Artiste/Groupe:

Praim Faya

CD:

Abyss Of A Light Planet

Date de sortie:

Octobre 2023

Label:

Indépendant

Style:

Metal Extrème-ment bigarré

Chroniqueur:

JeanMichHell

Note:

18/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Vous ne savez pas à quel point nous pouvons être des petits chanceux dans la rédaction, nous sommes globalement amoureux de la scène française et nous avons le privilège de découvrir tout un tas de pépites qui peuvent nous offrir des émotions, somme toutes assez surprenantes dans un contexte de globalisation musicale et par instant bien vide de tout intérêt musical et encore plus créatif. Et par moment, la lumière apparait (je vous promets qu’au moment où j’écris ces quelques lignes il est quatre heures de l’après-midi d’un dimanche et compte tenu de la météo je suis plus proche du chocolat chaud que de l’apéro.) par le biais d’un simple album sorti de Normandie. 

Praïm Faya est un quintet originaire de Rouen dont le line-up se compose de Paul Lecarpentier au chant, de Artur Leca Pereira Rainha, et d’Alexandre Maquère aux guitares, de Valentin Lemée à la batterie et d’Antoine Coisy à la basse. Le groupe avait sorti un premier EP Native en 2020, et propose Abyss Of A Light Planet avec comme thème général : “une remise en cause des sentiments qui nous rongent, à travers l’état de notre monde actuel, sous fond de prophétie et d’espoir.” Un opus de onze titres qui se veut aussi créatif qu’ambitieux. 

La première des choses qui m’a marqué dans cet album, au-delà de sa qualité générale et des influences naturelles d’autres artistes, c’est le soin apporté par le groupe à cette galette. Les introductions sont travaillées autant que l’essence du titre, il existe des interludes afin de créer un sentiment général à l’album, l’introduction même de l’album est un titre à part entière qui se veut comme le starter de l’album, bref chaque note est pensée comme une composante de l’album et non pas pour atteindre un taux de remplissage vendable.  

Et lorsque l’on prend autant soin de faire briller chaque détail d’un album, c’est bien évidement le signe que l’ensemble de l’album bénéficie de cette même volonté. Il ne faut pas bien longtemps pour être convaincu que chaque titre va être une invitation au voyage avec l’Aube qui fait monter la mayonnaise suivie de The Ledge et sa consonance lourdement Hardcore, l’agressif The Forge qui peut faire penser à Arch Enemy, Titan est un pur coup de massue dans la face... Bref, aucun titre ne se ressemble, et aucun titre ne se répète non plus, et ça c’est rare ! 

Mais il existe vraiment des titres vraiment exceptionnels sur cet album, Rituals qui pourrait sortir tout droit d’un album de Gojira, un sens du riff incroyable qui sait aussi bien faire monter la pression, la main droite joue les contrepieds rythmiques, pont mélodique à souhait, et bien entendu la lourdeur qui va également avec, le tout en neuf minutes qui permettent de profiter de chaque partie avec, bref une petite merveille de titre. Dans la même veine Shapeless Diety nous balade de riff en riff, dans tous les sens, pour là encore un titre vraiment chiadé, qui transpire le talent plein les mains. 

Pour une première pierre à l’édifice d’une carrière, Abyss Of A Light Planet peut déjà représenter une clé de voute d’une carrière qui s’annonce on ne peut plus prometteuse. Il est difficile de trouver les qualificatifs, tellement cette galette possède des qualités d’écriture évidente, un investissement sans faille au service de la mélodie, des riffs dont chaque note a son importance, non vraiment pour une première c’est une réussite. Cet album est un beau cadeau de Noël avant l’heure, merci messieurs.  

Tracklist de Abyss Of A Light Planet : 

01. Aube 
02. Lethe
03. The Forge 
04. Rituals 
05. Peregrination 
06. Magnitude 
07. Alba 
08. Abyss 
09. Shapeless Diety 
10. Titan  
11. Renewal 

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !