Chowder

Artiste/Groupe

Chowder

CD

Passion Rift

Date de sortie

Juin 2012

Label

I, Voidhanger Records

Style

Doom

Chroniqueur

florentv

Note florentv

15/20

Site Officiel Artiste

Myspace Artiste

C H R O N I Q U E

Vingt ans d'existence. Et le premier album sort cette année. Chowder s'est laissé le temps avant de se lancer dans le format long. Une démo et un EP ont déjà vu le jour, mais à part ça difficile de trouver la moindre info sur ce groupe mystérieux venu du Maryland.

On entre dans ce Passion Rift par le bien nommé Mysteriod, tout en nappes de claviers mouvantes et inquiétantes. Arrive ensuite Innsmouth Look, premier morceau lourd et poisseux, doom jusqu'au bout des riffs, avec de nouveau des sons de claviers bien organiques, qui confèrent une saveur particulière au son de l'album. Chowder est un projet instrumental, aucune voix ne viendra se poser sur les pistes. Déstabilisant sur les premières écoutes, on se rend rapidement compte que tout est déjà là, inutile d'en rajouter. Les trois gaillards de Baltimore visitent un peu toutes les facettes du doom, en passant du très lent au plus énergique, certains morceaux allant même jusqu'au sludge du Mastodon des débuts, en moins technique. Salt Creep illustre cet aspect, avec sa structure évolutive, ses solos méchamment tordus et ses petits intermèdes jazzy, le tout accompagné de cette ambiance vaguement nauséeuse aux claviers. La pièce maîtresse de l'album est Passion Rift, qui du haut de ses dix-huit minutes vous emmène (et moi avec) dans un voyage en plein coeur de l'essence du doom. Le son est puissant, lourd, la basse ronflante à souhait. Les claviers se font mélancoliques, la tristesse mélangée à la rage et le tout malaxé, mélangé, pétri sur ces dix-huit minutes intenses et finalement vite écoulées. Les dernières minutes sont plus angoissantes, oppressantes même, le ton monte, Chowder se fait menaçant et on assiste à une parfaite démonstration de la maitrise des ambiances. Après ce morceau monolithique, le reste de l'album parait un peu fade. Le tempo est plus rapide, les riffs plus rentre-dedans, la baffe Passion Rift est tellement puissante que le revers semble trop doux.

Passion Rift est un album réussi. Pas de doute là-dessus. Mais il atteint son apogée trop tôt, et perd de l'intensité suite à cela. En espérant ne pas avoir à attendre vingt ans pour le suivant... 

 

Tracklist de Passion Rift :

  1. Mysteriod
  2. Innsmouth Look
  3. Salt Creep
  4. Passion Rift
  5. Insidious
  6. Head Full Of Rats
  7. Mazuku
  8. Custody

Venez donc discuter de cette chronique, sur notre forum !