Artiste/Groupe:

Children Of Bodom

CD:

Final Show in Helsinki Ice Hall 2019

Date de sortie:

Décembre 2023

Label:

Spinefarm

Style:

Heavy Black

Chroniqueur:

ced12

Note:

15.5/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Destin d’abord glorieux puis tragique que celui de Alexi Laiho pour une vie menée à toute vitesse ce qui n’est pas sans rappeler quelques souvenirs à l’auteur de ces lignes. Ayant monté ce groupe avec son compère de jeunesse Jaska Raatikainen, devenu depuis le décès du génial Alexi l’archiviste officiel de Children Of Bodom, le binôme a d’abord pondu quatre disques référentiels, profondément marqué une époque, inspiré une génération de guitaristes et participé à la popularité croissance du death mélo (dans sa version finlandaise appelée à de grandes et belles heures depuis, coucou Insomnium, coucou Mors Principium Est). La suite fut plus compliquée avec des disques moins percutants, une formule musicale désormais connue, un effet de surprise passé donc forcément une réelle difficulté à se réinventer. Ajoutons-y des attentes plus importantes, des critiques croissantes avec le succès bref le destin classique et rituel d’un groupe surdoué d’abord acclamé et encensé avant d’être vertement critiqué comme s’il fallait faire redescendre celles et ceux montés trop haut.

La séparation du groupe en 2019 fut une (mauvaise) surprise mais soyons honnêtes, le groupe avait perdu un peu de sa superbe. Plus tragique, Alexi Laiho avait beau avoir remonté Bodom After Midnight mais son décès prématuré empêcha ce projet de se développer. Quelques années plus tard, Jaska Raatikainen se rappelle à notre bon souvenir en proposant ce live historique, dernier show proposé par Children Of Bodom avant son split. On saluera l’initiative de l’avoir enregistré et les fans du combo doivent être heureux de ce live qui nous arrive via une vraie et belle sortie. C’est aussi l’occasion pour le batteur de communiquer un peu sur la fin de Children Of Bodom qui en son temps nous fut présenté comme la (noble) volonté de certains musiciens de se consacrer à leur vie de famille. La réalité est plus triste que cela où on a appris que l’excellent Alexi Laiho était un type plutôt torturé même si bon, vu la musique proposée, la précocité du garçon on pouvait se douter qu’on avait à faire avec un musicien hors norme avec comme souvent les tourments associés. Il semblerait que bouffé par ses démons intérieurs, le Alexi aurait sombré (alcool notamment) et de fait plombé l’ambiance dans le collectif COB alors dans une dynamique artistique de relance plutôt intéressante, certes loin de l’excellence créatrice des débuts mais de nouveau pourvoyeurs de bonne musique. Malheureux destin surtout qu’il est de ce fait possible de voir dans son décès une analogie à celui d’un Layne Staley (premier exemple me venant en tête mais la liste est tragiquement longue) Alexi Laiho rejoignant une liste d’artistes maudits. 

C’est donc le 15 décembre 2019 que Children Of Bodom en a fini de son impressionnant parcours. A domicile évidemment, il ne pouvait en être autrement. Sur le plan technique, le concert ayant fait lo’objet d’un enregistrement professionnel, la qualité est là et nous ne sommes pas devant un bootleg sorti de nulle part histoire de capitaliser sur un groupe qui reste un minimum bankable. Le produit est soigné, l’artwork magnifique dans la grande tradition du groupe ayant une identité visuelle marquée pour ses productions. Le fan est respecté et c’est à souligner. L’héritage COB est entre de bonnes mains. 

Ce live est donc un dernier témoignage d’un immense groupe ayant j’y reviens marqué son époque. L’atmosphère dans l’équipe reste a posteriori dommage mais le destin a parfois ses méandres qui nous échappent et qui n’offre pas de seconde chance. Amertume probable chez des musiciens dépassés par un leader ayant "décroché", scénario trop connu, pour un groupe qui finalement n’aura pas connu sa rédemption (chance qu’un Guns N’Roses aura eu), ni des "retrouvailles tardives apaisées". Reste un dernier live (avec "son" groupe historique) ainsi gravé dans le marbre. Indispensable pour les afficionados par son aspect historique, intéressant pour tous fans de death mélo même s’il est bien évident qu’on y retrouve pas un COB à son zénith. Et aussi le regret d’un groupe qui même miné par des problèmes internes tenait encore sacrément la route en live. 

Tracklist de Final Show in Helsinki Ice Hall 2019 :

01. Under The Grass and Clover
02. Platitudes And Barren Words
03. In Your Face
04. Shovel Knockout
05. Bodom Beach Terror
06. Everytime I Die
07. Halo Of Blood
08. Are You Dead Yet?
09. Blooddrunk
10. I Worship Chaos
11. Angels Don’t Kill
12. Follow The Reaper
13. Deadnight Warrior
14. Needled 24/7
15. Hate Me
16. Hate Crew Deathroll
17. Lake Bodom
18. Downfall

 

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !