Groupe:

Primal Age

Date:

10 Septembre 2021

Interviewer:

JeanMichHell

Interview xDimitrix

Bonjour, merci de prendre sur votre temps pour répondre aux questions d’Aux Portes du Metal. Comment est venue l’idée de départ de Masked Enemy ?

Salut à tous. L'idée est venue toute seule quand on s'est dit que le dernier full album commençait à dater. Le processus a débuté il y a quatre ans et après pas mal de péripéties ça sort enfin. On est plus que ravis.

Comment s’est mis en place le processus de création ?

Didier au chant et moi à la basse sommes les deux seuls membres d'origine. Après le départ de Johann à la guitare qui apportait beaucoup dans les phases de compo, il a fallu faire sans. J'ai commencé à faire des morceaux mais je n'avais de quoi faire qu'un format court si je voulais éviter les morceaux de remplissage. Flo et Ben jouaient depuis un moment aux grattes, mais grosse interrogation quant à la composition. Flo a écouté ce que j'avais fait et a apporté des morceaux qui collent à fond tout en apportant des choses un peu différentes et complémentaires. Donc ça a été super. J'écris les paroles et place le chant et Didier valide pour pouvoir se sortir les tripes au stud.

Est-ce que l’arrivée de Miguel à la batterie a fait évoluer votre manière de composer ?

Euh... Absolument pas puisqu'on ne le connaissait pas. A part sur le premier MCD en 99 et sur ce dernier album, la batterie n'a jamais été gérée par les batteurs. Sur ce projet on a eu cinq batteurs entre le début et le terme. Flo comme moi avons une idée de ce que doit être la batterie quand on compose. C'est Rudy (Explicit Silence) qui nous a proposé son aide et ça a été magique de bosser avec lui. Il est très rapide et met dans le mille sans qu'on ait besoin de le guider, bref on parle la même langue. Il a sauvé le projet car on commençait à être usés par les batteurs.

Vous avez une véritable reconnaissance à l’étranger, peut-être même plus qu’en France, est-ce cet aspect qui vous a motivé à travailler avec WTF Records ?

Pas spécialement, mais en tous cas avoir un label français n'était pas le critère de sélection. On a en effet eu l'occas et la chance de jouer dans dix-sept pays sur trois continents et on aime bien sortir le nez de la maison.

Quels retours avez-vous eu pour la sortie de Masked Enemy ?

Franchement ils sont unanimes et très flatteurs. En même temps quand tu avances dans ton stud tu as une idée assez précise de la qualité de ta production. On attendait ces retours avec impatience, mais ils ne font que confirmer les impressions qu'on avait. On a fait notre meilleur skeud dans tous les domaines.

L’engagement que vous avez envers la cause animale et plus largement autour des questions d’écologies, vous semblent-elles évoluer ? Le choix du discours de Sven Suzuki qui date de 1992 n’est certainement pas innocent ?

Oui clairement. Tu parlais de "Vegan" en 95, on te regardait avec de grands yeux, aujourd'hui, même sans adhérer, tout le monde sait à peu près de quoi il retourne. Après les mentalités mettent du temps à bouger, on apporte notre petite contribution à l'éveil des consciences.

Quel regard portez-vous plus globalement sur l’évolution de l’humanité ?

Je ne peux pas trancher une idée aussi complexe. C'est un mix entre désolation, colère, fatalité et espoir, car il faut bien et on entrevoit des lueurs par-ci par-là.

Pensez-vous que la scène Hardcore actuelle a su conserver cet état d’esprit militant ?

J'ai de sérieux doutes, même si on est un peu détachés de cette scène en raison de son évolution. Après oui, cette éthique de protection animale, un bon nombre de groupes y adhère, notamment avec des assos comme Hardcore Cares qui est notre partenaire.

Qu’est-ce que l’on peut vous souhaiter pour la suite ?

De pouvoir jouer !!! C'est tout ce qu'on veut là franchement. On a plus que hâte de défendre cet album avec l'arrivée de Miguel pour tenir la batterie, on a tout et une énergie à libérer d'urgence.

Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Un grand merci pour le soutien. On espère vous croiser tous très vite sur la route et revivre ces moments qui nous manquent.

Venez donc discuter de cette interview sur notre forum !