Holy Pain


Artiste/Groupe

Holy Pain

CD

Rebellion

Date de sortie

Mars 2010

Style

Thrash Metal

Chroniqueur

christian

Note christian

13/20

Site Officiel Artiste

Myspace Artiste

Acheter sur Amazon.fr

Ecoutez sur Deezer

C H R O N I Q U E

 Après un début de carrière laborieux ("Last sigh" paru en 2006 : deux ans après leur formation n'avait pas laissé de souvenirs impérissables...), un bon deuxième album plutôt power ("Among religions" avait quant à lui suscité des louanges...), on attendait les Lyonnais d'Holy Pain au tournant !
 Le fait est qu'il s'agit effectivement d'un changement d'orientation : les amateurs de mélodique vont être déçus, pas ceux qui recherchent le rentre-dedans ! Il semble en effet que le côté thrash (chant furieux, rythmiques pesantes) prenne l'ascendant sur l'aspect heavy ( refrains progressifs, soli lumineux), pourtant une certaine ambivalence demeure...
 La maîtrise technique des musiciens ne fait plus aucun doute : registre varié du chanteur David Stanis, collaboration énergique du couple batteur/bassiste Jean-Christophe Camarda/Nicolas Boulesteix et surtout virtuosité effarante du lead-guitariste Hugo Guy ! Reste à savoir si les compos sont à la hauteur...
 Après une intro curieuse (...), le rouleau compresseur enclenche : les quatre premiers morceaux ne nous laissent pas le temps de souffler tant la part belle faite aux guitares nous terrassent, appuyées qu'elles sont par des lignes de chant parfois harmonieuses parfois limite growl...Le sommet semble atteint à "S4" qui renferme la synthèse de tout ce qu'on a pu entendre et apprécier depuis le début de l'album : guitares dominantes qui délivrent alternativement des riffs ravageurs et des soli virevoltants et vocaux tantôt hargneux mais mélodiques, tantôt réelles vociférations bien amenées, le tout encadré par un refrain prenant...
 Ensuite, malheureusement, c'est plutôt redondant comme s'il avait été difficile de tenir la distance : "Illuminati", "Jacks war letter" n'apportent rien de neuf, pire : semblent se délecter dans un conglomérat de styles dont la variété laisse suspecter soit un abandon à la facilité, soit une criticable volonté de plaire à tout prix...
 "Family'secret" avec ses choeurs entraînants et "Rebellion" avec ses breaks plaisants rappellent (quand même !) qu'Holy Pain est (fut ?) un groupe de power mélodique mais "Until you" assure trop faiblement la clôture...
 Cet essoufflement au fil des morceaux nuit considérablement à l'impression générale laissée par ce "Rebellion" : dommage, car le potentiel est indéniable et ne demanderait qu'à éclore en étant servi par une composition plus inspirée...
 Holy Pain doit être surveillé de près, tenez-vous le pour dit !