Artiste/Groupe:

Ember Belladonna

CD:

The Grove

Date de sortie:

Février 2024

Label:

Independant

Style:

Folk metal

Chroniqueur:

KABET

Note:

15/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Proposer un album de metal articulé autour de la flûte comme instrument principal, ce n’est pas un pari, c’est une folie. C’est pourtant ce que propose Ember Belladonna pour son premier album The Grove. Avant de se plonger dans cette bizarrerie (sur le papier), penchons-nous quelque peu sur l’artiste dont le nom n’est pas forcément évocateur (je rappelle qu’elle sort son premier album). Ember Belladonna comme son nom ne l’indique pas du tout est une canadienne qui joue de la flûte depuis son plus jeune âge tout en lorgnant sur le metal, et donc il fallait faire un sacré grand écart digne des meilleures gymnastes pour réunir ces deux passions sans se mettre tout le monde à dos. Avant de se lancer dans le grand bain, Ember s’est tout de même fait remarquer en tant que guest sur la single Renfield de The Inferno Doll (qui va lui rendre la pareille j’y reviens un peu plus loin) et sera sur le prochain Album d’Adon, groupe de black metal. Les références étant posées, notre flutiste peut lancer son premier opus The Grove.


D’entrée on ne peut passer sous silence les influences epic metal, heroic fantasy tellement on se croirait sur une BO du Seigneur des Anneaux sur cet album de folk metal. Sur les huit titres proposés (enfin sept plus un, le dernier étant un instrumental de son titre Heart Of The Grove), on trouve deux morceaux ou plutôt l’intro Tenalach et des intermèdes The Wild Hunt ou The Grove instrumentaux valorisant la technique d’Ember à la flute qui est très mise en avant pour un résultat fort sympathique mais absolument pas dans un univers metal. Que nos sensibles esgourdes se rassurent, ça va monter gentiment en puissance dès Heart Of The Grove, où après une première partie toujours dans les mêmes tonalités de flute, ça envoie du gros son (enfin tout est relatif, je rappelle qu’il s’agit d’une ode à la flute ici) avec guitares et batterie en plus de chant d’Ember merveilleux de justesse sur une mélodie diablement belle, et c’est malheureusement très dommage puisqu’il s’agit de l’unique titre où l’on peut profiter de son magnifique organe. L’album prend une tournure metal gaélique sur Ruination, titre assez rythmé grâce aux riffs de guitares qui se mélangent à la flute d’Ember, et une belle présence de Saint Zapp derrière les futs, le chant étant assuré par James Delbridges de Lycanthro. Après l’intermède The Grove que j’ai évoqué un peu plus haut Ember balance son single Spirit Woman et là, chers lecteurs accrochez-vous au siège car on va partir bien loin du reste de cette galette. C’est Laura Vargas de The Inferno Doll, groupe autoproclamé vampiric gothic metal (rien que ça !) qui assure le chant féminin growlé, le groupe rendant à Ember son aide sur un titre de ses derniers. Malgré un gros son de batterie et guitares, la flute vient équilibrer cette chanson avec toujours ces sonorités d’ambiance celtique pour un titre qui arrache en ouvre les portes de l’univers metal pour Ember Belladonna.

 

L’album se conclut en douceur sur un Unnamed, instrumental qui reprend les codes des titres avec la flute bien en avant, Ember concluant comme elle avait commencé son opus, c’est-à-dire une ode à la flute et son intégration dans l’univers metal.
Finalement bien sur que ce projet complexe sur le papier est réussi ! Les titres Heart Of The Grove, Ruination ou Spirit Woman sont des pépites, mais qui cachent une forêt car si les autres morceaux qui mettent très en avant la flute sont sympas, ils sont presque trop nombreux et on reste sur notre faim tant le potentiel est énorme. Pour un premier essai The Grove est plus un EP qu’un album, mais avec de tels bons titres et des guests de choix, si Ember Belladonna continue dans sa lancée, le prochain album risque d’être fabuleux.

Tracklisting de The Grove :

01. Tenalach
02. Heart Of The Grove
03. The Wild Hunt
04. Ruination
05. The Grove
06. Spirit Woman
07. Unnamed
08. Heart Of The Grove (instrumental)

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !