Slayer

Artiste/Groupe

Slayer

CD

South Of Heaven

Date de sortie

1988

Style

Thrash Metal

Chroniqueur

Orion

Site Officiel Artiste

Myspace Artiste

C H R O N I Q U E

Après la bombe Reign In Blood (1986) dont certains ne se sont toujours pas remis (et j'en fais partie), Slayer propose avec South Of Heaven (1988) sans doute son album le plus subtil et du coup, le plus accessible.

Avec South Of Heaven, on ne démarre pas à fond les ballons. Le titre éponyme avec son intro lugubre montre d'emblée que Slayer n'a pas choisi la facilité et ne se contente pas d'une redite du chef d'oeuvre précédent. Slayer ne pouvait de toute façon pas proposer des titres plus rapides que sur Reign In Blood et ce choix de titres plus variés est judicieux. South Of Heaven est un peu le calme après la tempête Reign in Blood. Enfin, calme... tout est relatif. On parle tout de même de Slayer !
Le second titre, Silent Scream, rappelle d'ailleurs les compos de Reign avec son rythme effréné et ses solos de folie. Je n'insisterai pas sur les textes de ce titre, carrément réac' (c'est d'ailleurs marrant de se foutre de la religion comme ils le font et d'attaquer, tout comme elle, le droit à l'avortement). Les titres Ghosts Of War et Cleanse the Soul sont également dans cet esprit post-Reign in Blood avec les solos croisés de Hanneman et King qui partent dans tous les sens.
Mais ce sont des titres moins rapides comme Live Undead (encore que celui-là, il blaste quand même vachement dans sa seconde partie), Behind The Crooked Cross, Read Between the Lies, Spill The Blood (avec intro acoustique SVP) et Mandatory Suicide qui présentent une facette de Slayer plus mélodique. Certains solos sont plus travaillés (écoutez celui de Spill The Blood ou de Mandatory Suicide). Le groupe propose même une reprise du Dissident Aggressor de Judas Priest qui n'est pas le titre le plus rapide des Anglais. Mais, même si le rythme n'est pas aussi soutenu qu'avant, l'ambiance, elle, reste du Slayer. Tom Araya est fidèle à lui-même et met toute sa hargne dans son chant, même sur les titres sensiblement plus softs. Enfin, au niveau du son, Dave Lombardo est à la fête. L'enregistrement met en valeur son travail et ce n'est que justice. Il démontre une fois de plus qu’il est l’un des meilleurs batteurs au monde.

Un album très court encore une fois (trente-sept minutes) mais d'une qualité exemplaire. Avec South Of Heaven, Slayer montrait que Reign in Blood n'était pas un accident et que le groupe avait un sacré talent de composition. Chose qu’il confirmera deux ans plus tard avec son troisième chef d’œuvre de suite, Seasons In The Abyss.

 

Tracklist de South Of Heaven :

01. South Of Heaven
02. Silent Scream
03. Live Undead
04. Behind The Crooked Cross
05. Mandatory Suicide
06. Ghosts of War
07. Read Between The Lies
08. Cleanse the Soul
09. Dissident Agressor
10. Spill The Blood

Venez donc discuter de cette chronique, sur notre forum !