Artiste/Groupe:

Death Decline

CD:

The Silent Path

Date de sortie:

Novembre 2021

Label:

M & O Music

Style:

Death/Thrash Metal

Chroniqueur:

JeanMichHell

Note:

15/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Comme le suggère mon avatar, j’ai trois passions dans la vie, le Metal, la connerie et le whisky. Cette caricature de Lemmy made in South Park n’est donc clairement pas innocente. Et en tant que grand fan de la série de Parker et Stones, ma première rencontre avec Death Decline a eu lieu via cette série de grand malade. Stan décide de vider sa colère en se mettant au Death Metal dans l’épisode Band In China de la saison 23. Deux titres sont alors utilisés, un de Dying Fœtus Second Skin, et donc Useless Sacrifice de Death Decline. La classe à Dijon !

Je devais faire leur connaissance en live au cours de l’édition 2020 du Vars Attack, mais…

Mais trêve de regard vers le passé, voici le présent avec le second album du combo The Silent Path, qui se compose de dix titres pour un peu plus de quarante minutes. L’introduction symphonique Awakenning se conclut avec un sacré roulement de batterie, et on sent de suite la montée en puissance voulue. Jackals confirme que le groupe n’est pas là pour sucrer des fraises. Leur recette est simple mais efficace, un mélange de Thrash et de Death, sans jamais négliger la mélodie, le tout couplé à une énergie de dingue.

Le groupe ne se contente pas de faire une musique à la frontière entre le Thrash et le Death, on ne parle pas ici de Old School Death, mais ce sont bien des aller retours entre les deux styles qui sont proposés. Le son et les compositions sont modernes, dans l’air du temps, et le mixage rend bien hommage à cette volonté de modernité. Si vous ajoutez à cela quelques solos épiques à souhait, ben ça donne des morceaux diablement bons.

Cet album possède quelques véritables brûlots, Little Boy et Eleven sont des monstres d’énergie, qui ne laissent aucun répit à l’auditeur. Côté mélodie on peut citer Threshold, mais aussi Through the Stranger’s Eyes (qui sent fortement le Machine Head), ou la transition Exile, le groupe manie avec une véritable dextérité les mélodies et le coup de pied dans ton c**. Le chant est d’ailleurs aussi dans cet état d’esprit. Il varie entre agressivité et accompagnement mélodie, et même sur le chant clair, qui peut surprendre, il est bon et surtout évite le piège de la mièvrerie.

Sans être révolutionnaire, Death Decline propose un album de grande qualité, dans un créneau finalement assez rare dans l’hexagone. Cette spécificité, peut leur permettre de se positionner dans les outsiders inattendus. Une fois de plus on ne les a pas vu venir, mais ils sont bien là !


Tracklist de The Silent Path :

01. Awakening
02. Jackals
03. Little Boy
04. The Silent Path
05. Threshold
06. Exile
07. Above their Weakness
08. No Fate
09. Eleven
10. Through the Stranger’s Eyes

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !