Groupe:

Spell Of Enchantress

Date:

19 Novembre 2023

Interviewer:

KABET

Interview Cathy Isot et Sermilion

Tout d’abord pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs?

Cathy Isot : Bonjour! Je suis une chanteuse soprano lyrique française, gothique depuis mes 14 ans et fan de métal extrême, type doom, death et black. En 2019 j’ai fondé mon projet solo In Spite of Thunder, basé sur mes compositions au piano et qui a ensuite évolué vers du métal gothique.

Sermilion: Salut! Je suis juste un type qui a un jour décidé de vouloir de faire sa propre musique et je me suis donné à fond. J’ai 5 différents projets Metal, dont Spell of Enchantress. Je compose la musique, fait les growls et j’ai récemment commencé à chanter. Donc je suppose que je suis un compositeur et un chanteur.

Comment vous-êtes vous rencontrés ?

Cathy Isot : En Octobre 2021, un musicien fan d’In Spite of Thunder m’a ajouté sur une discussion entre musiciens métal solos. Je venais de poster une reprise de My Immortal d’Evanescence sur ma chaîne Youtube, qui m’avait été réclamée par des fans. Contrairement à beaucoup de chanteuses metalleuses de ma génération, je n’ai pas spécialement grandi avec Evanescence ou Nightwish, même si je les apprécie aujourd’hui, j’écoutais plutôt Cradle of Filth et Theatre of Tragedy. Ma reprise était donc à mes yeux assez imparfaite mais j’ai décidé de la poster sur ce fil de discussion pour me présenter, et j’ai écouté et commenté les morceaux proposés par les autres personnes. J’ai particulièrement apprécié la musique de Sermilion, je me suis mise à fredonner dessus. Il m’a dit qu’il aimerait bien une voix féminine gothique sur un de ses morceaux, j’ai donc enregistré une démo, on a travaillé les lignes vocales, la structure du morceau, les paroles, et on a tellement aimé le résultat qu’on a décidé de devenir un groupe et de sortir ce morceau Lost Prophecy officiellement. L’accueil a été incroyablement chaleureux, les gens nous ont réclamé un album, alors on s’est mis au boulot et voilà le résultat!

Comment fonctionne le travail au sein du groupe ? Qui fait quoi ?

Cathy Isot : Sermilion compose des morceaux avec les instrumentaux et ses parties vocales et ensuite j’écris mes paroles et lignes vocales, on peaufine quitte à restructurer des parties, et j’enregistre mes parties. Sermilion se charge ensuite du mixage et du mastering. Ensuite je me charge de créer les visuels : design et couture des tenues, maquillage, coiffure, shooting photo, édition de l’artwork, tournage des clips. Je suis aussi le manager du groupe et je gère tout le côté administratif, depuis la déclaration Sacem à la rédaction et envoi des communiqués de presse, jusqu’aux réseaux sociaux.

Sermilion: De mon côté je n’ai pas vraiment façon de faire spécifique. Je compose de la musique quand je le sens, et c’est presque tous les jours. Parfois je m’endors à 3 heures du matin, un riff me vient en tête, je vais l’enregistrer et je reprends le lendemain. Ensuite je l’envoie à Cathy pour voir si ça lui plaît et on part de là. J’enregistre mes voix et je laisse de la place pour les voix de Cathy. Je mixe le tout et voilà. Je trouve qu’on est vraiment chanceux avec Cathy car on a des goûts musicaux tellement proches qu’elle aime 95% de ce que je lui envoie et j’aime 95% des lignes vocales qu’elle compose.

Pouvez-vous nous expliquer votre univers, votre style ?

Cathy Isot : Nous sommes vraiment dans la continuation de ce que des groupes comme Tristania, Draconian, Cradle of Filth, Theatre of Tragedy ou Edenfall peuvent proposer. Nous avons construit une ambiance sombre, lourde, avec un mélange de riffs métal et de mélodies gothiques, et un contraste fort entre les growls de death metal masculins de Sermilion et mes envolées lyriques de Soprano.

Sermilion: Comme le dit Cathy, nous sommes vraiment influencés par ces grands classiques du style Gothic. Personnellement, c’est avant tout Tristania. J’adore tout ce qu’ils ont fait jusqu’à, et y compris, Ashes. Cela a même débuté avec un album que j’ai composé intitulé Spell Of Enchantress pour mon premier projet sous le nom Sermilion, que nous avons par la suite ré-écrit avec Cathy. Cet album était inspiré par Tristania et le fait qu’il n’y a plus vraiment de musique comme ils en faisaient à l’époque. Je voulais faire quelque chose dans leur style. Je pense que nous avons réussi à évoquer ces groupes tout en ayant notre propre truc, car nous ne voulions pas être une simple copie.

Lost Prayers Of Those Forever Gone est votre premier album très attendu qui comporte les deux singles Lost Prophecy et Elegy Of Sorrow sortis en amont ? La pression est-elle forte au moment de cette sortie ?

Cathy Isot :Nous avons l’immense chance d’avoir trouvé notre public dès la sortie du premier single Lost Prophecy. Nous n’avions jamais espéré qu’un titre de Blackened Gothic Doom fleurant bon les années 2000 suscite un tel enthousiasme. Nous avons donc prudemment composé et sorti un deuxième titre, Elegy Of Sorrow, puis débuté la composition de l’album. Le troisième single Spell Of Enchantress est sorti en février 2023. Nos fans sont très patients et nous ont laissé le temps de faire la musique que nous voulions faire, des morceaux doom de souvent plus de 7 minutes, avec des paroles poétiques et des harmonies vocales travaillées. Nous sommes fiers du résultat et les premiers retours sont vraiment positifs ce qui fait chaud au cœur! Pour ma part, je ne ressens pas de pression, je sais que quelque soit l’accueil du public nous continuerons à composer la musique que nous adorons écouter!

Sermilion: Oui je suis d’accord avec Cathy. Ça ne veut pas dire que je m’en fiche si les gens aiment ou pas. Mais au final, ce projet est quelque chose que je veux apprécier d’écouter quand je travaille dessus. Chaque année Spotify a un résumé qui montre les statistiques d’écoute sur l’année écoulée. C’est la troisième année d’affilée que je suis mon artiste préféré. C’est un peu le même « Obama félicite Obama », je sais bien. Mais ça montre que c’est vraiment le plus important pour moi, créer de la musique que j’ai envie d’écouter. Le fait que tellement de gens aiment ce qu’on fait et nous soutiennent moralement et financièrement, et nous ont ainsi permis de sortir notre CD… rien que ça que semble complètement dingue.

Expliquez-nous les thèmes abordés dans les chansons de cet album ?

Cathy Isot : Cet album évoque une entité féminine qui hante ce monde en se nourrissant du désespoir de ceux qu’elle croise au détour des forêts, et qui va progressivement s’approcher de la lumière. On y parle de deuil, de désespoir, de déception face au comportement du genre humain, mais aussi de surmonter sa douleur et de retrouver un peu d’espoir.

Pourquoi avoir choisi d’alterner le chant anglais et français ?

Cathy Isot : Sermilion est anglophone, ses growls sont donc en anglais. J’adore chanter en anglais, mais comme j’écris aussi des poèmes en français depuis l’adolescence, j’ai proposé l’idée d’incorporer des passages en français. C’est assez peu courant, et je ne savais pas comment les fans allaient réagir, mais ils apprécient beaucoup cet aspect, et cela nous permet aussi d’entrouvrir la porte du métal francophone.

Sermilion: Je pense que la langue française a un petit quelque chose de spécial et cela correspond bien aux thèmes et au style de nos chansons, donc le fait d’incorporer des passages en français n’a pas été une décision compliquée.

Parlons un peu de scène et de live. Avez-vous prévu une tournée et à quel moment ?

Cathy Isot : Nous rêvons d’amener ce projet sur scène! Pour l’instant, nous avons uniquement travaillé à distance, car nous n’habitons pas dans le même pays. Mais nous avons hâte de trouver les musiciens qui nous aideront à défendre notre musique sur scène.

Sermilion: C’est absolument mon rêve de jouer sur scène et j’espère que plus les gens entendront parler de nous, plus nous aurons de de chance de trouver des musiciens pour nous rejoindre et partir en tournée. Mais pour l’instant nous ne pouvons rien annoncer de certain.

Comment envisagez-vous de retranscrire votre musique et votre univers sur scène ?

Cathy Isot : Je verrais bien une ambiance sombre, une machine à fumée. Pour moi, le DIY est une partie très importante de mon identité gothique. J’ai donc cousu plusieurs robes gothiques pour les clips, avec force dentelle noir, et je serais ravie de créer les tenues de tout le groupe. Vocalement, je me suis crée ce personnage de sorcière gothique torturée qui rend l’interprétation des morceaux très intense et émouvante.

Sermilion: Je vois quelque chose de théâtral. Une scène plongée dans le noir, des costumes gothiques, des bougies, des roses, un aspect mystique.

Si vous pouviez ouvrir pour un groupe lequel serait-il ?

Cathy Isot : Pour ma part, Cradle of Filth. N’importe qui me connaissant dans la vraie vie m’a entendu faire une reprise de Nymphetamin en piano-voix.

Sermilion: Si l’ancien Tristania existait encore, ce serait eux, juste avant qu’ils n’entament Pale Enchantress ou Midwintertears. Ce serait dément. Pour un groupe encore en existence, probablement My Dying Bride. J’adore leur musique et leur présence scénique.

L’année 2024 approche à grands pas, quels sont vos objectifs et vos projets pour cette année ?

Cathy Isot : Nous allons travailler sur le deuxième et potentiellement le troisième album, Sermilion étant un compositeur prolifique! Nous espérons également défendre notre musique sur scène! Je vais aussi continuer mes projets avec In Spite of Thunder, terminer l’enregistrement des 2 albums en cours, un album de metal gothique atmosphérique dans l’esprit de mon premier single Drama Queen sorti en Novembre 2022, et un album acoustique piano-voix. J’ai également pas mal de reprises et de collaborations à enregistrer!

Sermilion: En effet, les deuxième et troisième albums. J’ai déjà tout composé pour le deuxième album, il ne manque plus que les voix, et j’ai cinq titres pour le troisième album. En parallèle, je continue à sortie de la musique avec mes quatre autres projets. J’ai l’impression que je dois revenir au projet de Melodic Death metal Sermilion, car je n’ai rien sorti depuis le début de l’année. Je suis sur d’avoir assez de créativité pour tout ces projets.

Je vous remercie et vous laisse le mot de la fin pour nos lecteurs…

Cathy Isot : Merci beaucoup de votre intérêt! Nous apportons un concept original en mêlant gothique et metal, anglais et français, doom et black, et nous espérons vous emmener avec nous dans notre univers sombre et hanté. Notre premier album Lost Prayers Of Those Forever Gone sera disponible sur toutes les plates-formes de streaming, sur Bandcamp, mais également sur notre site internet en téléchargement et en format CD : www.spellofenchantress.com. On vous souhaite donc une très bonne écoute de notre premier album et on travaille sur la suite, au plaisir de vous croiser un jour en concert ou sur les réseaux sociaux!

Venez donc discuter de cette interview sur notre forum !