Artiste/Groupe:

Gothminister

CD:

Pandemonium II

Date de sortie:

Mai 2024

Label:

AFM Records

Style:

Metal Gothique

Chroniqueur:

KABET

Note:

11/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Gothminister c’est avant tout Bjorn Alexander Brem, mais plus connu sous le pseudo de Gothminister. C’est donc son projet à lui, bien qu’il soit accompagné de Machine et Icarus aux guitares, Halfface aux claviers et Chris Dead à la batterie. Un nouveau groupe ? Et bien non chers lecteurs, Gothminister s’est formé en 1999 en Norvège, et ce point-là est intéressant et je compte bien le développer un peu plus bas hé hé, l’impatience est un vilain défaut. Mais avant intéressons-nous au groupe et à cet album Pandémonium II. C’est donc le septième album que le combo nous propose dans leur univers typique de metal gothique et industriel qui n’est pas sans faire penser à un autre groupe assez similaire, mais lequel ? Ah mince j’ai un trou…Bon ça va me revenir plus tard. Il est vrai que l’image reflétée par le groupe entre masques, déguisements, et clip à la production quasi parfaite à tout pour nous faire plonger dans leur univers gothique les deux pieds dedans, tel un train fantôme de pacotille d’un mauvais Luna Park . Et que dire des prestations live avec une scène remplie de squelettes et autres gargouilles dont vous pourrez trouver facilement quelques extraits sur la toile. Et pourtant…
Je dois avouer qu’il faut sacrément s’accrocher pour apprécier cet album qui commence par trois titres Battle Of The Underworlds, We Live Another Day et Creepy Shadows très particuliers. C’est truffé d’electro, de beats dignes des plus mauvaises discothèques, un chant féminin par moment totalement inutile, le genre de morceaux dont le concours de l’Eurovision raffole en ce moment. Après tout pourquoi pas après avoir vu Maneskin, Lord Of The Lost ou Lordi, tout est possible. Je laisse nos estimés lecteurs se faire une idée :

Pour tous ceux qui n’ont pas déjà rangé cet album au placard après ces trois titres (ce qui correspond déjà à un exploit presque surhumain), et bien vous avez eu raison ! Avec One Dark Happy Nation, Gothminister offre quelque chose de plus péchu, bien metal gothique, avec des bonnes guitares, un chant clair et mélodique et surtout pas ou très peu d’effets électroniques. Un titre carrément sympa qui indique que c’est parti après un retard à l’allumage, qui me fait penser à …. Mince j’ai oublié le nom…Ça va me revenir bon sang ! En attendant je vous laisse découvrir ce titre :


Le soleil sera de courte durée, dès la suite tout repart sur les titres encore une fois pollués par trop de son electro dégoulinants qui prennent le pas sur tout le reste et focalise malheureusement l’auditeur sur cet aspect. Et encore je ne parle pas des claviers que certains groupes ou artistes d’AOR maitrisent à la perfection, il s’agit là de rythme limite danse que l’envie de passer à autre chose est telle…qu’on se laisse aller à cette envie au final.

Dommage, car sur un titre Gothminister prouvent qu’ils en ont sous le coude avec une proposition qui me fait penser à … Mais oui ! A Ghost ! Sauf que Ghost s’est formé en 2006 me semble t’il ? Alors que Gothminister sept années plus tôt. Ce serait donc Ghost qui aurait surfé sur le style de Gothminister ma bonne dame ! Reprenant les codes musicaux, vestimentaire et autres, pour que quelques années plus tard on considère plutôt l’inverse dans les influences ? Ah quand l’élève dépasse le maitre…et le laisse sur le bas-côté, car avec des albums comme Pandemonium II, ils ne risquent pas de rattraper le retard.

Tracklisting de Pandemonium II :

01. Battle Of The Underworlds
02. We Live Another Day
03. Creepy Shadows
04. One Dark Happy Nation
05. I Am The Devil
06. The Procession
07. I Will Drink Your Blood
08. Aftermath
09. Tonight
10. We Are The Heroes
11. Monostero Creature
12. We Come Alive

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !