JOE LYNN TURNER

Interview date

Mai 2007

Interviewer

Yann G

I N T E R V I E W

Mille Mercis Joe Lynn de bien vouloir nous accorder cette interview pour le webzine métal français http://www.auxportesdumetal.com/
Peux-tu nous stp présenter ton nouvel album "Second Hand Life" ?

Le meilleur moyen de décrire cet album est de le faire via mon studio report. C'est le meilleur moyen de partager les anecdotes mémorables qu'on a vécues pendant les sessions d'écriture et d'enregistrement.

Love Is Life
J'ai demandé à mon ami Tor Talle d'écrire un morceau rock. Tor est un guitariste/compositeur norvégien qui a écrit beaucoup de morceaux pour différents pubs et films. Il a également son propre projet intitulé Northern Light. Après avoir travaillé sur le morceau, j'ai réalisé qu'il avait besoin de quelque chose supplémentaire... alors je l'ai envoyé à Deanna Johnston que j'avais rencontrée et avec qui j'avais chanté l'année dernière à LA. Elle est connue pour être une star de l'émission de télé-réalité "Rockstar: INXS.". Elle a ajouté le gros refrain, a affiné les idées de mes paroles et a rendu le morceau accrocheur. C'est un bon morceau de rock commercial avec un gros son et une mélodie accrocheuse que tu ne peux t'enlever de la tête.

Got Me Where You Want Me
Martin Briley et moi sommes amis depuis longtemps. Il a écrit pour des dizaines d'artistes tels que Celine Dion, Michael Bolton, Kenny Loggins, Pat Benatar, Gregg Allman. J'ai écouté beaucoup de ses démos au cours des années et je voulais faire un de ses morceaux! A la base, il avait écrit ce morceau pour Taylor Hicks qui a gagné l'année dernière l'"American Idol." Les gens qui ne vivent pas aux USA devraient savoir que l""American Idol" est un des 10 shows TV les plus regardés aux Etats-Unis. Taylor est parti dans une direction musicale différente donc ce morceau m'est revenu. Il sonne de façon familière mais est unique dans son contenu. Il démontre aussi que l'on peut faire un bon boulo à l'acoustique. Ce morceau parle de quelqu'un qui n'envisageait pas de tomber amoureux mais qui n'a pas pu s'en empêcher ! ça sonne familier ?

Second Hand Life
C'esy un morceau qui est sorti des sessions de Deep Purple avec Jim Peterik dans le studio de Roger Glover. Jim avait été appelé pour rendre le groupe commercial, un peu de la même manière dont Def Leppard et Aerosmith avaient connu la renaissance à l'époque. Peterik est un compositeur impressionnant, son groupe Survivor en est la preuve. Sinon, le titre a été inspiré par le livret que m'a donné le compositeur/producteur Desmon Child quand je vivais dans une commune aux States. Le morceau parle de la façon dont les gens vivent une second vie juste pour faire plaisir à leurs parents. Souvent, nous ne devenons jamais nous-mêmes. On essaie continuellement d'être comme la société et comme nos parents aimeraient nous voir mais nous ne serons jamais libres d'être nous-mêmes !!! Ce morceau se rebelle contre cet état de fait pour dire "coupe les ponts...sois ce que tu veux être". Un propos très fort !

In Your Eyes
Les gens ont trouvé ce morceau superbe. Il vient d'une session avec Karl Cochran. On travaillait sur un morceau complètement différent qui ne menait nulle part. J'ai commencé alors à jouer un pattern de basse, Karl a commencé à jouer la mélodie à la guitare et après ça, tout a sonné avec magie ! Je ressentais que c'était un morceau très spécial et j'avais un peu peur des paroles. J'avais besoin d'aide, alors je suis sorti de moi-même et j'ai demandé l'aide de Jaime Kyle. Jaime a écrit "Stranded" pour Heart et également beaucoup d'autre hits avec de nombreux compositeurs connus, j'avais le préssentiment qu'elle viendrait avec de bonnes images colorées et ce ce qu'elle a fait ! J'ai pris ces images et j'ai terminé l'écriture des paroles. C'est une chanson d'amour qui parle du fait de tout trouver chez quelqu'un d'autre. Comme le vieux proverbe le dit, "les yeux sont les fenêtres de l'âme". Ai-je besoin d'en dire d'avantage ?

Blood Red Sky
J'ai décrit ce morceau tel une histoire de Roméo et Juliette mise dans un contexte au Middle-Est. Une histoire de 2 amoureux qui, en raison de situations passées, ne pouvaient jamais être ensembles...une tragédie d'amour ! Le temps que j'ai passé en Turquie aux côtés de Cem Koksal a changé ma vie et je voulais le faire apparaître dans ce morceau. Karl a apporté ce riff aux couleurs arabes et j'ai ajouté un gros refrain mélodique. J'étais inspiré par les couleurs de la méditerranée, particulièrement par le précuscule et l'aurore ! Un superbe ciel de couleur sang et le soleil apparait puis se couche ! Le croissant de lune est un symbole de la Turquie, il brillait sans cesse sur la mer... très impressionnant ! Les paroles racontent l'histoire !

Stroke of Midnight
Ce morceau a été écrit pour Deep Purple, complètement avec de supers riffs de Blackmore. Nous avons enregistré ce morceau quand j'étais au sein du groupe qui travaillait sur le successeur de "Slaves and Masters." Purple l'a refait sous le nom "One Man's Meat". Ma version est assez proche de celle de Ritchie à l'origine. Il est basé sur un riff bluesy et sur des paroles qui parlent d'une danseuse qui a 2 vies---une vie privée et une vie sur scène. C'est une véritable personne dont les gens ne voient que l'image et nous voulons savoir comme elle est réellement! Jim Peterik a également participé à l'écriture.

Over The Top
C'est un pur morceau de blues-rock avec un super riff. Le morceau parle d'une relation personnelle entre 2 personnes, une des personnes exagère tout le temps les situations d'où le titre "Over The Top". Mon ami Steve Johnstad (qui est aussi connu sous le nom de Zeus) l'a co-écrit avec Karl et moi-même. Il a travaillé avec House of Lords, EZO, Loudness, Le Roux et bien d'autres. Ce morceau a un super groove et rock !

Cruel
Nous avons presque écrit ce morceau quand j'étais avec Deep Purple. Il a été écrit il y a plusieurs années quand je tournais avec le JLT band. Nous l'avons joué live dans plusieurs villes et il y a même un enregistrement radio qui en est sorti. Sur cet album, je l'ai ré-enregistré dans un style similaire mais avec un plus gros groove. C'est le seul morceau de l'album que j'ai écrit moi-même du début à la fin.

Sweet Obsession
Ce morceau vient des sessions que j'ai faites avec Jack Ponti ("Keep Tonight" de "Sunstorm") quand nous écrivions pour Bon Jovi dans les années 80. C'est un morceau solide et j'ai toujours voulu le faire. Le groupe allemand Bonfire en a fait un tube et c'était un clip populaire sur MTV. C'est à nouveau un morceau relationnel à propos de quelqu'un qui ne peut s'empêcher de désirer quelqu'un d'autre mais qui aime le sentiment d'impuissance!

Love Is On Our Side
Bien que j'ai écrit un super morceau avec Brazen Abbot du même nom, il ne s'agit pas du même morceau ! Les titres tournent chez les compositeurs et en voilà un bon exemple ! Je l'ai co-écrit avec Aleks DeCarvalho dans les années 90. Cela faisait longtemps que je n'avais plus parlé ni travaillé avec Alex mais nous avons récemment repris contact pour écrire de la musique pour de la télé et des films. C'est une ballade au mid-tempo avec un thème et son message est encore vrai et applicable aujourd'hui. C'est un plaidoyer pour la paix dans le monde et pour l'harmonie sociale, et pour ne pas perdre la foi... nous pouvons changer le monde. Je sais que ça peut sembler un peu altruiste mais nous devons au moins essayer de rêver comme John Lennon le suggérait dans "Imagine". Je pense que ce rêve est encore réalisable !

Two Lights (Bonus track européen exclusif)
C'est un autre morceau que j'ai écrit avec Aleks DeCarvalho. C'est un mélange de R&B et de rock mélodique. S'il avait été produit différemment, il aurait pu être un tube de radio contemporain. Mon assistante personnelle, qui est une fan depuis mes années Fandango, dit que c'est un de ses morceaux préférés de ces sessions, donc on finira certainement par le mettre également sur la version US de l'album. Il raconte un conte sur l'amour et la solitude...quelque chose que nous pouvons tous raconter!

Off The Hook (Bonus track japonais)
C'est un vraiment morceau de rock brulant à propos d'une fille qui est sauvage et un peu desespérée d'où l'expression "off the hook". Avec tout le rock mélodique présent sur cet album, nous avions besoin d'un vrai morceau de rock rapide juste au cas où les critiques pensent que nous ne savions plus faire de rock...LOL! Karl excelle à la guitare et la double pédale est exécutée par Michael Cartellone (Damn Yankees, Lynard Skynyrd). C'est un vraiment morceau de rock brulant écrit par moi-même, Karl Cochran et moi vieil ami et collaborateur Bobby Held. Génial à jouer en live !

Cet album sonne très A.O.R. et très bluesy. Des morceaux me rappellent l'album solo de Richie Sambora Stranger In This Town" et également les albums de ZENO. Es-tu d'accord avec moi ?
Quelles autres influences penses-tu que cet album contienne ?

Sambora est un enthousiaste du blues et j'adore également le blues, je suis donc d'accord. Cet album contient une pléthore d'influences et de sons, c'est ce qui fait sa variété. Nous sommes tous influencés mais ce que nous entendons sonne dans le genre rock commercial des années 80.

Quel est le line-up sur cet album ? Comment as-tu choisi les musiciens ?

Karl Cochran, le guitariste, est un ami et un collaborateur depuis longtemps. Il est un de mes "usual suspects." Bobby Held a aussi participé à cet album, il est mon co-producteur depuis longtemps. Michael Cartellone (Damn Yankees, Lynard Skynyrd) donne à l'album un incroyable son de batterie. Je voulais travailler avec lui depuis un bail et il était enfin disponible. Gary Corbett a travaillé avec plein d'artistes de renommée et est un super pro. Mais contrairement à mes projets passés, j'ai utilisé un petit cercle de musiciens sur cet album, il a donc un son plus cohérent malgré la variété des morceaux.

Envisages-tu une nouvelle collaboration un jour avec Ritchie Blackmore ? Que penses-tu de son évolution celtique au sein de "Blackmore's Night" ?

J'ai chanté une version de "Street of Dreams" sur un récent album de Blackmore's Night. J'adorerais retravailler avec Blackmore mais il semble totalement absorbé dans son projet Blackmore's Night et je le respecte. Il a toujours adoré ce type de musique. J'adore la musique...elle est unique et sa base de fans est très forte et loyale.

Comment as-tu connu Jim Peterik ? Es tu plus un fan de Pride Of Lions ou des débuts de Survivor ?

Je suis un vieux fan. C'est un des meilleurs compositeurs. Je crois que je l'ai connu à Chicago...sa ville natale. Entre nous ça fonctionne bien. J'ai écrit un morceau avec lui "Blueprint for the Blues" qui apparait sur mon album "Hurry Up and Wait".

Tu as joué avec tant de guitaristes fantastiques de Malmsteen à Blackmore... Quel guitariste reste ton préféré et pourquoi ?

Je les aime tous pour des raisons différentes. L'art n'est pas quelque chose que tu peux comparer ou classer. Blackmore est plus un guitariste qui se concentre sur les morceaux alors qu'Yngwie cherche plus les opportunités dans ses morceaux pour démontrer sa virtuosité (et il est aussi doué que Blackmore). Ils sont tous les 2 brillants et nous avons faire de l'excellente musique ensemble.

Ta carrière est impressionnante : on dénombre environ 50 participations à divers projets, 10 albums solo. Quel sentiment ressens-tu aujourd'hui de ta carrière ? De quelle période es-tu le plus fier ? Regrettes-tu des choses ?

Je me sens béni et chanceux d'avoir eu une carrière qui a duré si longtemps. Je remercie les fans qui m'apprécient, les médias qui me supportent comme toi, et Dieu aussi. Je suis fier de chaque période, chaque ère a été une expérience enrichissante et ma vie en a été affectée. Je pense que l'ère Rainbow a eu le plus d'impact sur ma carrière. Je ne regrette rien mais j'ai été déçu que le deal après "Rescue You" n'ait pas marché pour que je puisse sortir un second album solo dans les années 80. Je suis aussi déçu que Rainbow ait arrété quand nous l'avons fait.

Que penses-tu de la scène AOR aujourd'hui ? As-tu des groupes favoris ?

Je ne suis pas très familier avec les nouveaux groupes de hard FM. J'aimerais bien avoir plus de temps pour aller de temps à autres visiter le site Web de Frontiers et d'autres. Mais je suis si occupé. Là je suis prêt à partir pour le Japon et j'essaye de répondre à 10 interviews par email. C'est de la folie...LOL ! Mais je souhaite le meilleur à tous ces groupes.

Aurons-nous la chance de te voir en concert en France ? Envisages-tu de tourner pour promouvoir cet album ?

Nous avons des dates en Europe de prévues mais aucun concert n'est confirmé en France pour l'instant. J'adore la France, c'est un beau pays. Ce serait génial d'y donner des concerts et j'attends avec impatience la possibilité d'en donner dans le futur.

Merci beaucoup pour ton temps. Aurais-tu quelques mots pour les lecteurs français ? Peut-être peux-tu essayer de les convaincre d'acheter "Second Hand ?

Merci également pour ton temps ! Merci aux fans pour leur support loyal. Ils continuent de m'inspirer à faire de la bonne musique et j'espère qu'ils apprécient le nouvel album. Je pense que le nouvel album va attirer une large variété de fans car il contient du hard-rock, du blues-rock, du rock mélodique. Il contient de tout ! Enjoy !