Artiste/Groupe:

Asphyx

CD:

Necroceros

Date de sortie:

Janvier 2021

Label:

Century Media

Style:

Doom Death Metal

Chroniqueur:

ced12

Note:

14.5/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Groupe réputé de la scène death, Asphyx bénéficie d'une bonne réputation dans la scène death et notamment chez les fans de death old-school. Quoi de nouveau chez les Hollandais depuis Incoming Death serait une question légitime ? Eh bien pas grand-chose, en fait. Et c'est plutôt une bonne nouvelle, Asphyx ayant enchaîné les changements de line-up (sans parler de ce long hiatus au début de ce siècle) et un peu de stabilité ne fait pas de mal. Les fans du combo vont donc retrouver un Asphyx égal à lui-même, proposant ce doom death bien massif qui le caractérise.

Premier point. Pour ceux qui s'inquiéteraient de ne pas trouver le mot "death" dans le titre d'album point d'inquiétude. Necro en grec ancien veut dire "mort", on est sauvé, les habitudes sont conservées. Idem pour la pochette, typique du groupe et ma foi cohérente dans le genre. Côté musique, c'est un second pas d'inquiétude. On navigue en terrain connu sur ce Necroceros et les cinquante minutes passent plutôt pas mal. C'est que les Néerlandais alternent toujours bien entre ce death doomisant bien épais et ces titres bien rapides et percutants. Ça frise un peu la formule mais elle est maîtrisée. J'ai surtout apprécié les titres plus doomisants tel que Three Years Of Famine (doté de superbes lignes mélodiques de guitares, très aérées) et Necroceros dont le final est bien réussi. Ces deux morceaux de plus de sept minutes sont à mon sens ce qui leur permet de faire la différence. Sur le plan death pur, ça va vite, c'est dynamique mais pas d'une grande originalité. C'est néanmoins solide (Botox Implosion). Allez, je regrette un peu le chant très monolithique et honnêtement, cinquante minutes c’est un peu long sur ce genre de musique ma foi assez agressive. Dix bonnes minutes de moins pourraient rendre le résultat plus percutant encore.

Doté d'un son bien massif, ce Necroceros enregistré pendant le premier confinement (c'est qu'il faut les numéroter pour pouvoir les situer) est un bon disque de death doomisant par une formation enfin stabilisée et en pleine force de l'âge. Les fans du combo et plus généralement ceux de death old-school peuvent foncer. Quant à ceux qui ont bien apprécié le dernier Soulburn, l’écoute de ce Necroceros me semble complémentaire pour ne pas dire indispensable.

Tracklist de Necroceros :

01. The Sole Cure Is Death
02. Molten Black Earth
03. Mount Skull
04. Knights Templar Stand
05. Three Years Of Famine
06. Botox Implosion
07. In Blazing Oceans
08. The Nameless Elite
09. Yield Or Die
10. Necroceros

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !