Artiste/Groupe:

Antipod

CD:

Eveil

Date de sortie:

Novembre 2023

Label:

Independant

Style:

Heavy Melodique Prog

Chroniqueur:

KABET

Note:

16/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Le travail ça paye qui disait ! Et du travail Antipod n’en est pas avare lorsqu’on voit l’énergie déployée par le groupe pour sortir du lot, tant dans leur musique que dans tous les à-côtés qui font le quotidien des groupes indépendants pour exister. C’est dans les contrées lyonnaises que l’on retrouve ce groupe de heavy prog mélodique composé de Sébastien Lelong aux claviers et à l’écriture des chansons, accompagné par Stéphane Monserrat et Jemina Robineau au chant, Elias Bouabib et Bilel Adda aux guitares rythmiques et lead, Greg Farrer à la batterie, et Mathieu à la basse. Eveil, leur premier album prévu en mars 2022 sort tout juste et dire qu’Antipod n’a rien laissé au hasard est une évidence. Déjà l’artwork de l’album, signé Chritophe Segarra (Kryss) est particulièrement bien soigné, le choix des couleurs, du dessin et de la police fonctionne et cette pochette n’a pas à rougir face à ceux de groupes du même style, certains pourraient presque en prendre de la graine.
Ce sont donc onze titres (enfin dix plus un instrumental) et onze voyages que propose Antipod sur lequel j’invite les lecteurs de notre webzine à se pencher tout en mettant en garde sur une originalité du groupe, ça chante en français, chose assez rare sur le sympho-mélodique et ce point risque d’en dérouter plus d’un. En effet, tous les titres sont chantés en français dans une alternance de voix masculine (Stéphane Monserrat) et féminine (Jemina Robineau) et ça place l’auditeur dans la peau d’un anglo-saxon écoutant n’importe quel groupe de metal chantant en anglais. Si pour eux c’est logique et leur quotidien, pour nous, humble auditeur francophone c’est sacrément déstabilisant même si j’en conviens que d’excellents groupes de metal utilisent la langue de Molière avec brio. Et pourtant par moment, enfin non souvent, qu’est-ce que ça fonctionne bien, la voix de Jemina sur Chrysalide est juste superbe pour un morceau qui l’est tout autant avec des parties de guitares et claviers tout en douceur.


Les compositions d’Eveil sont le fruit du travail de Sébastien Lelong, et là on ressent bien la patte de l’artiste, accompagné par des musiciens de qualité. Les titres oscillent entre un metal mélodique et progressif, sans jamais tomber dans l’extrême. Les guitares sont très présentes et mises avant sur des titres comme Affronter Ses Idées Noires où l’on trouve un solo sacrément bien réalisé qui, en introduction de l’album propose quelque chose de pêchu pour bien planter le décor. On retrouve ce côté qui envoie sur Heylel avec pas mal de claviers, ou sur Ne Jamais Douter qui voit le retour des guitares en premier plan, un titre plus heavy avec des riffs plus lourd mais non moins efficaces.

Antipod varie aussi pas mal ses compositions avec des chansons assez originales, entre claviers et heavy avec un chant bien vénère sur Berzerkir qui envoie du gros son là, mais aussi des ballades tout en douceur avec La Vie Au Temps, dont le magnifique texte s’harmonise à la perfection avec le reste, on ressent un titre très personnel pour le groupe, très à fleur de peau qui prend bien aux tripes (et au final ben ouais c’est cool quand ça chante en français).

Sur Nouvelle Ere le clavier et les « who ho » nous renverrait bien du côté des eighties par moment pour revenir à chaque fois du bon coté grâce à un solo encore une fois sorti de nulle part mais néanmoins bien planté dans son époque, on est en 2024 non ? Antipod conclut son album sur une version instrumentale et orchestrale de La Vie Au Temps dont on ressent toute l’émotion, même sans les paroles et permet une conclusion magnifique d’Eveil.
Un premier opus assez bien maitrisé avec des choix assumés sur le chant, le rythme et le style, et on ne voit pas passer les 53 minutes de l’album ce qui est un gage de réussite n’est-ce pas ? A cela si on rajoute un artwork splendide, on a tous les ingrédients d’une bonne galette et d’un essai transformé pour Antipod.


Tracklisting d’Eveil :

01. Eveil
02. Affronter Ses Idees Noires
03. Heylel
04. La Vie Au Temps
05. Ne Jamais Douter
06. Berzerkir
07. Naufrage
08. Nouvelle Ere
09. Chrysalide
10. Valse Des Songes
11. La Vie Au Temps (orchestral)

Venez donc discuter de cette chronique sur notre forum !