Artiste/Groupe:

Revolution Saints

CD:

Revolution Saints

Date de sortie:

Février 2015

Label:

Frontiers Records

Style:

Hard Rock

Chroniqueur:

Blaster Of Muppets

Note:

15/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

On le sait, le truc de Serafino Perugino, grand boss de Frontiers Records, c'est d'initier des projets divers et variés avec ses artistes préférés. On ne compte plus les "supergroupes" et autres rassemblements de pointures du hard rock sortis de son écurie... Et comme il ne faut pas perdre de temps, 2015 voit déjà l'un de ces fameux nouveaux projets arriver dans les bacs. Ce coup-ci, Mr. Perugino a suggéré à des messieurs issus de Journey, Night Ranger et Whitesnake (enfin, ex-Whitesnake) de s'acoquiner. On retrouve donc le batteur Deen Castronovo qui s'occupe également du chant, Jack Blades (basse) et le guitariste Doug Aldrich (qui, avant ses années au service du serpent blanc, s'était déjà fait remarquer chez Bad Moon Rising puis Dio) réunis sous le patronyme de Revolution Saints. Pas un trio de manchots, vous en conviendrez ! Ce premier album est produit par Alessandro Del Vecchio (un homme bien occupé ces temps-ci avec toutes les sorties Frontiers auxquelles il participe) également venu poser quelques notes de claviers et propose douze compos pour un peu moins de cinquante-cinq minutes de musique.

Avec Back On My Trail, ça commence très bien. Le morceau est enlevé et accroche instantanément l'auditeur grâce à des mélodies qui font mouche. Et il y a Doug Aldrich qui s'en donne à coeur joie sur un solo impeccable. Musicalement, ça emprunte des routes maintes fois parcourues mais il y a tout de même, en ce qui me concerne, une découverte : la voix de Deen Castronovo. Je savais depuis longtemps que le monsieur était un batteur émérite mais j'ignorais à quel point il était également bon chanteur. La recette est sensiblement la même sur Turn Back Time à la différence près que Castronovo et Blades partagent le chant et que le refrain est un poil plus FM. A l'écoute de cette deuxième compo très typée 80's, je me dis qu'elle sonne tout de même assez cliché... et pourtant, il y a une énergie, un savoir-faire, quelque chose d'ultra catchy auquel il m'est difficile de résister. Castronovo rappelle qu'il n'est pas batteur à mi-temps et les interventions d'Aldrich sont toujours imparables.

Avec You're Not Alone, le tempo ralentit un peu. Le morceau est un mid-tempo proche de la ballade sur lequel Arnel Pineda (chanteur actuel de Journey) a été invité. C'est toujours bien fait mais franchit encore un cap en terme d'aseptisation. Attention à ne pas sombrer dans quelque chose de trop lisse... Heureusement, Locked Out Of Paradise, tout en restant dans un registre AOR, vient insuffler un peu plus de guitare, de puissance et de mélodie énergisante. Revolution Saints maîtrise la science du rock mélodique efficace, il le prouvera encore un peu plus tard avec Strangers To This Life, Better World (aux tempos et refrains quasiment interchangeables... ce qui est un peu étrange pour deux morceaux qui se succèdent) ou la très bonne To Mend A Broken Heart. En ce qui me concerne, le hic provient plus d'un nombre élevé de ballades (ou pseudo-ballades) et d'un agencement perfectible. Way To The Sun (sur laquelle Neal Schon de Journey est venu poser un solo de guitare), Don't Walk Away et Here Forever sont toutes des pistes calmes et se suivent de très près alors qu'elles auraient gagné à être plus éloignées les unes des autres. Une dernière ballade, In The Name Of The Father, vient clore cette première aventure discographique de Revolution Saints.

Verdict : Revolution Saints est un album aussi plaisant que prévisible. Musiciens et production impeccables, mélodies qui vous caressent dans le sens du poil, savoir-faire indiscutable... mais aussi quelques redondances et un peu trop de sucre par endroit. Un album AOR forcément sage et lisse mais terriblement efficace... les inconditionnels du genre devraient y trouver leur compte tant l'ensemble est pro et catchy. On pourra toujours lui reprocher (à juste titre) de ne pas avoir une personnalité très affirmée mais il sera difficile de lui contester le plaisir immédiat qu'il procure. Si c'est du hard rock mélodique californien de haute volée que vous cherchez, avec tout ce que cela peut comporter d'énergie positive et de bons sentiments, vous avez frappé à la bonne porte !

 

Tracklist de Revolution Saints :

01. Back On My Trail
02. Turn Back The Time
03. You're Not Alone
04. Locked Out Of Paradise
05. Way To The Sun
06. Dream On
07. Don't Walk Away
08. Here Forever
09. Strangers To This Life
10. Better World
11. To Mend A Broken Heart
12. In The Name Of The Father