Artiste/Groupe:

Letzte Instanz

CD:

Ehrenwort

Date de sortie:

Octobre 2021

Label:

AFM Records

Style:

Brachial Romantik

Chroniqueur:

ced12

Note:

17/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Etonnante formation que Letzte Instanz. Groupe de medieval-rock très réputé et populaire dans son pays d’origine, les Allemands tracent leur sillon et surtout se sont offert un des meilleurs disques de la décennie 2010 (avis très personnel, cela va sans dire) avec un Morgenland de très haute volée offrant des pépites rock médiéval irrésistibles. Le tout est un peu trop « lisse » au goût de certains et, c’est vrai, nous sommes à la limite concernant notre style. Tout cela reste bien rock mais wow !, quelle efficacité. Plus d’un metalleux a dû reconnaître que, bon, ça le fait. Et comme le groupe a ses entrées dans les festivals metal allemands de par son rattachement à la passionnante et productive scène folk-metal allemande, il n’est pas totalement inapproprié d’en parler sur ce webzine.

Ce postulat posé, un petit aparté pour raconter les pérégrinations de Holly Loose, chanteur-leader de Letzte Instanz. Le garçon s’est offert une escapade solo sous son nom propre mettant en avant l’aspect le plus mélancolique de sa personnalité. L’album s’appelle d’ailleurs Melancholia. Il s’agit là de pur folk et il avait proposé un concert acoustique dans l’église de Wacken dans le cadre d’une inoubliable édition d’un Wacken Winter Nights (et malheureusement à ce jour la dernière en date). Concert très orignal, décalé et sincèrement passionnant mais hors sujet dans notre cadre, nous sommes là devant un pur plaisir personnel du chanteur et un authentique projet solo bien loin de son groupe de cœur. 

Revenu à Letzte Instanz, Holly Loose, toujours armé de sa voix grave presque Lindemannesque (en moins impressionnante tout de même), retrouve ses repères avec toujours ce rock médiéval où l’aspect mélancolique reste présent mais bien moins que sur son projet solo mentionné plus haut. Les guitares reviennent, ne seront toujours pas suffisamment acérées pour beaucoup, mais offrent de bons morceaux, calibrés pour un rendu très plaisant avec un violon en forme olympique et hyper inspiré (Ehrenwort très réussi sur ce plan). Comme sur Morgenland, la première moitié de la galette est impeccable, les titres s’enchaînent avec bonheur et le rendu est très plaisant. La seconde moitié du disque est plus convenue, de bonne facture mais on sent une baisse de l’attention.  

Pur produit de la scène folk-metal allemande, Letzte Instanz tient sa place avec ce rock médiéval catchy, accessible et un savoir-faire bluffant pour faire sonner leur musique assez sophistiquée dans son rendu. Le groupe se classe lui-même dans le « Brachial Romantik » (en Deutsch dans le texte). Je ne suis pas certain d’en comprendre la définition générale. Romantique ok, cela leur va bien y compris dans l’imagerie mais « brutale » bon sûrement une absence de compromis dans leur aspect romantique, mouvance allemande s’il en est. Ravi en tout cas de revoir le groupe toujours au top aussi. Un bien chouette disque.

Tracklist de Ehrenwort :

01. Ehrenwort
02. Entzündet Die Feuer
03. Du Bist Nicht Verloren
04. Unsere Fahnen
05. In Deiner Spur
06. Illusion
07. Retter Der Träume
08. Meine Welt
09. Santa Aurelia
10. Vogelfrei
11. Fels In Der Brandung
12. Bis Zum Letzten Tag
13. Zeig Uns Dein Licht

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !