Korpiklaani

Artiste/Groupe

Korpiklaani

CD

Karkelo

Date de sortie

Juin 2009

Style

Folk Metal

Chroniqueur

FlorentC

Note FlorentC

13/20

Site Officiel

Myspace

Acheter sur Amazon.fr

C H R O N I Q U E

Alala! Le cas Korpiklaani est difficile... Karkelo est le sixième album en ... six ans! Les Finlandais ne chôment pas certes, mais baissent sérieusement de régime en privilégiant la quantité à la qualité! C'est tout du moins le constat amer que j'avais pu faire il y a de ça un an lors de la sortie de Korven Kuningas. Panne d'inspiration, mélodies insipides qui sentaient fort la redite, bref la lassitude et la déception...

L'album s'ouvre sur le single "Vodka". Force est de constater qu'ils renouvellent pas trop leurs titres (après "Beer Beer" et "Let's Drink" !). Et bien bonne surprise la chanson se révèle être (aussi clichesque soit elle) un véritable hymne, la chanson à boire par excellence! Les Finlandais auraient ils retrouvés des couleurs? En partie seulement.

L'inspiration refait surface mais sur une moitié d'album seulement. Six titres efficaces sur douze. Retenons donc " Juodaan Viinaa", "Uniaika" qui est un titre plus progressif dans la construction et au refrain qui monte en puissance et "Mettänpeiton Valtiaalle" certainement le titre le plus complexe et recherché du groupe. Plus classique et néanmoins efficece, "Bring Us Pints Of Beer" remplie son rôle de deuxième chanson à boire de l'album! L'album se termine sur un "Kohmelo" excellent qui sent bon l'air marin et frais! Plus celte dans l'ambiance, ça change!

Malheureusement 30min de l'album passent moins vite, avec des titres poussifs où l'on ne retient pas grand chose à part l'envie de remplir inexorablement un album! C'est dommage car cet album renoue en partie avec le Korpiklaani version 2005-2007. Un peu de repos, un album dans deux ou trois ans peut - être plus concis et l'on pourrait alors retrouver le groupe tel qu'il était avec "Tales Along This Road". Car s'il continue ainsi le groupe risque fort de se saborder et de devenir un simple parodie de lui même.