Artiste/Groupe:

Tanzwut

CD:

Schreib Es Mit Blut

Date de sortie:

Juillet 2016

Label:

AFM Records

Style:

Metal Médiéval

Chroniqueur:

Florentc

Note:

17/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Malgré la signature chez AFM Records, les Allemands de Tanzwut (qui est en fait le groupe Corvus Corax en version metal, un peu comme Stille Volk et Hantaoma chez nous) restent des inconnus sur notre sol. Chose étonnante lorsque l'on connaît le talent des musiciens ; mais moins étonnante quand on connaît le goût des Français, qui n'ont jamais été des férus de metal médiéval, ce qui paraît étrange pour un pays comme le nôtre. Bref, pour un fan de ce genre de groupes comme moi (et ainsi pouvoir espérer les voir en concert), il vaut mieux être d'origine germanique ! Concrètement, Tanzwut navigue depuis dix-sept ans maintenant avec leur metal folk médiéval. Mais leur musique a bien évolué. Passant d'un metal très électro avec passages médiévaux, le groupe a mué petit à petit vers un son plus martial et surtout la partie folklorique a pris une place importante, pour passer au premier plan. Et c'est ultra marquant pour ce dixième effort, Schreib Es Mit Blut, dont le thème est tiré du Faust de Goethe. Le dernier (et très bon) album en date étant sorti il y a à peine un an, j'avais quelques doutes concernant la qualité de cet opus, d'autant plus qu'il y a tout de même quinze titres !

Ces petites incertitudes vont vite s'envoler à l'écoute du premier titre qui donne son nom à l'album. Beat électro et chant limite parlé et très haché, suivi de la cornemuse, avant que survienne un refrain... explosif ! Une merveille du genre, à mettre à fond. Tanzwut fait souvent fort pour débuter ses albums, mais c'est encore plus marquant ici. Si la formule est d'un grand classicisme, ils la reprennent à merveille et ça fait mouche. Nul doute qu'en live, ce titre va être repris en choeur. Et ce n'est qu'un début, tant cet album fourmille de titres excellents. Le parfait mélange d'un metal martial et de l'apport de cornemuses surpuissantes. Le groupe n'a pas son pareil (ou alors son pareil s'appelle In Extremo) pour pondre des mélodies festives et prenantes, tout en restant très metal. Steig Ein, Gettert Und Gefedert (le meilleur titre de l'album, une pure tuerie qui va vous faire headbanguer), Wenn Ich Tot Bin ou encore Wer Wir Sind sont autant de brûlots tous aussi bons à chanter à tue-tête! 

Pour le côté metal, il y a un groupe auquel on pense forcément : Rammstein. En effet, les intonations, la théâtralité du chanteur et ce fameux côté martial sont très similaires à ces derniers. C'est flagrant notamment sur Bruder Leichtsinn et Chaos qui, sans leurs apports folk, auraient pû être composés par la bande de Till Lindemann. Tanzwut sait aussi être plus sobre, en ajoutant des parties d'orgue sur Reiter Ohne Kopf (une nouvelle fois doté d'un refrain prenant) ou en composant une ballade à leur sauce avec Stille Wasser. D'ailleurs, ce titre est bien plus réussi dans sa version bonus, qui voit Liv Kristine, fraîchement débarquée du navire Leave's Eyes, chanter en duo. Le titre gagne en légèreté.

Tanzwut réussit la prouesse de sortir son meilleur album à peine un an après le précédent, déjà bien bon ! Rien n'est à jeter, tout est carré et en place, et l'inspiration est clairement au rendez-vous. Quelle plaisir d'écoute ! Parties metal bien grasses, le côté électro et les instruments traditionnels qui se marient à la perfection : c'est du lourd, ce qui nous est proposé ! Le tout sans lasser ni même marcher sur les plates bandes de son cousin In Extremo, qui sort lui aussi un album. Le metal médiéval allemand a le vent en poupe et j'en suis le premier content. 

 

Tracklist de Schreib Es Mit Blut :

01. Schreib Es Mit Blut
02. Steig Ein
03. Bruder Leichtsinn
04. Chaos
05. Reiter Ohne Kopf
06. Geteert Und Gefedert
07. Stille Wasser
08. Reicher Als Ein König
09. Hahnenkampf
10. Wenn Ich Tot Bin
11. An Den Klippen
12. Bleib Bei Mir
13. Wer Wir Sind
14. Neue Ufer

Bonus Track
15. Stille Wasser feat. Liv Kristine