Artiste/Groupe:

Lucifer

CD:

V

Date de sortie:

Janvier 2024

Label:

Nuclear Blast

Style:

Hard Rock

Chroniqueur:

KABET

Note:

12/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

C’est donc à moi qu’il incombe de chroniquer ce nouvel album de Lucifer, certains de mes camarades de jeux ayant gentiment déserté cette mission (Bane tu es démasqué), et donc soyons franc jusqu’au bout, je n’étais pas le plus imparable sur ce groupe, mais je relève la mission que j’espère sans accroc. Lucifer c’est avant tout le projet de la chanteuse peroxydée Johanna Sadonis accompagnée maintenant de Nicke Andersson à la batterie, la guitare et la basse (rien que ça), Martin Nordin et Linus Bjorklund aux guitares, et Harald Göthblad à la basse. Ce cinquième opus s’intitule, roulement de tambours, après Lucifer I, Lucifer II, Lucifer III, et Lucifer IV….Lucifer V ! Eh oui on ne change pas une équipe qui gagne comme dirait l’autre. Ce V continue l’aventure du groupe dans le style hard rock old school teinté de doom gothique, avec une sacrée surprise dès les premières notes c’est le mixage. Le son est mat et très oldie et ferait presque penser à un travail d’amateur par moment mais, comme il s’agit d’un choix assumé, respectons-le. Pourtant dès Fallen Angel on trouve de bons riffs de guitares bien lourds, une mélodie entrainante et un refrain sympa. Cette recette plutôt efficace se retrouve également sur Riding Reaper, le single Maculate Heart ou The Dead Don’t Speak, ce n’est certes pas des plus variés, mais on se surprend à taper du pied gentiment ou dodeliner de la tête, preuve que ces titres fonctionnent, et après tout si ça marche pourquoi changer ? Il faut reconnaitre, bien qu’un certain nombre de titres se ressemblent quelque peu, que tout n’est pas identique non plus dans le travail du Lucifer, sur At The Mortuary on ressent l’influence de Black Sabbath sur le rythme plus lent, les riffs lourds et l’ambiance dark, et lorsque Lucifer se lance dans les ballades sur Slow Dance In The Crypt ou Nothing Left To Lose But My Life….Alors j’ouvre une parenthèse, quand je dis ballade n’oublions pas qu’on est en présence d’un hard rock doom gothique, donc les ballades sont beaucoup plus punchy qui mièvres, parenthèse fermée. Ces deux ballades donc, proposent une sonorité teintée soul, la voie de Johanna y étant pour beaucoup et ces deux titres se détachent du reste de l’album et sont de véritables pépites pour le coup.


Alors oui ce V est assez plaisant à écouter, mais à ressasser une recette, certes efficace, on finit par rester sur notre faim. C’est d’autant plus dommage qu’il n’y a rien à dire de vraiment peu convaincant sur cet album, mais vu le potentiel indéniable du groupe, je m’attendais à plus.

Tracklisting de V :

01. Fallen Angel
02. At The Mortuary
03. Riding Reaper
04. Slow Dance In A Crypt
05. A Coffin Has No Silver Lining
06. Maculate Heart
07. The Dead Don’t Speak
08. Strange Sister
09. Nothing Left To Lose But My Life

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !