Artiste/Groupe:

Amon Amarth

CD:

The Great Heathen Army

Date de sortie:

Aout 2022

Label:

Metal Blade Records

Style:

Death Metal Mélo, Viking Metal

Chroniqueur:

Le Diable Bleu

Note:

17/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Ah ! La voilà cette nouvelle sucrerie des Amon Amarth, The Great Heathen Army, dont on espérait pas trop après avoir écouté les premiers morceaux délivrés au fil de l’eau.
Comme tante Simone, notre délicieuse pâtissière familiale qui délivre le meilleur clafoutis du all the Word, les Amon Amarth possèdent la recette parfaite et inratable pour nous pourlécher les oreilles.

Une délicieuse pâtisserie, ne se contemple pas, ne se fait pas désirer, ne se goûte pas, non elle s’engloutit goulument, illico !
Alors, faisons vite ...

Donc, comme toujours, on reprend les mêmes maîtres pâtissiers, puisque la line-up reste bétonnée depuis des années, on ressort immuablement les épices puissantes et les sauces entraînantes.
Ah oui, les gars possèdent un sacré tour de main et une empreinte toute personnelle qui les rendent uniques, une maîtrise réglée et ils ne dérogeront rien à leurs convictions.

Et même si nous sommes bien loin de la "révisitation" parfois espérée, la recette primaire s’adoucit et incorpore quelques minis nouveaux éléments.
On y trouve maintenant des lignes de basses plus présentes, de fines insertions de clavier, des petites insertions type musique classique, quelques accords de guitare sèche déjà entraperçus dans l’album précédent, le tout toujours bien saupoudré d’une rythmique "martellante" omniprésente, baignant dans la voix envoûtante du Sieur Johan Hegg.


Écoutez plutôt ce saisissant The Serpent’s Trail.



Penchez-vous sur le déjà classique, Find A Way Or Make One.


Un album qui pourrait devenir un classique du genre Death Mélo, avec une seule fausse note, celle du Saxons et Vikings.
Une bonne idée au demeurant, ce duo Death mélo Heavy sur un morceau musclé.
D’ailleurs tout commence merveilleusement bien à l’instar des autres entremets. Et puis c’est le drame, celui-ci crame au fond de la poêle dès l’arrivée du chanteur invité.
La voix du Biff de Saxon est tout simplement, acide, atroce ...

Passons vite à cette merveille de Heidrun.


Peu de groupes, très peu de groupes possèdent cette constance d’inspirations en prodiguant plénitude à leurs fans.
Et non, amis lecteurs réfractaires au style, ce dernier opus ne sera pas encore leur premier album fausse note.
Bien au contraire, il devrait asseoir toujours plus la légende d’un groupe à forte personnalité.

Voilà, j’avais promis juré craché de m’attacher à faire court, et bien j’ai tenu la ligne !
Comme face au gâteau de tante Simone, quand on engloutit le plus rapidement possible sa première portion en espérant pouvoir en choper une deuxième au nez et à la barbe des autres convives.


Pardi, il faut parfois agir avec célérité.
Et étrangement, c’est bon comme ça.
The Great Heathen Army est très bon comme ça et en concert il va tuer, assurément.
Et je parierai bien volontiers, que vous allez vous retrouver rapidement en train d’Air-ramer, cadence d’attaque, dans la boue à l’unisson avec les autres fans, lors d’un festival estival.
Tout gros bêta !

Tracklist de The Great Heathen Army :

01. Get in the Ring
02. The Great Heathen Army
03. Heidrun
04. Oden Owns You All
05. Find a Way or Make One
06. Dawn of Norsemen
07. Saxons and Vikings
08. Skagul Rides with Me
09. The Serpent’s Trail

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !