Groupe:

Amon Sethis + Whispering Tales + Cybirth

Date:

26 Mai 2022

Lieu:

Fréjus

Chroniqueur:

Didier

Quand nous arrivons ce jeudi de l’Ascension au Monster’s Art de Fréjus avec l’ami Philippe, il est clair que la foule n’est pas au rendez-vous. On peut tranquillement discuter avec les membres des groupes, on n’est pas dérangé. Ca nous permet de parler avec ces messieurs de Whispering Tales, mais aussi avec Lucy Freckles, l’ex-chanteuse du groupe aujourd’hui remplacée par Nicolas Caruana mais présente ce soir, j’y reviendrai. On parle surtout avec Julien Tournoud, le chanteur de Amon Sethis, dernier rescapé du line-up original. Lui aussi m’a reconnu, c’est sympa, il a toujours une patate d’enfer. Il nous parle des départs successifs et nous indique qu’Olivier, son compère guitariste qui vient récemment de quitter le groupe, l’a fait un peu à regret et qu’il serait toujours le bienvenu s’il changeait d’avis. On discute des concerts passés, c’est chouette de voir que tous leurs albums ainsi que trois reports sont chroniqués sur le site. Ca n’est pas le cas pour Whispering Tales par contre. Pendant ce temps, toujours pas mieux niveau public, on dirait que l’audience est entièrement composée des musiciens qui jouent ce soir. Quel dommage !

Cybirth

Le groupe, fondé très récemment nous vient de Toulon. Le style n’est pas trop ma tasse de thé, avec un duo Ju/Amanda au chant, elle maniant le growl, lui, pas trop sûr, car très faible dans un mix, clairement pas à son avantage. Le guitariste donne aussi de la voix sur certains morceaux. D’après la page Facebook du groupe, ils opèrent à deux guitaristes (Steph et Guillaume), mais un seul était présent ce soir, donnant plus de place à la basse au son bien travaillé de Julian.

Cyb1rth-MonstersArt2022-2.jpgCyb1rth-MonstersArt2022-3.jpg

Je remarque que Loris, à la batterie, assure vraiment comment une bête avec pourtant un look vraiment ado. Renseignement pris après coup, Loris est bien un ado de treize ans passionné par un instrument (la batterie) qu’il a commencé à l’âge de trois ans. Tu m’étonnes qu’il assure !?

Cyb1rth-MonstersArt2022-1.jpg

Setlist de Cybirth
New world disorder
Bring Your Noise Dude
Fear is the root of evil
Only the brave
Cyberpunk Thoughts of an AI
Cassandra's syndrome
Joker's dance

 

Whispering Tales

Je ne connaissais pas du tout le groupe marseillais, je craignais le pire par rapport au problème de la voix de Cybirth, mais là c’est le choc: le son est nickel et les quatre musiciens ont assuré coté vestimentaire en arborant tous un look costard trois pièces, chapeau, Chicago, Borsalino, etc…. Renseignement pris, c’est le thème choisi par le groupe depuis leurs débuts. En tout cas ça en jette. Au niveau son c’est le top, le chant magnifique de Nicolas est super bien mixé, le reste bien équilibré. La basse de Stéphane est puissante, la batterie de Gérard l’est tout autant, même si le son est un peu confus sur les passages en double grosse caisse. Tous les claviers sont samplés, probablement envoyés par Gérald.

WhisperingTales-MonstersArt2022-1.jpgWhisperingTales-MonstersArt2022-2.jpg

Je trouve que c’est un peu dommage car le groupe est clairement sympho, il mériterait un vrai musicien. Mais sur le dernier album, je ne vois pas non plus de trace de claviériste (Stéphane Fenu présent sur les deux premiers albums a disparu). C’est mon premier regret sur leur set avec le fait qu’il m’a semblé très court. En tout cas plus court que celui de Cybirth. A la guitare, Jérémie assure comme une bête, autant aux riffs, qu’en solo. Le groupe interprète uniquement des morceaux de leur dernier album (six sur les neuf qui le composent).

WhisperingTales-MonstersArt2022-4.jpgWhisperingTales-MonstersArt2022-3.jpg

Sur Embers, Lucy qui était restée dans le public et prenait des photos et des vidéos des garçons, monte enfin sur scène et remplace Nicolas qui s’éclipse. Elle aussi s’était mis sur son 31, avec une combinaison/dos nu noire très élégante. C’est elle qui apparaît au chant sur les deux albums précédents, Echoes Of perversion (2011) et Mechanism (2014) mais elle quitte le groupe pour se concentrer sur le violoncelle.

WhisperingTales-MonstersArt2022-5.jpgWhisperingTales-MonstersArt2022-6.jpg

Du coup, c’est Nicolas Caruana qui a pris sa place sur le dernier opus, A Matter Of Time. Par contre Lucy y fait une apparition au chant sur deux morceaux, dont ce Embers qu’elle interprète magistralement ce soir. Sa voix est vraiment superbe. Je remarque en épluchant la pochette du dernier album (reçu depuis, merci à eux) que Julien Tournoud est aussi un des guests sur deux morceaux de l’album, joués ce soir en plus, du coup troisième (et dernier) petit regret: pourquoi Julien n’est pas monté sur scène avec eux ? Bref, j’ai passé un excellent moment, malgré ces trois petites remarques.

WhisperingTales-MonstersArt2022-7.jpg

Setlist de Whispering Tales
The Spark
Heap of ashes
Lazarus
Embers
Falling Dominos
Zugzwang

Amon Sethis

Comme je l’ai déjà dit, beaucoup de changement ont eu lieu au sein du groupe mené par Julien. On n’aura pas la chance de voir Laëtitia Bertrand à la basse (elle avait pris la place de Thierry Ventura entre le second et troisième album), je suis déçu car je voulais la voir manier sa basse 6 cordes fretless. Mais elle s’est mise en retrait le temps de terminer ses études et c’est tout à son honneur. Elle a un remplaçant, nous explique Julien, qui lui-même à été remplacé (au secours !) au pied levé par Cedric N’Guyen qui ce soir, fait du sacré bon boulot, tout aux doigts.

AmonSetis-MonsterArt2022-1.jpgAmonSetis-MonsterArt2022-2.jpg

Avec eux, on trouve Benjamin Naire aux claviers, Sébastien Perrad à la batterie. Ces deux-là sont sur le dernier album du groupe Part 0 : The Queen With Golden Hair (vous noterez que le groupe nous la joue à la Star Wars puisque dans l’ordre chronologique il a sorti Part 1, Part 2 et Part 0). Enfin pour compléter le line-up et remplacer Olivier Billoint, Bruno Saget a eu un petit mois pour tout apprendre et je dois dire qu’il a assuré son set avec beaucoup de prestance. Julien monte sur scène avec sa célèbre veste longue, noire (et trop chaude pour l’occasion). Il enflamme aussi son célèbre triangle, ce qui pose un problème dans les deux ou trois premières minutes car les flammèches coulent sur le sol et il est obligé de tout écraser avec son pied (son petit côté Spinal Tap !).

AmonSetis-MonsterArt2022-3.jpgAmonSetis-MonsterArt2022-4.jpg

Le mix est très bon, la voix de Julien bien en place. Tous les musiciens ont l’air assez complices. On peut voir des sourires, des rapprochements clavier/guitare, guitare/chant. Nous voilà ainsi partis pour un voyage dans l’Egypte ancienne, au cours duquel le dernier album est majoritairement joué (les huit premiers morceaux du set, plus le dernier, soit neuf sur douze), avant que Julien n’annonce un retour sur les plus anciens morceaux et mentionne mon nom comme un (tout aussi) ancien fan. Je suis flatté de faire partie des “vieux fans” ce soir.

AmonSetis-MonsterArt2022-5.jpgAmonSetis-MonsterArt2022-6.jpg

Ils jouent alors trois titres de leur premier album, dont le célèbre Pyramid’s Book, qui permet à Julien de nous montrer son fameux grimoire (qu’il n’a toujours pas fini !!). Ils enchaînent Pyramidion et From Dust To The Stars pour terminer en beauté sur un dernier morceau récent. C’était la quatrième fois en dix ans que je voyais Julien et son team de killers égyptophiles et j’ai encore beaucoup aimé, le groupe n’a rien perdu de son énergie sur scène, ça fait un bien fou.

AmonSetis-MonsterArt2022-7.jpgAmonSetis-MonsterArt2022-8.jpg

Setlist d’Amon Sethis
Mask Of Wrath
Lost In The West
The Blood Red Temple
Desert Storm
Osiris God Of The Dead
My Sister, My Love, My Pharaoh
By The Torture
The rise of Aoutef’S Army
Amon Sethis
Pyramid’S Book
Pyramidion + From Dust To The Stars



J’ai quand même les boules que si peu de monde soit venu. Le groupe vient de Grenoble, repart ensuite jouer à St Etienne, puis en Normandie, sur un week-end de quatre jours, soit 2200km, 21h de route et de notre côté on ne se bouge pas le cul pour faire trente km !! Vous n'êtes pas prêts de les revoir dans le coin, si vous voulez mon avis. Je suis quand même content de voir que pas mal de monde fait un détour par le stand merchandising installé dehors. Les musiciens de Whispering Tales (avec Lucy) signent des CD, Julien distribue des anciens T-shirt XXL à cinq balles a un type baraqué pour cinq balles (du coup il en prend deux). Moi je craque devant la petite pyramide que le groupe a réalisé en soixante exemplaires numérotés, une pyramide en bois jaune, contenant les trois albums plus un CD que je ne connaissais pas Treasures from the Sand, regroupant des versions alternatives de morceaux des trois albums. Après quelques difficultés pour faire marcher sa machine à carte, la transaction peut enfin se réaliser, me voilà équipé pour combler mes lacunes en Egypte Ancienne. Ha ben non, merde, y a plus de lecteur CD dans ma nouvelle voiture, quelle misère…

Venez donc discuter de ce live report sur notre forum !