Artiste/Groupe:

Final Coil

CD:

Somnanbulant II

Date de sortie:

Décembre 2021

Label:

WormHoleDeath

Style:

Post rock

Chroniqueur:

dominique

Note:

14/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Alors que j’avais été enthousiasmé par Persistence of Memory, le premier album des Anglais de Final Coil, je dois admettre que je reste sur ma faim avec Somnanbulist II, qui sort ce mois. Le LP est court (trente-trois minutes) et contient plusieurs reprises, dont deux remix présents sur Persistence of Memory (Corruption et Lost Hope). Ces reprises n’apportent pas grand-chose aux titres originaux. Je dirais même que, par la rythmique et l’ambiance proposée, ils en ôtent une partie de leur substantifique moelle. Alors je ne vais pas être trop méchant avec eux, car comme beaucoup de groupe, Final Coil a dû « composer » avec la situation générale, et donc probablement réviser ses standards de travail ou ses procédés créatif. Du coup, et comme d’autres, ils ont utilisé des palliatifs électroniques pour apporter quelque chose de différent.

Sans dire que le travail n’est pas réussi, je trouve que ces palliatifs n’ont pas un effet extrêmement revigorant sur l’univers musical proposé. L’ambiance générale est plus sombre, et fait un peu The Cure de sa période la plus lugubre. Même si ce n’est pas désagréable, je trouve qu’il manque l’énergie vitale que j’avais perçu à l’écoute du premier et du second album (The World We Left Behind For Others sorti en 2019). Et ce manque de puissance ne peut être remplacé par de loops et des samples. Ecoutez le remix de … And I’ll Leave (sorti sur le second album) ; Alors que sa version originale est nourri par une veine metal imaginative et puise des influences grunge et punk, la version de Somnanbulant II, ne peut proposer qu’une rythmique trop marquée et des voix retravaillées pour combler le vide laissé par l’absence des instruments. Le dénuement de la version the Imaginary Trip, permet d’éviter l’écueil de l’électronisassions. La version plus travaillée de 2019, ne perd pas à cette cure d’amaigrissement et à l’élagage du tiers de sa durée.

Reste les trois titres originaux, Waste Yr Time (Quills & Trees), Echoes of Corruption (Zero Sum) et Conviction (Industrial Slaughter). Leur rythmique doom et l’ambiance electro-dark convient finalement assez bien au thème proposé dans ce disque. Les instruments sont plus présents, guitare et basse pour Waste Yr Time, clavier et voix pour Echoes of Corruption ou alors batterie, percussion et guitare pour le plus vif Conviction. Les idées proposées et les variations de thème de ce dernier titre en font le top de l’album à mon goût. Bref, Somnambulant II est pas mal, mais bon, je n’en ferai pas non plus un éloge sans limite. A vous de voir pour cette sortie et à nous de garder un œil sur ce groupe et son processus créatif.

Tracklist de Somnambulant II :

01. Corruption (Shadows of a Dream)
02. Lost Hope (Trip)
03. Waste Yr Time (Quills & Trees)
04. Echoes of Corruption (Zero Sum)
05. Conviction (Industrial Slaughter)
06. Imaginary Trip (Still)
07. …And I’ll Leave (Outsider Mix)

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !