DGM

Artiste/Groupe

DGM

CD

Momentum

Date de sortie

Mars 2013

Label

Scarlet Records

Style

Power Prog Metal

Chroniqueur

Blaster of Muppets

Note Blaster of Muppets

16/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

C H R O N I Q U E

Quatre ans, c'est le temps qu'il aura fallu aux Italiens de DGM pour nous offrir ce huitième album qui fait suite au génial (et étrangement méconnu) FrAme. Espérons qu'avec Momentum, le groupe accède enfin à la gloire qui devrait être sienne depuis longtemps. C'est en tout cas ce que l'on se dit quand on connait cet excellent quintet et que, par conséquent, on sait à quel point il regorge de talent... Mais encore faudrait-il que cet opus-ci soit épatant ! Bonne nouvelle : Momentum est, une fois de plus, l'occasion pour DGM de nous mettre une claque (avec tout de même un ou deux bémols dont on parlera dans un instant) ! Au monde d'être enfin prêt à la recevoir.

Les qualités de la musique de DGM répondent une nouvelle fois à l'appel. On retrouve avec plaisir ce mélange de metal heavy, speed et progressif, à mi-chemin entre Dream Theater et Symphony X. C'est évidemment très technique mais en restant mélodique et accessible. Au programme : un très bon chanteur (Mark Basile, arrivé sur l'album précédent), une section rythmique impressionnante, des claviers très bien utilisés (pour les ambiances, mais aussi lors d'interventions et soli virtuoses) et, surtout, un excellent guitariste (Simone Mularoni, également producteur) aussi performant quand il faut balancer du riff puissant que quand il s'agit de parcourir le manche de sa guitare avec dextérité lors de soli particulièrement bien tricotés. La recette utilisée est sensiblement la même que sur FrAme et je dois dire qu'à la première écoute, il m'a manqué l'élément de surprise. Et puis, au fil des essais, je me suis laissé gagner par l'excellence de certaines compos et n'ai cessé d'être épaté par le savoir-faire déployé... parce que ces gars-là sont quand même très forts, il faut le dire ! En plus de cela, ces messieurs ont ramené des souvenirs de leur récente tournée européenne en compagnie de Symphony X et Pagan's Mind Russell Allen a été invité à chanter sur le premier titre (le véloce Reason dont les parties de guitare ne sont pas sans rappeler le morceau Lines In The Sand de Dream Theater) et le guitariste Viggo Lofstad est venu poser un superbe solo sur Chaos. Autre chose ? Oui, DGM évite les pièges du style (dans lesquels s'engouffrent certaines formations de Power Metal) et nous offre des morceaux classes, pas trop clichés et dénués de mélodies enfantines (pas de Happy Metal ici) ou de refrains dont on a deviné l'intégralité à peine ceux-ci entamés. On retiendra, entre autres, l'excellente Trust, très dynamique et au refrain qui reste en tête, la terrible Universe où la double pédale est bien mise à contribution, Numb et sa petite touche jazzy, ou Pages qui déboule à toute vitesse et se permet des choeurs plus virils. Que les amateurs de douceur se rassurent, ils auront l'occasion (mais ce sera la seule) de souffler avec Repay, ballade très réussie dans son genre.

Que dire ? La concurrence est une nouvelle fois balayée ! DGM scotche plus que ses compatriotes, c'est une évidence. Les récents efforts de Vision Divine ou autres Secret Sphere, aussi sympathiques soient-ils, peinent à soutenir la comparaison. Mais la prise de risque est très (trop ?) calculée, le groupe semble jouer la sécurité tant cet album ressemble au précédent. Et puis, l'ensemble est très dense et parfois un peu trop mécanique. Je suis impressionné, je tape du pied, je m'en prends plein la tête mais il me manque un petit truc... quelques plages qui me permettent de respirer ou d'être plus touché... Ce disque n'est pourtant pas loin d'être incontournable. La prochaine fois, en diversifiant davantage ses compos et en y ajoutant quelques pincées supplémentaires d'émotion, DGM pourrait bien sortir un vrai chef-d'oeuvre. En attendant, il n'est pas interdit de venir se manger une baffe à l'écoute des excellents titres que les Italiens mettent à notre disposition avec ce Momentum qui reste un bel ouvrage. 

 

Tracklist de Momentum :

01. Reason (feat. Russell Allen)
02. Trust
03. Universe
04. Numb
05. Pages
06. Repay
07. Chaos (feat. Viggo Lofstad)
08. Remembrance
09. Overload
10. Void
11. Blame

Venez donc discuter de cette chronique, sur notre forum !