Artiste/Groupe:

Persona

CD:

Elusive Reflections

Date de sortie:

Février 2016

Label:

Indépendant

Style:

Metal Progressif

Chroniqueur:

Orion

Note:

16/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Elusive Reflections est le premier album d’un tout jeune groupe tunisien.
Persona s’est formé en 2012, sous l’impulsion de la sémillante Jelena Dobric qui officie au chant, compositrice des textes et de la musique, en compagnie de Melik Melek Khelifa, guitariste lead et autre principal compositeur. Autour d’eux, on trouve un second guitariste, Yosri Ouada, Walid Bessadok aux claviers, Youssef Aouadi à la batterie et une seconde demoiselle, Nesrine Mahbouli à la basse.

Bien que le groupe soit tout jeune et que Elusive Reflections soit un premier album, Persona montre déjà pas mal de personnalité (avec un nom de groupe pareil, le contraire aurait été dommage) car, même s'il y a forcément des influences, elles sont variées et ne sont pas trop marquées. Suivant les morceaux, on a des passages assez progressifs quand le synthé la joue lead (Somebody Else, Halley), des riffs qui tendent vers le Thrash parfois (Monsters, Persona), vers le Neo Metal d’autres fois (Forgotten). Le chant de Jelena est chaleureux, plutôt enjôleur la plupart du temps (He Kills Me More, Torn) et colle parfaitement à l’atmosphère générale de l’album. Bref, Persona ne ressemble déjà pas à tout un tas de groupes ce qui, pour un premier album, est à noter. Cela nous donne un disque assez varié, avec des titres aux mélodies bien senties et entraînantes (Blinded – que le groupe a illustré par une vidéo, à voir ci-dessous -, He Kills Me More, Torn…) mais aussi des morceaux plus musclés comme Halley ou Monsters.

Monsters, justement, sur lequel je vais m'attarder un peu car c'est mon titre préféré. Il y a une influence symphonique qui ressort un peu plus que sur les autres morceaux, Jelena assure un max avec un chant teinté de couleurs orientales qui rappellent l’origine du groupe. Le morceau est bâti sur un rythme plutôt énergique, le break instrumental est même carrément rapide et on a même un peu de growls (les seuls de l’album).
On retient également sur l’ensemble de l’album l’excellent travail de Melik. Les solos de guitare sont finement ciselés (écoutez donc par exemple He Kills Me More, superbe morceau à l’ambiance assez sombre).
Le disque se termine par une ballade (qui est la seule de l’album), The Sea Of Fallen Stars, avec une belle mélodie, emplie d’émotion, et transcendée par la très belle voix de Jelena. Superbe conclusion pour un album rafraîchissant et dépaysant.

Le son de l’album est tout à fait correct mais évidemment perfectible, comme souvent avec des auto-productions. Je le trouve personnellement un peu trop sec avec trop d'aigus, ça manque parfois un peu de relief, surtout dans les basses. Mais rien de rédhibitoire évidemment, ça ne gâche pas le plaisir de l’écoute, loin de là.

Elusive Reflections se révèle être un très bon premier album, d’un groupe qui montre déjà un gros potentiel.
Si Persona ne trouve aucun label pour l’accueillir après une carte de visite pareille (alors que certains labels ont bien de la place pour des Baby Metal, mais quelle honte !), ce sera encore une sacrée injustice !
Persona, un groupe à découvrir au plus vite et à soutenir !

Tracklist de Elusive Reflections :

01. Somebody Else
02. Blinded
03. Forgotten
04. Halley
05. Ageless
06. Torn
07. Monsters
08. He Kills Me More
09. Persona
10. The Sea Of Fallen Stars