Artiste/Groupe:

Auri

CD:

II - Those We Don’t Speak Of

Date de sortie:

Septembre 2021

Label:

Nuclear Blast

Style:

Celtic Ambient

Chroniqueur:

ced12

Note:

14/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Orion a prévenu notre honorable lecteur lors du premier effort d’Auri. Sans le background Nightwish de ses membres (et pas des moindres !), ce projet n’aurait pas forcément sa place sur notre auguste webzine. Projet ouvertement folk, dénué de gros son, parfaitement ambiancé, nous sommes là loin des efforts du célèbre groupe finlandais. Tuomas Holopainen nous avait enchantés avec son The Life & Times Of Scrooge, disque assez cinématique très recommandable. On y retrouvait déjà ses deux acolytes présents sur Auri avec Troy Donockley et Johanna Kurkela, épouse à la ville de Tuomas dont la voix  reste toujours aussi envoûtante. Projet parallèle de Nightwish, la suite des aventures d’Auri semble avoir été accélérée par le contexte sanitaire, Tuomas se retrouvant avec du temps libre imprévu. Qu’on se rassure (pour celles et ceux que ça inquiétait), ce dernier ne semble absolument pas s’être ennuyé tant il croulait sous les idées. Parmi ses occupations, il a aussi réactivé un projet de lycée œuvrant dans des musiques plus extrêmes.

On imagine que cela lui a fait du bien car la crise récente au sein de Nightwish semble avoir déstabilisé l’homme au chapeau. Rappelons-le brièvement, Marko Hietala a quitté le groupe révélant au grand public de sérieux tourments personnels (dépression) et claquant la porte du jour au lendemain sans que cela ne soit la faute de ses comparses. Certes au soutien de son bassiste / chanteur, Tuomas Holopainen dit même avoir brièvement songé à mettre fin à l’aventure Nightwish mais semble motivé à continuer le chemin en actant ne pas vouloir remplacer Marko (sur le chant notamment). Ce rapide point d’information sur l’actualité Nightwish est un peu hors-sujet mais explique néanmoins ce nouvel Auri qui ne surprendra pas les fans du premier effort. Moins émouvant que la bande-son sur la vie de Picsou citée plus haut, le registre reste donc dans la continuité et propose dix bonnes compositions, agréables à l’écoute et offrant un moment plaisant à l’auditeur. Enregistré à l’automne 2020 mais ne sortant que sur cette rentrée 2021 (on connaît son job chez Nuclear Blast !), cela s’explique par le côté automnal du rendu. Oui, l’été est déjà fini chez nos amis scandinaves.

On sent que le projet Auri prend un peu d’épaisseur et il ne serait pas étonnant dans un tel contexte qu’une vraie proposition live ne suive rapidement. Bien sûr, les fans de Tuomas Holopainen attendront la suite des aventures de Nightwish, groupe qui semble marquer un peu le pas qualitativement (mais pas en termes de popularité). Si Auri venait à monter une tournée, intégrer quelques morceaux sur le « projet Picsou » (dont le lecteur aura compris qu’il m’avait emballé) et on aurait là quelque chose de réellement intéressant. Auri est un projet vraiment sympathique, harmonieux, cohérent car différent de ce que les membres font à côté et mérite de réels éloges.

Tracklist de II - Those We Don’t Speak Of :

01. Those We Don’t Speak Of
02. The Valley
03. The Duty Of Dust
04. Pearl Diving
05. Kiss The Mountain
06. Light And Flood
07. It Takes Me Places
08. The Long Walk
09. Scaterred To The Four Winds
10. Fireside Bard

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !