Blazing War Machine+ Moghan Ra + Kroogen

Date

16 Février 2013

Lieu

Grasse

Chroniqueur

philippec

L I V E R E P O R T

Le samedi 16 février les associations Mille Décibels et Dead Rose organisaient une soirée à l'Altitude 500 à Grasse.
Pour l'occasion, elles avaient programmé Kroogen, Moghan Ra deux groupes azuréens, et en tête d'affiche les Marseillais de Blazing War Machine avec Franky Costanza(Dagoba) et Izakar (ex-Dagoba).


C'est Kroogen qui a l'honneur d'ouvrir la soirée. Ce groupe est formé de six musiciens : JP (Chant), Kévin (chant), Koko (guitare), Guizmo (guitare), Pierre (batterie) et Clément (basse). Cette smala commence son set par Pygmalieration, un titre qui donne le ton. Cela part dans tous les sens, les deux chanteurs font le show, JP poids plume et Kevin catégorie super lourd se livrent une battle de hurleur assez impressionnante, les compos s'enchainent : 27 Years Old, Alternativ Way, Alien Factory...

Ca bouge pas mal dans le public : coups de coude, coups de pied, Kroogen chauffe la salle à blanc. A la demande de JP, l'auditoire enchaine braveheart, circle pit, stage diving. L'apothéose est le titre The Best Of The Beast, où JP, après avoir lancé un braveheart, descend dans la foule pour se fighter avec les fans. L'ambiance monte, il y a le feu à l'altitude 500. JP remonte sur scène puis se jette dans le public pour un stage diving. Porté tel un dieu par les fans, il a l'air de prendre son pied !

Kévin, entre deux hurlements, lui, joue avec mon objectif et me fait des pauses style tueur à la Tarantino ! Hélas même les bonnes choses ont une fin... Kroogen termine son show avec Red Cell et A Last Hope For The Braves, encore deux brûlots qui mettront le public à feu et à sang.

Epuisé, le groupe mettra du temps à reprendre ses forces mais il faut dire que nos six loustics ont déployé une tel énergie sur ce set qu'ils ont impressionné tout le monde. Certes, techniquement, il y a des choses à revoir mais si les musiciens de  Kroogen mettent autant d'énergie à chacun de leurs concerts, ils ne décevront jamais leur public.

Setlist de Kroogen :

1.Pygmaleration
2.27Years Old
3.Alternativ Way
4.Alien Factory
5.The Best Of The Beast
6.Red Cell
7.A Last Hope For The Braves

Après le set furieux de Kroogen, Moghan Ra a intêret d'être en forme !

Le groupe commence avec Infected Stream, une compo qui sera sur leur futur premier album. Ce soir, ils ne sont que quatre sur scène : Will (chant), Chris (batterie), Peg (Guitare rythmique), Noël (basse), car leur lead guitariste Flav, comme pour leur dernier concert, leur a fait faux bond.
Donc exit "le poteau télégraphique" qui souvent plombait l'énergie scénique du groupe, les quatre potes restants se donnent à fond pour nous, cela bouge pas mal sur R.I.P puis sur The Suffering, un titre culte du groupe. Ils mettent le feu à l'altitude 500, le public est chaud bouillant. "Est-ce que vous êtes là, Grasse ?" hurle Will dans son micro. Oui nous sommes bien là !

 

Il faut dire que pour cette soirée, presque deux cents personnes sont devant la scène. Le groupe enchaine avec We Are The Sons Of Chaos, What you Think (clip ici), et le brûlot From The Ashes. Sur cette série de titres, on sent Peg et Noël de plus en plus complices, ils bougent beaucoup, échangent leurs places, jouent ensemble, un vieux couple quoi ! L'histoire de Moghan Ra est surprenante tout de même : six il y a quelques temps, ils se retrouvent à quatre maintenant. C'est sûr, l'absence d'un lead guitariste se fait sentir sur les nouveaux titres car en majorité écrit par l'absent du jour, mais à quatre, le groupe gagne en énergie, le public le ressent, une vrai communion se fait entre Moghan Ra et lui...

Suit encore trois nouveaux titres : Cyclone Of Souls, Aetherium, Deadzone. Le public enchaine circle pit et braveheart sans que Will ne le demande, ça part dans tous les sens. Comme Kroogen, Moghan Ra a su fédérer l'auditoire grâce à l'énergie qu'il a déployée ce soir.
Noël, Will, Peg et Chris qui ont tout donné terminent leur set avec le brûlot Golden Hell qui est aussi le titre de leur Ep. Pour l'occasion, ils ont inclus le mosh de Moghan Ra qui est aussi sur ce Ep. Ce final est fort en intensité sur scène, les musiciens ont l'air de prendre leur pied et nous aussi.


Comme à leur habitude, les membres de Moghan Ra (enfin ce qu'il en reste) ont rempli leur contrat, la majorité du public est sortie ravie de leur set et s'est précipité vers leur stand.

Setlist de Moghan Ra :

 1. Infected Stream
 2. R.I.P
 3. The Suffering
 4. We Are The Sons Of Chaos
 5. What you Think
 6. Fom The Ashes
 7. Cyclone Of Souls
 8. Aetherium
 9. Deadzone
10. Golden Hell/Moghan Ra Mosh

Le public est bien chaud, il faut dire que nous assistons jusque là à une superbe soirée Metaaal ! Près de deux cents personnes sont venues à l'Altitude 500 pour assister au show de Blazing War Machine. Sa création remonte à 2005. Phil, Franky (Dagoba) puis Izakar (ex-Dagoba) sont à l’origine du projet. Depuis la sortie de son album éponyme en 2010 jusqu'au départ de Typhus (chant) en milieu d’année 2012, le groupe avait un line-up stable composé donc de Typhus, Phil (clavier), Franky (batterie), Izakar (guitare, chant), Fab (guitare), Strychnine (basse). Pour la deuxième moitié 2012, l'intérim au chant fut assuré pendant quelques temps en concert par Izakar mais depuis quelques mois, Blazing War Machine  a enfin trouvé sa perle rare en la personne d'une chanteuse russe nommée Irina.

La lumière s'éteint, le groupe entame son set par le titre Rigor Mortis. D'entrée, Irina prends ses marques et bluffe l'auditoire. Quelle voix ! En comparaison, notre Rachel (incroyable talent) passe pour Chantal Goya.

Scéniquement, les Marseillais en imposent, tous sont maquillés sauf le bassiste qui lui a un masque de hockey. Dès le second titre joué, Sanguinolentus Kali, l'ambiance monte et il faut peu de temps à Irina pour mettre le public amassé devant la scène à ses pieds. Sur Swamp, Blazing War Machine devient une vraie machine de guerre. Strychnine et Franky, la ligne rythmique basse, batterie écrase tout. Isakar et Fab, eux, nous découpent avec leur riffs acérés. L'orga a dû mettre du cheval dans leur pâtes bolognaise... quelle énergie !

Il ne faut pas oublier Phil au clavier qui assure le lancement des samples mais qui surtout apporte le côté sombre à la musique de Blazing War Machine.
Isakar
demande à l'auditoire "Grasse vous êtes là ?", auditoire qui lui répond en choeur "oui !" Les titres Morbid Sexual Art, Manu Militari s'enchainent, ces deux brûlots déclenchent l'hystérie dans le public qui entame une série de pogos et de circle pit... Maintenant c'est Franky qui arrangue le public...

Des cloches sonnent. Irina hurle le premier couplet de Autodafé. Quelle sacrée bête de scène ! On la sent très à l'aise sur ce titre comme sur tous d'ailleurs, Blazing War Machine a trouvé la perle rare. Le concert continue, suit Qui Desiderat Pacem puis Zombie's Fragrance, il y a toujours la même folie sur scène comme dans la salle. Après presque une heure de set, sur Brutally Haunted le dernier titre joué par Blazing War Machine, une vraie communion se forme entre le groupe et son public... Mais tout a une fin, même les bonnes choses. Irina, Izakar, Franky, Phil, Fab, Strychnine quittent la scène, nous laissant un peu sur notre faim. Oui, nous en voulons encore ! La voix du peuple hurle "encore encore... Blazing , Blazing!"... Et elle se fait entendre, Blazing War Machine est de retour avec Vox Populi, titre qui clôturera ce super concert.

Ouah, quelle claque ! Après la prestation des Marseillais, comme beaucoup de personnes dans la salle, je reste sans voix. Tout y était, visuel, technique présence scénique... Le tout servi par un super son ce qui est peu coutumier dans ce genre de salle. A tout ça, il faut rajouter la gentillesse : à la fin du set Izakar et Franky ont distribué à tour de bras baguettes et médiators. Puis ils sont restés dans la salle comme le reste du groupe pour faire des photos avec les fans.
Je peux vous dire que la file d'attente était longue pour avoir un clichet avec Irina, la princesse de la soirée.

Setlist de Blazing War Machine:

 1. Rigor Mortis
 2. Sanguinolentus Kali
 3. Swamp (Stagnant Memories)
 4. Morbid Sexual Art
 5. Manu Militari
 6. Autodafé 
 7. Qui Desiderat Pacem
 8. Zombie's Fragrance
 9. Brutally Haunted
10. Vox Populi

Tout le monde quitte ravi l'Altitude 500. Ravi par les groupes tout d'abord. Blazing War Machine, Moghan Ra et Kroogen ont tous les trois dynamité la salle en proposant chacun un set parfait et très énergique. Ravi par Mille Decibels et Dead Rose, les deux associations qui ont co-organisé cette magnifique soirée. Ravi enfin du prix des places proposés (sept euros avec une boisson et une collation comprise).

Pour finir, je remercie Lucie pour la photo qui conclut ce reportage.

Pour plus de photos de ce concert vous pouvez allez sur notre page Facebook

 

 

 

 

 

 

Venez donc discuter de ce concert, sur notre forum !