Groupe:

Metal Up The Opera

Date:

03 Septembre 2022

Lieu:

Nice

Chroniqueur:

Didier, philippeC

La nouvelle avait circulé sur le grand Sud-Est comme une trainée de poudre, lâchée au départ par le groupe Heart Attack: Ils effectueront la release party de leur dernier album, Negative Sun, lors d’une date des Tambours du Bronx… à l’Opéra de Nice. Oui, oui, vous lisez bien, l’Opéra de Nice se transforme en antre du metal pour une soirée Metal Up The Opera. L’affiche est complétée par Unchained, un autre fleuron du metal de la French Riviera. Les Tambours du Bronx viennent présenter leur spectacle, au titre évocateur, Weapon Of Mass Percussion. L’idée est à l’initiative de Heart Attack et du directeur de l’Opéra, Bertrand Rossi, qui démontre ici, un éclectisme exceptionnel. Le groupe avait déjà utilisé la scène de l’Opéra pour tourner le clip de son morceau Wings Of Judgement, dans un Opéra vide. La date est assez rapidement sold-out, comme quoi, quand on dit qu’il n’y a pas de public metal dans la région niçoise, on se fout le doigt dans l’œil jusqu’à l’omoplate.

Direction le Vieux Nice donc pour cette soirée qu’il ne fallait pas rater, d’autant que les choses ont été bien faites et que dans la rue de l’Opéra, piétonne, c’est la grosse fête, car les organisateurs ont monté une scène off sur laquelle se succédaient à partir de 16h, les groupes Common Enemies, Leipzig et Schrodinger. Quand j’arrive, c’est Schrodinger qui mouille la chemise, c’est bon, mais c’est surtout bon d’entendre de la musique comme on l’aime dans les rue du Vieux Nice. C’est une super idée puisque la rue est envahie de metalleux qui attendent sagement de pouvoir rentrer dans l’Opéra. Pour les gogos qui passent par là, en cette période toujours estivale, c’est aussi la surprise, ça prend des photos, des vidéos, ça se demande bien ce qu’il se passe dans la vieille ville, ce soir.

Une fois les portes franchies, nous voilà installés dans l’orchestre, la foule est aux anges, pas de smoking ce soir, mais du t-shirt noir et des cheveux longs, ce qui détonne dans ce site exceptionnel dans lequel je n’était venu qu’une seule fois. C’est génial. Au premier rang, je repère nos confrères photographes, qui ne savent plus où donner de la tête déjà, tant le spectacle de cette foule venue en masse est superbe. 
 
Unchained
 
L'opéra est sold out, dans la fosse pas un siège de vide , toutes les loges sont occupées et le balcon du quatrième étage est blindé, c'est dans ce contexte que le groupe Unchained va ouvrir ce Metal Up The Opera
Habituellement cinq, les Niçois se présentent sur scène en mode quatuor, les deux guitaristes habituels étant absents ce soir, c'est Loïc ex membre qui a officié plusieurs années au sein d'Unchained qui va assurer l'intérim en étant seul au poste de guitariste. Autre fait à noter, Olivier le batteur, se retrouve derrière un paravent en plexiglass pour atténuer le son.
 
Unchained-OperaNice2022-1.jpg
 
Le set commence avec Death From Above un brulot extrait du premier album ; devant, nous sommes des fans de la première heure donc ce titre nous met de suite en jambe. Pierre le chanteur nous présente Trenches un titre que j'entends pour la première fois en live et qui fait son effet. On enchaine avec Cosa Nostra un autre titre d'Oncoming Chaos. Ce morceau qui sonne très Accept se prête bien au jeu de Loïc, son solo est magistral ! Et que dire de celui de Black As Your Soul ; seul il assure vraiment.
 
Unchained-OperaNice2022-5.jpgUnchained-OperaNice2022-6.jpg
 
Cette configuration a aussi pour avantage que l'on apprécie mieux le jeu de basse de Noël, notre Steve Harris azuréen est en pleine forme ce soir ! Passe City Lights puis comme sur l'album, s'enchaine No Lessons Learned. Sur son intro, même en cage Olivier nous prouve qu'il aurait pu faire une carrière de bucheron ! Pierre n'est pas en reste il est vraiment en voix et nous le prouve tout le long du set, le single Only Half Alive en est un bon exemple. On arrive à This Is Hell le titre final, l'ambiance est incandescente, quelle prestation que le quatuor nous fait ; l'opéra est en feu !
 
Unchained-OperaNice2022-3.jpgUnchained-OperaNice2022-4.jpg
 
A la fin de leur set Unchained reçoit une ovation bien mérité, tout le monde est debout pour applaudir Loïc, Noël, Olivier et Pierre. Les quatre musiciens tout sourire peuvent être fiers d'eux, le public est bien chaud pour accueillir la suite !
 
 
 
Setlist Unchained:
Intro
Death From Above
Trenches
Cosa Nostra
Black As Your Soul
City Of Light
No Lessons Learned
Only Half Alive
This Is Hell
 
 
Heart Attack
 
L'année 2022 fera référence dans la carrière des quatre musiciens de Heart Attack: tout d'abord la sortie de leur troisième album Negative Sun  sur le label international Atomic Fire, puis l'ouverture de la Mainstage 2 lors du premier weekend du Hellfest 2022. Et cerise sur le gâteau aujourd'hui leur realase party à l'opéra de Nice rien que ça. Dans cette lignée d'ondes positives, on peut rajouter aussi leur première séance de dédicaces cet après-midi à la Fnac ; c'était un moment sympa que le groupe a partagé avec leurs fans venus faire signer leurs albums du groupe.
 
HeartAttack-FnacNice2022
 
C'est l'heure ! Sur l'intro Rituals, les quatre musiciens entrent masqués, accessoires qu'ils quitteront dès les premières notes de Septic Melody. Même si les azuréens ne sont pas en tête d'affiche ce soir c'est bien leur moment, les huit à neuf cent personnes présentes sont bien là pour eux, l'ovation faite à leur entrée sur scène le prouve bien vite. A la fin de ce premier morceau, nous avons droit au traditionnel "nous sommes Heart Attack !" mais cette fois-ci il est repris en chœur par le public. Kevin nous lâche quelques mots qui font ressentir son émotion puis cela repart avec Take Your Pride Black le tout premier single de Negative Sun, ce titre déjà joué plusieurs fois en live est une vraie tuerie qui fait exploser l'opéra ! Suit les brûlots Burn My Flesh et Congrats To People, le public est chaud bouillant mais devant pas de pogos à moins de se faire chopper par la patrouille ! 
 
Heart Attack-OperaNice2022-1.jpgHeart Attack-OperaNice2022-2.jpg
 
Au fil des années Heart Attack s'est taillé une réputation de tueur sur scène, et elle n'est pas galvaudée avec de tels compos, n'importe qui ferait la danse du teston (headbangue).  Ce soir se passe un vrai choc des cultures car dans la foule venue se trouvent pas mal d'abonnés de l'opéra, pendant The Messenger je me suis tourné ver le public pour voir sa réaction, c'était impressionnant de voir tout le monde debout et headbanguer ! Suit un grand moment de ce set le titre Wings Of Judgement dont le clip a été tournée ici même et surprise comme dans la vidéo nous avons droit aux interventions des deux danseurs Ginevra et Jérémy. Quelle belle prestation, à la fin du morceau les deux artistes ont été applaudis comme il se doit par tout l'opéra. 
 
Heart Attack-OperaNice2022-5.jpgHeart Attack-OperaNice2022-6.jpg
 
Pour l'occasion, le set de ce soir est plus long que d'habitude, on se régale  avec l'enchainement When The Light Dies Down et Fight To Overcome sur ces deux morceaux Kevin appelle souvent le public à faire un Wall Of Death ce soir ce n'est pas possible, mais avec d'autres potes, les musiciens de Leipzig sont descendus tout de même pour headbanguer devant la scène ce qui a rajouter de l'ambiance. J'ai même pogoté avec eux même si c'était bon enfant nous avons vite été recadrés par la sécurité. 
 
Heart Attack-OperaNice2022-3.jpgHeart Attack-OperaNice2022-4.jpg
 
La salle s'éclaire puis des derniers balcons sont lâchés d'énormes ballons faisant référence à la chanson Negative Sun, le public joue avec, plusieurs atterrissent sur la scène. Il y a le feu à tout les étages, ce titre jouait pour la première fois en live est un vrai brulot, ce sera le dernier. Le nom de Heart Attack étant fortement scandé par tout le public le groupe ne tarda pas a revenir pour nous achever avec Lazarus
 
Heart Attack-OperaNice2022-7.jpgHeart Attack-OperaNice2022-8.jpg
 
Voilà c'est bien fini, quel show ! Tout le monde est debout pour ovationner Kevin, Will et les deux Chris. Une bonne partie de la fosse s'est même avancé en bord de scène, les quatre musiciens viennent les saluer puis prennent une photo pour immortaliser ce merveilleux moment passé ensemble. Merci les gars comme d'hab vous avez relevé le défi haut la main. A partir de ce jour personne ne pourra nier que Heart Attack fait bien partie des groupes qui comptent dans le metal français !
 
 
Setlist Heart Attack:
Rituals (intro)
Septic Melody
Take Your Pride Black
Burn My Flesh
Congrats To People
The Messenger
Wings Of Judgement
When The Light Dies Down
Fight To Overcome
Negative Sun
Lazarus
 
Setlist Heart Attack:
Rituals (intro)
Septic Melody
Take Your Pride Black
Burn My Flesh
Congrats To People
The Messenger
Wings Of Judgement
When The Light Dies Down
Fight To Overcome
Negative Sun
Lazarus
 
 
Tambours du Bronx
 
J’avais déjà pu voir Les Tambours du Bronx lors du Motocultor 2018, à l’époque ils avaient partagé la scène pour un Roots avec Sepultura. Le groupe existe depuis très longtemps mais leur évolution vers le metal avec ce spectacle Weapon Of Mass Percussion est plus récente. Récente, mais logique au final, puisque c’est bien sur des bidons en métal que les pirates tapent toute la soirée. En plus des dix (ou onze ce soir) frappeurs de bidon, le groupe s’est étoffé avec guitares, basse et machines et, plus surprenant, un batteur, et pas des moindre puisque c’est Franky Costanza qui assure l’ossature rythmique du show. Côté chant le collectif avait opté pour un trio de chanteurs capables de se remplacer les uns les autres en fonctions de leurs agendas. Au Motocultor nos avions vu Stéphane Buriez (Loudblast entre autres) et Reuno (Lofofora) mais ce soir c’est le troisième larron Renato Di Folco (Flayed, Trepalium...) qui s’y colle et c’est une super nouvelle, car j’aime beaucoup sa voix, il est capable de tout chanter et surtout sa présence scénique.
 
TambourDuBronx-OperaNice2022-01.jpg

La scène est organiser avec les onze bidons en arc de cercle, tout le reste est placé derrière. On réalise assez vite qu'il est assez risqué de se trouver devant les bidons, car les morceaux de bâtons (pourtant assez massifs) partent dans tous les sens, les pirates (c’est comme ça que Renato les appellent) sont obligés de les changer régulièrement.
 
TambourDuBronx-OperaNice2022-02.jpgTambourDuBronx-OperaNice2022-07.jpg
 
Leur look est assez étonnant, entre Pirates des Caraïbes et Mad Max, ils sont souvent torses nus (il faut dire que la clim de l’Opéra a du mal à calmer les ardeurs du public et qu’il fait une chaleur de dingue). Unchained et Heart Attack sont bien sûr responsables de cette foule chauffée à blanc. Et même les changements de plateau (entractes on dit au théâtre), qui ont vu la salle se vider puis se re-remplir n’ont pas fait baisser la température. Un des pirates sort du lot, avec son look grosse barbe, il vient souvent au contact du public entre les morceaux, en fait des tonnes avec son bidon et ses bâtons.
 
TambourDuBronx-OperaNice2022-03.jpgTambourDuBronx-OperaNice2022-04.jpg

Les guitaristes (Dom et Ben) se risquent à venir de temps en temps sur le devant de la scène, même chose pour Sid le bassiste. Derrière ses machines, masqué, c’est Arco qui ne bougera qu’a la fin pour venir saluer la foule.
 
TambourDuBronx-OperaNice2022-05.jpgTambourDuBronx-OperaNice2022-06.jpg

Les morceaux s’enchainent, je n’en reconnais aucun, si ce n’est le petit medley Sepultura dans la première partie (Sepultura avait invité le groupe à jouer avec eux à Rio devant 200 000 personnes) et une reprise metal de Requiem pour un Con de Serge Gainsbourg lors du rappel. Même sans connaitre, je passe un très bon moment, meilleur qu’en 2018, où j’avais eu un peu de mal à rentrer dans le concept. Peut-être le chant de Renato me convient mieux, où peut-être aussi que le groupe a bien évolué (ou moi vieilli).

TambourDuBronx-OperaNice2022-08.jpgTambourDuBronx-OperaNice2022-09.jpg
 
Setlist Les Tambours Du Bronx:
Mirage Eternel 
Never Dead
Sepultura (medley)
L'un Des Nôtres
Noir
Pray
Jour De Colère
Jungle Jazz
Doubles Diables
Le Mal
Tainted With Anger
Divine Dsease
The Day Is My Enemy
New Day
Le Festin
Requiem Pour Un Con (Reprise Serge Gainsbourg)
Dragula
 
 
Au final, nous avons passé une soirée inoubliable. Les musiciens aussi je pense, j’ai rarement vu des gens aussi ravis à la sortie d’un concert et certainement jamais vu une telle ambiance dans un Opéra (d’un autre côté, je fréquente peu). L’expérience est à saluer bien bas, mais surtout à renouveler. Visiblement le public est là. Y’a plus qu’à nous refaire ça, Mr Rossi. Nous remercions aussi les photographes Head Shooter, Alain Rebours, jeh! pour leur contributions à ce live report.

Venez donc discuter de ce live report sur notre forum !