Groupe:

M&O Music et M&O Office

Date:

05 Mars 2021

Interviewer:

Didier

Interview Alexandre Saba

Salut Alex, merci d’être le premier à inaugurer cette série d’interviews sur les responsables de labels. Peux-tu d’abord nous parler de ton parcours professionnel ?

Bonjour Didier et merci de m'avoir contacté pour cette interview. Tout a commencé vers 14 ans lorsque j'ai découvert le Metal... J'ai débuté la guitare et créé un groupe Metal, qui a existé environ 10 ans. J'ai également commencé à organiser des concerts Metal vers 17-18 ans et ensuite j'ai créé mon propre Pub-Concert sur Montpellier en 1998. L'agence de promotion-management M&O Office a été créée en 2005 et en 2009 le label M&O Music a vu le jour.

Peux-tu aussi nous faire un petit historique du label M&O Music et nous rappeler ce que veux dire M et O ? As tu créé le label ?

Cela faisait quelques années que je voulais créer un label mais j'attendais d'avoir les bons partenaires pour cela. En 2009 l'aventure a donc commencé. M et O, c'est "Management" et "Organisation".

En quoi consiste ton job de responsable du label ?

Dans un label indé on doit gérer beaucoup de "services", je gère donc pas mal de choses, mais on peut résumer mon poste en tant que "label manager" pour M&O Music.

M&O Music est-il un label ou un collectif de groupes ?

M&O Music est un label indépendant.

Ce label est-il spécialisé dans des styles metal particuliers ?

M&O Music a deux sections : Une première section de groupes "METAL", avec tous les types de Metal confondus. Nous acceptons toutes les niches de Metal, du moment que nous aimons bien sûr. Et l'autre section du label est orientée plutôt "POP-ROCK-INDIE, donc plus généraliste.

Est-ce toi qui recrute des groupes, ou les groupes qui viennent à toi ?

Les deux. On reçoit très régulièrement des albums ou des Eps à écouter... On écoute tout et on répond à tout. J'ai eu un groupe pendant dix ans, je connais donc les attentes d'un groupe. Je connais la frustration d'envoyer ton album à un label qui ne répond même pas...etc. Donc on écoute donc tout ce qu'on reçoit, c'est très important pour moi. Parfois, lorsque j'ai le temps, je regarde les réseaux...ça me permet également de faire de belles découvertes.

Beaucoup de groupes aujourd’hui opèrent en “indépendant”, que leur apporterait un label comme M&O ?

La plupart des groupes sont des "groupes en développement", donc nous donnons des opportunités de support et d'aide, surtout au niveau de la distribution professionnelle. Nous les accompagnons à se développer en promotion et en communication. C'est un management complet.

Le label M&O est répandu en France mais êtes-vous présents à l’étranger ?

Nous traitons avec des groupes français mais beaucoup étrangers également. Nous distribuons sur le national et l'international. Nous avons passé pas mal de temps à développer la diffusion en France mais également à l'étranger.

Vous occupez-vous aussi de trouver des dates pour vos groupes (je devrais plutôt dire: vous occupiez-vous)

M&O Music est un label et M&O Office est une agence de promotion-management, nous ne sommes pas "agence de booking", mais nous traitons avec beaucoup d'entres elles, donc nous avons régulièrement des offres et des plans "booking". Nos groupes en profitent bien sûr.

Quels sont les critères pour accepter un nouveau groupe au sein du label ?

Une bonne production, de bonnes compositions et un concept sérieux. Lorsque nous signons un groupe, c'est une collaboration entre le groupe et le label qui se met en place.

Combien de groupes sont aujourd’hui dans l’écurie M&O Music ?

Depuis la création du label M&O Music (2009), nous avons un peu plus de 280 références (sorties).

Combien un groupe peut-il raisonnablement espérer vendre de disques aujourd’hui ?

Aujourd'hui, si un groupe Metal en developpement vend plus de 300 - 400 Cds, c'est déjà très bien en France. Mais il n'y a pas de règles, un groupe peut très bien vendre en physique, en magasins ou en concerts. Il ne faut pas oublier que nous sommes dans une niche (le Metal) avec des fans qui aiment l'objet (CD, vinyles...). J'ai également des groupes qui vendent très bien en digital, donc difficile de répondre à cette question car il peut y avoir de belles surprises.

Quelle est la répartition vinyles, CD dans vos ventes aujourd’hui ?

On est encore davantage sur les CDs et le digital. Les vinyles, c'est beaucoup plus des "vente en concerts"...

Je trouve qu’en 2020, la qualité des groupes proposés n’a fait qu’augmenter et j’ai fait pas mal de belles découvertes au travers de mes chroniques. Avez-vous fait des changements dans ces critères de selection ?

La production est très importante pour moi, c'est important d'avoir un son correct et puissant quelque soit le style musical. En 2020 on a eu beaucoup de groupe étrangers donc l'approche est peut-être parfois différente que les groupes français au niveau de la production et du son...bien qu'en France aujourd'hui on a des bons studios et de bons professionnel du son.

Qu’est ce que la crise sanitaire a changé pour le responsable de label ? Et pour tous vos groupes ?

On s'est adapté, on a eu beaucoup de réunions avec les labels managers digitaux pour étudier les différentes techniques et les changement à apporter et cela a porté ses fruits surtout au niveau digital. La création d'un nouvel ESHOP M&O Music a également été très bénéfique pour le label. Les groupes ont fait davantage de contenus vidéos. Avec la situation actuelle, pour un groupe, c'est LE seul moyen d'être vu et d'avoir de l'actu.

Est-ce que les groupes confinés ont été plus créatifs pendant ces périodes de confinement ?

Oui je le pense. Tous les groupes ont été plus productifs dans l'ensemble. RAMMSTEIN par exemple, a composé et enregistré un nouvel album qu'il ne pensait même pas faire s'il n'y avait pas eu ce confinement...Donc le seul côté positif de ce putain de confinement c'est peut-être ça... (Restons positif :))

Penses-tu que la crise va avoir raison d’un certain nombre de groupes ? De labels ?

Je ne sais pas, peut-être pour certains...Il est vrai qu'il faut garder la foi et la motivation. C'est très difficile parfois, tu as le moral en yoyo donc il faut persévérer pour "exister".

Es-tu un musicien, toi même ?

Oui, j'ai été guitariste-compositeur pendant dix ans avec le groupe DARKEN / DARK-N de 1995 à 2005.

Quelle est la partie de ton boulot que tu préfères ?

Tout ! Mais surtout la découverte des groupes et traiter leur music en com...

Est-ce que ce job de responsable nourrit son homme ?

Oui, mais c'est un travail très prenant, c'est du 8/10h par jour...On n'a rien sans rien.

Avec le recul, te relancerais-tu dans cette aventure ?

Oui sans hésiter. Je suis un passionné et j'adore ce que je fais. D'ailleurs, sans passion, dans ce métier, il vaut mieux arrêter.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait créer un nouveau label ?

La passion de la musique avant tout ! C'est essentiel. Et une motivation sans faille !

Je te remercie et te laisse le mot de la fin pour nos lecteurs 

Merci Didier pour cette interview et le soutien que tu apportes aux groupes M&O Music et M&O Office.

Amis lecteurs, n'hésitez pas à jeter un œil sur le site du label et à écouter nos  nouveautés...

www.m-o-music.com

www.m-o-office.com  

 

 

 

Venez donc discuter de cette interview sur notre forum !