Artiste/Groupe:

Adrana

CD:

The Ancient Realms

Date de sortie:

2011

Label:

Brennus

Style:

Opera Metal

Chroniqueur:

KABET

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Encore un groupe de prog metal symphonique à chanteuse, roh non ! Hé bien attendez la fin du papier et surtout penchez une oreille sur ce groupe tourangeau, et oui un groupe français, et ça fait du bien de le dire, vous serez surpris ! Adrana, après un premier opus Perturbatio très « vert » sorti en 2008, passe à la vitesse supérieure en 2011 sur le label Brennus Music avec The Ancient Realms. Le disque enregistré au Drudenhaus studio offre un mixage et une production aux petits oignons. Mais assez parlé technique, c’est qui Adrana et en quoi sont-ils différents ? Avant tout, et sans vouloir renier le reste du groupe, c’est une chanteuse à la voix extraordinaire, lyrique au sens propre du terme, Anaé qui envoute tous les titres de cet opus. La chanteuse joue en catégorie Champions League des chanteuses de metal symphonique grâce à sa formation classique, c’est juste et ça monte très très haut par moment. Elle est accompagnée de Grhyll aux claviers, d’Emeric à la basse, Ludo à la guitare et Max à la batterie. Le talent conjugué des quatre membres aurait dû porter The Ancient Realms au sommet de la consécration pour ce groupe et lui offrir un pass pour aller beaucoup plus loin, mais j’y reviens un peu plus tard pour ne pas gâcher le plaisir. Donc le combo, superbement entouré, balance un metal symphonique façon opéra metal dantesque dès The Frozen Path qui arrive plein pot avec une guitare de malade accompagnée d’une batterie aussi énergique et la voix magnifique d’Anaé. Il ne faut pas plus d’une seconde après l’intro pour s’en prendre plein la tête à un rythme soutenu, du très bon. Les claviers de Grhyll distillent çà et là les effets qu’il faut pour d’entrée mettre tout le monde d’aplomb (rien que l’intro sur Poison est dantesque où le passage au milieu de The Bow And The Beast, whoua !).

On trouve tout ce qu’il faut sur cet opus, un riff très prenant sur The Grey Princess, la ballade Prison Of Memories parfaitement exécutée et à faire pleurer tant la voix d’Anaé transperce et prend aux tripes. Le groupe atteint le nirvana sur Over The Past, chanson d’une beauté et d’une pureté qui rassemble tout le talent du groupe, des claviers, aux riffs de guitare de Ludo, la voix toujours juste et parfaite, le tout accompagné de la présence de la basse d’Emeric et de la batterie de Max pour donner le rythme qu’il faut. Ça commence tranquillement pour carrément monter en puissance vers les sommets. Ce titre montre à lui seul en moins de cinq minutes l’immense talent du groupe dont voici l’extrait:

Adrana va distiller sur treize titres tout aussi excellents les uns que les autres dans un metal symphonico-lyrique nouveau et dépoussiérer le style tout en contant les histoires de la princesse Adrana (le groupe encore jeune à l’époque est très influencé par l’Heroic Fantasy), alors quoi ? Pourquoi on ne les entend plus avec des tels éloges ?
Il faut déjà souligner qu’Adrana s’est défendu sur scène en ouvrant notamment pour Patrick Rondat et Satan Jokers, puis pour Myrath, excusez du peu les références ! Ils se sont défendus comme des diables pour sortir et tenter de percer. La suite est malheureusement classique comme bon nombre de groupes, une prise de bec suivi du limogeage de Ludo à la guitare, remplacé par Antoine pour un troisième album Foreshadow plus metal que le précédent, mais qui a perturbé les fans, mais aussi le groupe. Ce dernier ne fut quasiment jamais défendu comme il se doit sur scène. Ce changement de line up n’aura pas eu l’effet escompté et depuis c’est le silence radio, chacun est reparti à ses occupations, dommage quand on entend le talent du groupe sur The Ancient Realms. Un album qui mérite d’être découvert ou redécouvert tant c’est remarquable et novateur ce style metalo-lyrique.


Tracklisting de The Ancient Realms :

01. Fall Of An Iced Dusk
02. The Frozen Path
03. The Grey Princess
04. Revelation
05. The Old Guardian
06. Prison Of Memories
07. Theater Of A Blazing Night
08. Burning Horizon
09. Over The Past
10. Poison
11. The Bow And The Beast
12. Obsidian Collapses
13. A New Dawn

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !