Artiste/Groupe:

Hear 'n Aid

CD:

Stars

Date de sortie:

1986

Label:

Style:

Heavy Metal

Chroniqueur:

Orion

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

En 1984, les médias découvrent la famine en Afrique. On s'aperçoit alors que, loin de nos villes, de nos banlieues, l'Ethiopie meurt peu à peu, peu à peu...
Les artistes décident de se mobiliser. Bob Geldof met en place le "Live Aid" et Michael Jackson organise un grand rassemblement de chanteurs essentiellement américains qui enregistrent un single, We Are The World, sous le nom de USA For Africa. Et comme aucun artiste metal n'a été convié à cet album, ceux-ci organisent leur truc de leur côté. Ainsi est né le projet Hear 'n Aid.

Le principe de l'album Hear 'n Aid est le même que celui de USA For Africa : Un single avec la participation de nombreux artistes (ce sera le titre Stars) complété par des titres plus ou moins inédits de quelques groupes. Stars est enregistré en mai 1985 et l’album aurait dû sortir dans la foulée (c’est à dire très peu de temps après celui de USA For Africa) mais il ne sortira qu'en janvier 1986, à cause de divers problèmes contractuels concernant certains groupes qui y participaient (leurs labels ne voulant pas que cette sortie se téléscope avec la sortie des albums de leurs poulains sur le marché).

Au départ, c'est Vivian Campbell et Jimmy Bain, respectivement guitariste et bassiste de Dio, qui ont l'idée de ce projet. Rapidement, Ronnie James Dio met le nez dedans et a vite fait de reprendre le projet à son compte en co-composant la chanson Stars. Certains diront que cet épisode fut la goutte d’eau qui a fait déborder le vase et conduit Vivian Campbell a quitter Dio peu de temps après...
Hear 'n Aid rassemble un sacré paquet d'artistes metal, les plus en vue du moment. Les groupes de Thrash, mouvement encore très underground à l'époque, ne font pas partie de l’aventure. En revanche, sont représentés quasiment tous les grands noms du Metal de l'époque : Iron Maiden, Mötley Crüe, Dokken, WASP, Judas Priest, Quiet Riot, Twisted Sister, etc... La plupart sont venus chanter les chœurs. Au chant lead, on retrouve Dio bien sûr mais aussi Rob Halford, Geoff Tate (Queensrÿche), Don Dokken, Dave Meniketti (Y&T), Paul Shortino (Rough Cutt), Eric Bloom (Blue Oyster Cult) et Kevin DuBrow (Quiet Riot), ce dernier étant également chef de chorale.


Niveau accompagnement, ce sont tous les musiciens de Dio (Vinnie Appice à la batterie, Claude Schnell aux synthés et Jimmy Bain à la basse) qui enregistrent le titre. Ils sont épaulés pour les guitares rythmiques de Adrian Smith et Dave Murray d'Iron Maiden (les Anglais sont justement de passage aux USA à ce moment-là pour leur gigantesque World Slavery Tour) et de Frankie Banali de Quiet Riot sur une seconde batterie. Le morceau est doté d'un des solos les plus longs de l'histoire. Il faut dire que pas moins de neuf guitaristes se relaient au cours de celui-ci. Dans l’ordre : Craig Goldy, Eddie Ojeda, Vivian Campbell, Brad Gillis, Neal Schon, George Lynch, Yngwie Malmsteen, Carlos Cavazo et Buck Dharma). Sur le livret, on avait le descriptif de l'ordre de passage pour suivre qui jouait quoi. La vidéo décrypte bien aussi cette partie. On notera enfin que le riff introductif du morceau ressemble étrangement à celui du titre Hardest Part Is The Night de Bon Jovi (sorti deux mois plus tôt).
Au final, ce titre est assez énorme et restera surtout une grande première… et finalement quelque chose d'unique dans le monde du Metal.

Les groupes qui n'ont pas pu se déplacer pour l'enregistrement du morceau Stars mais qui voulaient être associés à cet album ont offert un titre pour compléter le disque. Il s’agit de Kiss, Scorpions, Accept, MotörheadRush et même Hendrix (enfin, je ne pense pas que ce soit lui qui ait décidé quoi que ce soit…). Dio et Y&T ont aussi un titre sur la compilation mais eux ont participé à Stars. On note quand même quelques grands absents parmi les grosses pointures du metal : Deep Purple, AC/DCVan Halen (en plein clash avec David Lee Roth, ils avaient sans doute d’autres chats à fouetter), Def Leppard (qui se remettait tout juste de l’accident de leur batteur Rick Allen) et Ozzy Osbourne, en cure de désintox à l'époque mais qui, de toute façon, n'aurait jamais voulu faire partie d'un projet mené par R.J. Dio. Tout comme Tony Iommi, en froid avec Ronnie James à cette époque (il n'a d'ailleurs sûrement pas été convié).
Au niveau des morceaux, la plupart des groupes jouent le jeu en offrant une version inédite d’un de leurs titres en live. Pour Scorpions et Accept, l’inédit ne va pas le rester longtemps puisque les deux titres (The Zoo pour l'un et Up To The Limit pour l'autre) sont tirés de leurs albums live respectifs, World Wide Live et Kaizoku-Ban qui, à cause du retard qu’a pris la sortie de Hear n’Aid, sont sortis avant lui. Rush offre une version live de Distant Early Warning, Kiss de Heaven's On Fire et Dio de Hungry For Heaven, des titres de leurs derniers albums respectifs. Ces versions live sont restées inédites. Motörhead se fend d'un vrai morceau inédit, un titre intitulé On The Road capté en live également, qui après quelques modifications deviendra Built For Speed sur Orgasmatron.
Chose amusante, Y&T propose l’inverse. Ils ont en effet offert le titre Go For The Throat en version studio, un morceau que l’on venait de découvrir sur le live récent du groupe, Open Fire. Enfin, on ne sait pas trop pourquoi, il y a ce titre de Jimi Hendrix, Can You See Me, pas du tout inédit puisqu'extrait de son album de 1967, Are You Experienced. Ceci dit, pas simple en 1985 de sortir un inédit de Hendrix

A cause de sa sortie retardée, l’album n’a certainement pas eu l’impact qu’il aurait eu quelques mois plus tôt (ça a fait un peu réchauffé). Le single Stars a atteint difficilement la 26ème place des charts singles anglais en avril 1986 (sa meilleure place), la 39ème place des charts américains et l’album n’est jamais rentré dans le top 100. Dommage, c'était pour une bonne cause...
En 2011, Wendy Dio a évoqué la réédition de l’album avec en prime un DVD d’images inédites des sessions d’enregistrement (ce qui serait pas mal puisque le CD est épuisé depuis bien longtemps). Elle a aussi parlé de l’enregistrement d’un nouveau morceau au profit de la fondation contre le cancer "Ronnie James Dio Stand Up And Shout". On attend toujours...


Tracklist de Hear 'n Aid :

01. Stars
02. Accept - Up To The Limit (live)
03. Motörhead - On The Road (live)
04. Rush - Distant Early Warning (live)
05. Kiss - Heaven's On Fire (live)
06. Jimi Hendrix - Can You See Me
07. Dio - Hungry For Heaven (live)
08. Y&T - Go For The Throat
09. Scorpions - The Zoo (live)