Artiste/Groupe:

Anthrax

CD:

Kings Among Scotland

Date de sortie:

Avril 2018

Label:

Nuclear Blast Records

Style:

Thrash Metal

Chroniqueur:

Blaster Of Muppets

Note:

15/20

Site Officiel Artiste

Autre Site Artiste

Anthrax nous avait promis un souvenir de sa tournée Among The Kings (pendant laquelle le groupe célébrait les trente ans de son excellentissime Among The Living en le jouant en intégralité), le voici le voilà et il s'appelle Kings Among Scotland. Les plus attentifs (et anglophones) d'entre vous auront compris que ce concert a été enregistré en Ecosse... Bravo, c'est en effet la date du 15 février 2017 à Glasgow qui fut choisie pour filmer le nouveau DVD du groupe. Surexcité de découvrir cette nouvelle offrande ? A dire vrai, personnellement, un live du combo me fait toujours plaisir (d'autant plus que je trouve qu'Anthrax est un des groupes de thrash les plus sympas à voir sur scène et que j'ai beaucoup apprécié leur date parisienne l'année dernière) mais je ne piaffe pas d'impatience non plus vu que depuis le retour de Joey Belladonna derrière le micro, les Américains nous ont déjà gratifié d'un Alive 2 en 2005 et d'un plus récent Chile On Hell (en 2014). Attention, cette fois-ci et contrairement à ce qui avait été proposé avec Chile On Hell, il semblerait que le label n'ait pas eu envie de faire les choses en grand : pas de combo réunissant les DVD et les CD et carrément pas de blu-ray du tout (à l'ère de la HD, on peut s'en étonner mais bon...). Vous pourrez donc vous procurer Kings Among Scotland en audio (la version reçue pour cette chronique) et vous acheter le double DVD... mais séparément. A part ça, pour ceux qui ne savaient toujours pas que les gars d'Anthrax étaient de gros fans de Kiss, il sera difficile de continuer de vivre dans l'ignorance avec l'illustration de ce nouveau live qui détourne l'artwork de l'album Rock And Roll Over des quatre maquillés. Allez, passons maintenant au contenu de cette double galette !

Le premier CD propose un set constitué d'une moitié de titres issus des années 80 et d'une autre consacrée aux deux derniers albums. On y retrouve d'imparables classiques de l'album Spreading The Disease (A.I.R., Madhouse et Medusa), un petit Be All End All de State Of Euphoria, Fight'Em 'Til You Can't du plus récent Worship Music et trois compos extraites de leur dernier méfait, For All Kings (Evil Twin, Blood Eagle Wings et Breathing Lightning). Le son est costaud, la production est de qualité et sonne live (on n'a pas juste l'impression d'écouter un album studio avec des pistes entrecoupées d'applaudissements ou cris du public) et le groupe, bien qu'il ait forcément vieilli (c'est surtout la voix de Belladonna qui accuse le coup, parfois), a encore une sacrée pêche ! Le deuxième CD est consacré à l'album Among The Living au bout duquel le groupe a ajouté sa fameuse version d'Antisocial (la reprise de Trust parue sur State Of Euphoria) histoire de bien conclure cette soirée festive. Niveau setlist, on a donc affaire à du très solide, vous en conviendrez. Pour le reste, Kings Among Scotland est un témoignage fidèle de ce que donne le groupe aujourd'hui. Comme dit plus haut, j'ai vu Anthrax sur cette tournée et ce double CD correspond bien à ce que j'ai vécu... pas de déception, on retrouve l'énergie, la force et le fun d'un show des Américains. Bien sûr, il ne faut pas demander à Belladonna qui approche doucement de la soixantaine de chanter avec la même clarté ou la même puissance qu'il y a trente ans... Je nuance tout de suite cette remarque en précisant que le vocaliste, bien qu'on le sente parfois un peu à la peine, s'en tire pas mal du tout et fait encore preuve de puissance et de justesse. Rien de honteux, il n'a juste plus trente ans.

Voilà, Kings Among Scotland, c'est du solide, du pêchu, avec gros son à l'appui et un mix équilibré qui permet de bien entendre tout le monde (ça fait notamment plaisir pour la basse de Frank Bello). En plus, avec ses dix-huit titres et sa durée de deux bonnes heures, c'est le live le plus généreux sorti par Anthrax à ce jour. Le tout est puissant et festif avec un public écossais bien chaud (on l'entend se manifester régulièrement et donner de la voix sur certaines mélodies phares, l'intro de Be All End All, celle d'Antisocial, le refrain de Madhouse et j'en passe...) et sollicité comme il le faut par Belladonna ou Scott Ian de temps en temps (comme au beau milieu d'Indians quand le guitariste interrompt le morceau pour engager tout le monde à s'investir dans une "war dance" endiablée). La section rythmique de ce groupe ne cesse de m'épater (les exemples sont trop nombreux mais écoutez I Am The Law et les roulements de malade servis par Charlie Benante... quel batteur exceptionnel !), Bello et Ian s'époumonent pour soutenir Belladonna, les hits défilent... Bref, difficile de ne pas passer un bon moment. Alors oui, histoire de pinailler, on pourra toujours trouver quelques petites longueurs (le solo de guitare inutile avant A.D.I. / Horror Of It All), préférer des live plus anciens en constatant que le groupe a parfois (très légèrement) ralenti le tempo sur certains titres (ça se sent notamment sur le couplet d'A.I.R.) et, de façon plus subjective et personnelle, j'avouerai que je ne suis pas sûr de faire tourner le deuxième CD très souvent dans la mesure où les concerts avec albums joués en intégralité ne sont pas ceux que je préfère... Mais franchement, en dépit de deux ou trois bémols, le groupe a toujours le feu sacré et ce Kings Among Scotland joliment exécuté en est la parfaite démonstration. Vous aimez Anthrax ? Vous aimez leurs concerts ? Si c'est le cas, il n'y a pas de raison que vous n'aimiez pas celui-là.

Tracklist de Kings Among Scotland :

CD 1

01. A.I.R. 
02. Madhouse
03. Evil Twin
04. Medusa
05. Blood Eagle Wings
06. Fight 'Em 'Til You Can't
07. Be All End All
08. Breathing Lightning

CD 2

01. Among The Living
02. Caught In A Mosh
03. One World
04. I Am The Law
05. A Skeleton In The Closet
06. Efilnikufesin (N.F.L.)
07. A.D.I. / Horror Of It All
08. Indians
09. Imitation Of Life
10. Antisocial