Artiste/Groupe:

Rhapsody Of Fire

CD:

Glory For Salvation

Date de sortie:

Novembre 2021

Label:

AFM Records

Style:

Metal Symphonique

Chroniqueur:

florentc

Note:

15.5/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Même s’il a perdu de son aura au fil des années, Rhapsody Of Fire reste un groupe culte dans le genre. Toujours vaillant malgré les incessants changements de line-up, le colosse Italien emmené par l’inoxydable Alex Staropoli nous sort en cette fin d’année le second volet de leur nouvelle saga The Nephilim’s Empire saga. The Eighth Mountain m’avait plutôt bien plu à l’époque, et presque trois ans plus tard, garde ses qualités perçues. Malgré un I’ll Be Your Hero dispensable en guise de mise en bouche, je reste toujours impatient d’entendre un nouvel album du groupe qui m’a amené à aimer le metal. Bref, l’optimisme est de rigueur !

Pour la première fois de son histoire (excepté sur Rain Of A Thousand Flames) le groupe envoie directement la sauce sans passer par une introduction. C’est bien d’évoluer, même si dans ce cas-là, j’aime les traditions ! Son Of Vengeance est un titre à l’ambiance assez sombre. Chœurs et orchestrations, du très classique en vue, et un refrain sympathique. Rien de renversant mais la patte est là. Le côté cinématographique est encore bien présent. Le solo de guitare "A la Rhapsody" (Luca Turilli si tu nous lis...) nous ramène aux belles heures du groupe et nous donne la sourire. La suite est une succession de franches réussites. The Kingdom Of Ice et son refrain prenant mais qui, je trouve, change par rapport aux autres du groupe. La rythmique bastonne, c’est du bon. Glory For Salvation, titre dévoilé en guise de single, nous propose des chœurs épiques qui une nouvelle fois nous ramène un sacré paquet d’années en arrière. L’introduction Eternal Snow suivi de Terial The Hawk servent aussi de madeleine de Proust avec la patte folk médiévale tellement présente chez les Italiens. Flûte baroque, violon, violoncelle, harpe celtique, flûtes irlandaises, tout l’attirail est de sortie pour nous bercer vers des mélodies enchanteresses. Le spectre de titres comme The Village Of Dwarves ou Old Age Of Wonders est là. Certes ce titre reste en-deçà de ce qu’a pu proposer le groupe mais cela reste du haut niveau.

Pour continuer dans les éloges, impossible de ne pas mentionner Chains Of Destiny. Clairement LE titre le plus old school de l’opus, celui que tous les fans ayant quittés le navire attendent depuis des lustres. Un refrain hymnique à souhait, Voilà ce qu’on attend de ce groupe : continuer à nous pondre des petites bombes rapides et efficaces comme celle-ci. Giacomo Voli brille de mille feux également, son timbre est parfait et sais se montrer aussi doux (Magic Signs) que véhément (Abyss Of Pain II). Ce dernier est d’ailleurs le titre long / épique de l’album, avec son introduction tout en chœur, à l’ambiance inquiétante. Evidemment le titre le plus complexe et fort intéressant, même s’il n’égale pas ses ainés... En tout cas un beau et gros travail une nouvelle fois. Mais cet album n’est pas parfait, et quelques griefs viennent ternir le tableau. La ballade Magic Signs est insipide, décidément le groupe est en dent de scie avec les ballades. Cette dernière, qui plus est, déclinée en Italien et en Espagnol en guise de bonus. Vraiment dispensable. Ensuite les orchestrations, bien que nombreuses, ne sont pas à la hauteur des précédents albums, à l’époque des enregistrements avec de vrais orchestres. Manques de moyens et / ou volonté de revenir à plus de claviers ? Le débat est ouvert... Enfin rassurez-vous, tout cela ne vient en aucun cas entacher le plaisir d’écoute global de cet opus.

Tout le long de l’album, Rhapsody Of Fire n’aura eu de cesse de caresser ses auditeurs dans le sens du poil. Entre les chœurs, les mélodies "vintage", les soli de guitare et l’ambiance générale se dégageant de l’opus, clairement le groupe envoie un message : il est toujours bel et bien en vie et le passé n’est pas si... passé que ça. Malgré tout, quelques errances et des orchestrations plus cheap (terminé le véritable orchestre en grande pompe, ici en tout cas) viennent quelque peu calmer l’euphorie et font rater le coup de cœur. Au final, ce Glory For Salvation est un album tout à fait recommandable et rassure une nouvelle fois quant à l’avenir du groupe. 

Tracklist de Glory For Salvation :

01. Son Of Vengeance
02. The Kingdom Of Ice
03. Glory For Salvation
04. Eternal Snow
05. Terial The Hawk
06. Maid Of The Secret Sand
07. Abyss Of Pain II
08. Infinitae Gloriae
09. Magic Signs
10. I’ll Be Your Hero
11. Chains Of Destiny
12. Un’Ode Per L’Eroe
13. La Esencia De Un Rey

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !