Artiste/Groupe:

Horrendous

CD:

Ontological Mysterium

Date de sortie:

Septembre 2023

Label:

Season Of Mist

Style:

Death Metal Progressif

Chroniqueur:

Ignatius

Note:

18.5/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Il m’en aura fallu du temps pour venir à bout de cet album gargantuesque et pour être, enfin, capable d’en proposer une chronique qui lui rende l’hommage qu’il mérite. Quelques semaines, des mois même, d’écoutes répétées pour saisir tout ce que le groupe met ici en son, pour être capable d’appréhender l’œuvre dans son entièreté, comme une entité cohérente, capable d’en saisir toutes les nuances, les détails et les subtilités. Rien n’est simple ici, on nous parle de death metal mais ce qui nous est proposé va tellement plus loin. 

L’album est complexe, son accès est difficile tant les titres qui le composent sont hétérogènes, tous très forts, uniques, et pourtant tellement complémentaires. Les morceaux sont complexes dans leurs structures atypiques, dans leur évolution toujours imprévisible, et enfin les sentiments qui nous envahissent à l’écoute de cette grande œuvre sont complexes, nombreux, contradictoires parfois.

Du bouillonnant Neon Leviathan au délicieux instrumental cosmico-jazzy Aurora Neoterica en passant par la troublante mélancolie de Preterition Hymns et son final bouleversant, Horrendous nous fait passer par une palette d’émotions aussi extrêmes que diverses, inattendues et variées. Le groupe parvient même à faire cohabiter tout cela dans les sept minutes et seize secondes du sublime Chrysopoeia (The Archaeology Of Dawn) et son architecture vertigineuse, tout s’enchaîne alors avec une effarante fluidité, c’est limpide, c’est beau, colérique, nerveux, éthéré.

 

Armés d’un (très) solide bagage technique, les musiciens ont le bon goût de mettre leur compétences au service de leur musique, démarche artistique qui m’évoque immédiatement l’indépassable travail d’écriture du géant Schuldiner et sa discographie sans failles. Point de démonstration ici si ce n’est celle du talent pur servant le riff qui tue, le break inattendu, la mélodie fatale.

Horrendous, qui semble prendre le relais du Atheist des très grandes heures, sa fougue, sa virtuosité, sa créativité rafraîchissante pour emmener sa musique bien au-delà des limites que peuvent imposer le death metal, signe avec Ontological Mysterium un somptueux et classieux album de death metal progressif, ce genre d’opus sans équivalent qui marque son temps et fait avancer les choses.

Tracklist Ontological Mysterium :

01. The Blaze
02. Chrysopoeia (The Archaeology of Dawn)
03. Neon Leviathan
04. Aurora Neoterica
05. Preterition Hymn
06. Cult of Shaad’oah
07. Exeg(en)esis
08. Ontological Mysterium
09. The Death Knell Ringeth

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !