Artiste/Groupe:

Eve's Bite

CD:

Blessed In Hell

Date de sortie:

Janvier 2024

Label:

M O Music

Style:

Hard Rock

Chroniqueur:

KABET

Note:

17/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Nous partons dans la région Rhône-Alpes et plus précisément à Saint-Etienne, ville connue pour sa manufacture d’armes ou son équipe de football légendaire pour un voyage qui va nous conduire tout droit dans les griffes du metal avec Eve’s Bite, groupe originaire de cette région et orchestré autour d’Olivier Jourget au chant et guitare, d’Anthony Coniglio à la guitare, de Nick Crash à la basse et de Laurent Descours derrière les futs. C’est en 2015 que le groupe initial compose son premier EP, suivi par un second deux ans plus tard. En 2018, suite aux changements de line up pour devenir le groupe qu’il est aujourd’hui, le groupe propose son premier album Blessed In Hell, une galette de hard rock aux influences eighties assez remarquées et remarquables, et possédant une pochette dessinée par Franck Perrot, colorée et plutôt bien réussie. Pour résumer en quelques mots cet album simplement, c’est le genre de disque qu’on met sur sa platine vinyle, son lecteur MP3, en voiture, en CD peut-importe quand on veut passer un bon moment de musique pour recharger les batteries. C’est très bien exécuté et c’est un plaisir à écouter, le genre de galette qui risque de devenir une madeleine de Proust, un son addictif. Les riffs lourds et speed de guitares sont magnifiques, les refrains restent dans la tête dès la première écoute (essayer de résister à Rock Fever, une dinguerie de mélodie).

D’entrée et dès les premières notes de Fire, Fire Disaster, une fois l’intro passée ça envoie du gros son, et ça le restera jusqu’aux dernières notes de l’album. La voix d’Olivier Jourget est surprenante, elle rappelle par moment celle d’Eric Martin de Mr Big, ou Axl Rose sur les « yeah » balancés ici et là, mais ça rend super bien et se confond à merveille avec la musique.

C’est par moment un peu plus saturé et criard sur The Fighter, mais cela n’enlève rien à la qualité du morceau. Pas de doute c’est du très bon hard rock teinté eighties, un peu à la Motley Crue ou Skid Row, mais en version moderne, avec tous les ingrédients évoqués juste avant, et par moments des solos de guitares qui m’ont juste mis sur le c… sur Inside Your Devil Eyes ou Waiting For The Night. Sur ce dernier titre là j’ai été sacrément surpris et dans le bon sens du terme, un solo clair, speed, dantesque ! C’est bien simple rien que pour ce solo j’ai remis le titre un bon nombre de fois, et je n’ai plus qu’une idée en tête : voir ce que cela donne sur scène. D’ailleurs c’est bien là que le groupe devrait performer tant leurs chansons sont taillées pour ce format. Les gars pour un premier album vous avez fait fort, et ce Blessed in Hell devrait faire partie de mes albums phare 2024 (et nous ne sommes qu’en février !). C’est excellent du début à la fin, varié, pas de titres moins bons que d’autres, en un mot : Yeah !!!!!

Tracklisting de Blessed In Hell :

01. Fire, Fire, Disaster
02. She’s Got More Balls Than you
03. The Fighter
04. Feel The Heat
05. Tires On Fire
06. Rock Fever
07. You And I
08. Shits On The Radio
09. Locked In My Dreams
10. Inside Your Devil Eyes
11. Die For The Beast
12. Waiting For The Night

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !