Artiste/Groupe:

Einar Solberg

CD:

The Congregation Acoustic

Date de sortie:

Février 2024

Label:

Inside Out Music

Style:

Hard Rock

Chroniqueur:

ced12

Note:

19/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Einar Solberg n’en finit plus de nous envoûter. S’éloignant temporairement de Leprous, le vocaliste norvégien nous a déjà proposé un album solo remarquable, assez diversifié et non avare de très beaux moments dont le garçon a le secret. Le revoilà déjà à peine plus de six mois plus tard avec une sortie plutôt originale avec l’interprétation en version acoustique d’un classique de Leprous, The Congregation en l’occurrence. Attention, nous ne sommes pas ici dans le mythique format Unplugged, inoubliable concept qui a donné de grands disques dans les 90’s (coucou Nirvana), non ici Einar Solberg est seul avec son piano. L’ambiance est solennelle, le son de l’unique instrument d’une classe folle, point de trace du côté metal du chanteur. 

Remettons un peu de contexte, nous sommes courant 2021, la crise sanitaire n’en finit plus et nombre d’artistes ont recours – à raison – à des live-streams pour garder un lien avec le public, générer quelques revenus, a minima s’occuper. Toujours imaginatif, Einar Solberg s’est lancé à proposer une interprétation acoustique d’un album hautement qualitatif avec The Congregation qui avait déjà fait sensation à sa sortie. Nous sommes à Kolbotn (banlieue Sud d’Oslo) en février 2022 alors que ce concert événementiel a eu lieu et deux années plus tard, alors que le contexte a heureusement évolué, que Leprous a retrouvé les planches avec sa classe inimitable, que la retranscription live nous est offerte. Et c’est heureux car ç’eut été bien dommage de ne pas pouvoir revenir sur ce show. 

Je ne vais pas tergiverser, le résultat est proprement hallucinant. Le son du piano impressionne d’entrée, hyper classe, digne d’un concert de musique classique haut de gamme. La voix ensuite, une dinguerie. Ah j’adorerais avec des mots me hisser à la hauteur de ce qui est proposé ici, délivrer une missive raffinée, mais Einar place la barre trop haut. En plus, je n’ai aucune connaissance en musique classique. Tout ce que je peux dire, c’est que ça sonne MERVEILLEUSEMENT bien, que les compositions phares de ce disque passent royalement bien le changement de registre. The Price, The Flood, Rewind sont sublimes, on reconnaît très bien les mélodies vocales de ces titres qu’on continue de retrouver live, réagencées, repensées mais toujours aussi belles et éblouissantes. 

S’il s’excuse de s’exprimer en anglais à domicile, cela s’entend au vu de la dimension live-stream tant il est vrai que très peu de gens hors Norvège auraient compris ses propos. Mais c’est la musique qui parle et très bien. On ne retrouve que les onze pistes de l’album, or après renseignements pris, quatre autres pistes ont été proposées, mais pour celles et ceux qui avaient pris le pack VIP. Ces morceaux ne sont pas disponibles sur ce disque et c’est bien dommage. Tant pis pour Stuck, très grand morceau rock dont j’aurais aimé profiter d’une version plus épurée mais c’est ainsi et il y a déjà largement de quoi se contenter avec ces onze titres imparables. Je l’ai déjà évoqué mais j’y reviens, vocalement, Einar Solberg propose une prestation stratosphérique atteignant des notes folles, se déchirant la voix pour de très beaux moments. 

Si la crise sanitaire fut un moment compliqué sur pas mal de points, il aura permis à pas mal d’artistes de se poser, de proposer autre chose, de repenser leur Art et à ce jeu-là, les très bons, les talents ont su régaler. Et Einar Solberg faisant incontestablement partie de cette liste, on ne s’étonnera pas de l’excellence du résultat. Un album live en forme de joyau d’une beauté cristalline par un artiste fascinant qui n’en finit plus de nous bluffer avec sa musique marquée au charbon noir. D’une classe stupéfiante.

Tracklist de The Congregation Acoustic :

01. The Price
02. Third Law
03. Rewind
04. The Flood
05. Triumphant
06. Within My Fence
07. Red
08. Slave
09. Moon
10. Down
11. Lower

 

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !