Artiste/Groupe:

Asking Alexandria

CD:

See What’s On The Inside

Date de sortie:

Octobre 2021

Label:

Better Noise Music

Style:

Metalcore

Chroniqueur:

ced12

Note:

14.5/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Encore non chroniqué sur notre modeste webzine en dépit de quinze années d’existence, Asking Alexandria mérite tout de même son entrée. Certes, le groupe a ses détracteurs, n’a pas tout réussi loin de là (les prestations live avec Denis Shaforostov au chant après le départ heureusement temporaire de Danny Worsnop étaient particulièrement pénibles) mais il y a de bonnes choses, un metalcore certes archi-calibré pour un public jeune et, qu’on le veuille ou non, un réel succès populaire lors de leurs fracassants débuts. Leur triptyque Reckless And Relentless (2011), From Death To Destiny (2013), The Black (2016) avait eu les honneurs du top 10 au fameux Billboard même si les problèmes étaient déjà dès The Black alors que le chanteur Danny Worsnop s’était barré et que le groupe semblait s’effondrer dans les dérives du poids de son propre succès. J’y reviens déjà mais le concert avec Denis Shaforostov fut une catastrophe entre attitudes déplorables, un nombre de « f... » incalculable ainsi qu’un chant hautement approximatif ; bref, un authentique naufrage. Se la jouer Axl Rose quand on n’en a pas 0,001% du talent me laissera toujours perplexe. Cet intermède a failli avoir raison du groupe anglais (originaire du Yorkshire). 

Heureusement pour les Brits, le retour au bercail du chanteur Danny Worsnop a remis de l’ordre dans la maison (qui brûlait véritablement) et Ben Bruce, le leader de la formation, a maintenu tant bien que mal la machine Asking Alexandria. En plus, la vague metalcore a sérieusement reflué et les très bons du genre ont évolué pour le meilleur (Parkway Drive, Architects) ou le franchement moins bon (Bring Me The Horizon et tant d’autres) quand de rares formations restent fidèles au style (As I Lay Dying, et encore, vu le contexte du groupe, il semble logique que la prise de risque soit si faible). Pas évident de garder le cap dans un tel contexte.

La vibe étant passée, Asking Alexandria est redevenu une bien modeste formation bien rentré dans le rang. Faisant preuve d’humilité, le groupe (toujours en mode line-up original ce qui est à souligner) est revenu aux bases, a signé un nouveau deal avec Better Noise Music, les gars se sont mis dans un studio de répétition. Fait assez étonnant, la communication du groupe met en avant ce point précisant que cela ne s’était pas produit depuis plus de dix ans ce qui en dit long sur le fonctionnement des groupes alors qu’ils tournent à plein régime et rencontrent beaucoup de succès. Un brin facile de porter des jugements a posteriori mais les relations doivent clairement en souffrir. 

Quid de ce nouvel effort alors ? On est loin déjà d’un metalcore caricatural et c’est heureux. Le chant hurlé est sacrifié, mais le Danny Worsnop s’en sort bien. On pense parfois à du Architects (récent) voire même le regretté Chris Cornell. Les tessitures continuent de nous rappeler un autre grand regretté à savoir Chester Bennington ce qui semble être une rengaine récente dans le metalcore (ce phénomène devenant cliché soit dit en passant). Reste que ce disque s’écoute bien, que les singles fonctionnent à fond et restent d’une redoutable efficacité. Ok, cela reste catchy, accessible et easy-listening ce qui en énervera quelques-uns. Je persiste à y voir un groupe honnête, revenu d’un succès délirant, d’une implosion suite à une période de dérives internes mal gérées bref une histoire comme il y en a tant eu. Asking Alexandria attaque sa période de rédemption, encourageons-les et gageons que les types étant appréciés, on devrait les retrouver en ouverture de quelques très bons de la scène. Les millions de vues ayant déjà été affichées sur les récents singles montrent que les Anglais n’ont pas perdu leur public et qu’ils sont encore attendus et suivis. A eux d’en profiter. 

Tracklist de See What’s On The Inside :

01. Intro
02. Alone Again
03. Faded Out
04. Never Gonna Learn
05. If I Could Erase It
06. Find Myself
07. You’ve Made It This Far
08. See What’s On The Inside
09. Misery Loves Company
10. Fame
11. The Grey

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !