. L’enchainement avec l’excellent The Passage est limpide. Ses neuf minutes vont permettre d’explorer différents univers. Si l’atmosphère reste lourde et sombre, la voix de Mariusz est une lumière qui va guider le moyen âge vers l’univers du metal progressif. Le titre éponyme de l’album est plus ethnique. Certainement pas le titre le plus intense de l’album, mais définitivement celui qui est le plus au centre du travail de Lunatic Soul dans l’album.

Oblivion permet encore une fois d’observer les qualités vocales de Mariusz. La rythmique et la mélodie répétitive amènent avec eux encore ce côté transe très important dans cet album. Summoning Dance est mélancolique et apparait comme une aire de réflexion. La rythmique et une thématique musicale plus moderne nous ramènent vers le XXIème siècle sur la première moitié du titre. La seconde moitié est plus expérimentale, moins rock. Proche de l’univers d’un musicien comme Mike Oldfield. Les influences, les rythmes et les ruptures se mélangent pour donner un grand titre. Comme pour The Passage, sa durée (près de dix minutes) est un vrai plus ; elle permet à l’artiste d’exprimer plus à fond ses compositions. Finalement, le mélancolique The Fountain va permettre de clore l’album sur une note aussi émotive que musicale.

Pour ceux qui auront la chance d'accèder aux titres bonus, prenez le temps de les écouter. Comme je l'ai dit plus haut, leurs atmosphères respectives apportent un plus, et donnent une autre vision de ce que aurait pu être Through Shaded Woods si celui-ci avait inclus un ou plusieurs de ces titres.

D’un projet parallèle, Lunatic Soul semble avoir progressivement pris la place de projet meneur. Avec sept albums en douze ans, soit trois de plus que Riverside dans la même période, Mariusz Duda a pleinement pris conscience de l’importance de ce projet pour explorer des territoires peut être inaccessibles pour Riverside. Tout semble pouvoir être tenté, manipulé ou absorbé avec succès. Ce Through Shaded Woods ne déroge pas à la règle. Même si le côté ethno-médiévo-nordique parle moins à mes intérêts musicaux, force m’est de constater que la qualité du produit reste irréprochable. Bravo.

 

Tracklist de Through Shaded Woods :

01. Navvie
02. The Passage
03. Through Shaded Woods
04. Oblivion
05. Summoning Dance
06. The Fountain
07. Vyraj (bonus)
08. Hylophobia (bonus)
09. Transition II (bonus)

 

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !